B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

LÂ’art en France entre 1800 et 1850

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

2. Histoire et culture française

Histoire : 18001850
Culture
Architecture
Sculpture
Peinture
Arts de la couleur
Gravure et photographie
Objets dÂ’art
Mobilier et décor

2.8. Objets dÂ’art

2.8.1. Médaille

L’art de la médaille reste classique avec Augustin Dupré (1748-1833), qui introduit une note préromantique, et Andrieu ; mais c'est David d'Angers qui, dans ses profils vibrants, est le grand médailleur romantique.

David d’Angers : médaillon dÂ’Alexandre Brongniard
David d'Angers : médaillon d’Alexandre Brongniard
David d’Angers : Marceline Valmore. 1832. Médaille de bronze, diamètre : 15 cm. Paris, Musée du Louvre
David d'Angers : Marceline Valmore. 1832. Médaille de bronze, diamètre : 15 cm. Paris, Musée du Louvre
David d’Angers : le Marquis Laurent de Gouvion-Saint-Cyr
David d'Angers : le Marquis Laurent de Gouvion-Saint-Cyr

2.8.2. Orfèvrerie

Sous l'Empire, les traditions du XVIIIè siècle se perpétuent avec H. Auguste. Mais Jean Baptiste Claude Odiot (1763-1850), en s'entourant des meilleurs artistes et ornemanistes, Percier et Fontaine, Laffitte, Moreau, apporte un esprit neuf. Il crée le chef-d'oeuvre que fut la toilette de Marie-Louise sur les dessins de Prud'hon. Martin Guillaume Biennais (1764-1843), rival d'Odiot, travaille pour la Cour (soupière de Joséphine, fontaine à thé de Napoléon), et pour l'étranger, dans le même style antiquisant et toujours dans la même technique raffinée et aiguë qui fera aussi la qualité de l'orfèvrerie Restauration. Ch. Cahier, successeur de Biennais, par son frère l'archéologue, introduit le gothique ; il cisèle les vases du sacre. Charles Odiot (1789-1863) ramène d'Angleterre les techniques et les formes anglaises. Dans la même ligne se situent Durant, Lebrun, Jacques Henri Fauconnier, auteur d'un service à thé pour la duchesse de Berry, orné d'animaux par Barye.

Jean Baptiste Claude Odiot : soupière. 1819. Paris
Jean Baptiste Claude Odiot : soupière. 1819. Paris
Jean Baptiste Claude Odiot : toilette de Marie Louise, le berceau du roi de Rome
Jean Baptiste Claude Odiot : toilette de Marie Louise, le berceau du roi de Rome
Martin Guillaume Biennais : service à thé de Napoléon I
Martin Guillaume Biennais : service à thé de Napoléon I
Martin-Guillaume Biennais : Collier de la Légion d’honneur du deuxième modèle, vers 1805 (or et émaux) exécuté sur une idée de Dominique Vivant Denon
Martin-Guillaume Biennais : Collier de la Légion d'honneur du deuxième modèle, vers 1805 (or et émaux) exécuté sur une idée de Dominique Vivant Denon
Charles Odiot : Fontaine à thé. Vers 1840. Argent, Ivoire. Paris, Musée du Louvr
Charles Odiot : Fontaine à thé. Vers 1840. Argent, Ivoire. Paris, Musée du Louvr

La manie du gothique met à la mode les ferronnières, parures à la Jeanne d'Arc ou à l'Agnès Sorel, ceintures... Chenavard (1798-1838) qui fut directeur de Sèvres, puis Liénart influencent le goût, dont on suit l'évolution dans les expositions industrielles de 1834, 1839, 1844, 1849. Presque tous les sculpteurs connus entre 1830 et 1840 (Feuchères, Pradier, Préault. Cavelier, F. de Fauveau...) font des maquettes pour Ch. Wagner, Morel, A. Vechte, pour Duponchel et pour le fameux orfèvre romantique Froment-Meurice (1802-1855), en qui les écrivains voient un nouveau Cellini (surtout de table dit duc de Luynes sur un modèle de Feuchères).

Claude Aimé Chenavard : Paires de vases « Flamand A ». 1833-1835. Paris, musée du Louvre
Claude Aimé Chenavard : Paires de vases « Flamand A ». 1833-1835. Paris, musée du Louvre
François Désiré Froment Meurice : bracelet à l’ange. Fine Arts Museum of San Francisco
François Désiré Froment Meurice : bracelet à l’ange. Fine Arts Museum of San Francisco
François Désiré Froment Meurice : pièce de service à thé et à café. 1839. Argent. Paris, Musée du Louvre
François Désiré Froment Meurice : pièce de service à thé et à café. 1839. Argent. Paris, Musée du Louvre
Francois-Desiré Froment Meurice : Coupe des Vendanges ; J. Wiese, A. Vechte, L.-A. Mulleret ciseleurs. D’après A.-V. Geoffroy-Dechaume. Paris, vers 1844. Agate, argent, argent doré et émail, perles
Francois-Desiré Froment Meurice : Coupe des Vendanges ; J. Wiese, A. Vechte, L.-A. Mulleret ciseleurs. D'après A.-V. Geoffroy-Dechaume. Paris, vers 1844. Agate, argent, argent doré et émail, perles

2.8.3. Ferronnerie

La fonte, dont la vogue commence sous l'Empire, ne produit que de médiocres pièces de série. Une renaissance de l'art de la forge se fait à partir de 1845 dans les ateliers des Monuments historiques, à l'instigation de Viollet-le-Duc et de Lassus : pentures des portes de la Madeleine de Vézelay et de Notre Dame de Paris.

2.8.4. Céramique

Sèvres garde encore sous l'Empire les traditions du XVIIIè siècle. La porcelaine tendre, pur la difficulté de sa fabrication, maintient, pour la création d'objets de luxe, sa qualité irréprochable. Avec la porcelaine dure, dont la préparation est plus facile, l'industrialisation accentuée au cours du siècle, les formes et le décor perdent leur raffinement. « Les poteries à l'imitation de celles d'Angleterre », Pontaux-Choux à la fin du XVIIIè siècle, surtout la fabrique de Mazois à Montereau, qui fusionne en 1819 avec celle de Creil, où viennent travailler des potiers anglais, connaissent un énorme succès. A Douai, à Chantilly, à Forges-les-Eaux (Ledoux-Wood), les Anglais importent leur technique des faïences fines à décor imprimé. Sous Louis-Philippe, Jacob Pétit, élève de Gros, crée des pièces d'ornement inspirées du rococo de Capo di Monte, dans une pâte de belle qualité, colorée de tons légers et clairs.

Jacob Petit : pièce de porcelaine. Vers 1845
Jacob Petit : pièce de porcelaine. Vers 1845
Jacob Petit : brûle parfum. 1834. Paris, Musée du Louvre
Jacob Petit : brûle parfum. 1834. Paris, Musée du Louvre
Jacob Petit : vase. 1830. Porcelaine dure, bronze doré. Paris, Musée du Louvre
Jacob Petit : vase. 1830. Porcelaine dure, bronze doré. Paris, Musée du Louvre


Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scène internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues à vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)