B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Duccio di Buoninsegna

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

6. Œuvres diverses

Maestà de Berne
Madone des Franciscains
Madone de Pérouse
Polyptyque de Sienne
Triptyque de Londres
Triptyque de Windsor
Crucifixion de Manchester
Polyptyque N°47

6.6. Triptyque de Windsor

Duccio : Triptyque. 1305-1308. Panneau, 44,9 x 31,4 cm (centre) ; 44,8 x 16,9 cm (chaque volet). Windsor, Royal Collection
Duccio : Triptyque. 1305-1308. Panneau, 44,9 x 31,4 cm (centre) ; 44,8 x 16,9 cm (chaque volet). Windsor, Royal Collection

Cette œuvre est un triptyque portable d'un type assez largement répandu en Italie au début du XIVè siècle, destiné essentiellement au culte privé. Le dos des volets étaient très probablement peint en faux marbre ou faux porphyre, peut-être avec des motifs décoratifs, par opposition aux scènes narratives. D’autres retables de ce type d’origine siennoise ou florentine sont comparables avec ce triptyque de la Royal Collection et proviennent vraisemblablement de l’atelier de Duccio : retable du Museum of Fine Arts de Boston, retable de la Pinacothèque de Sienne et retable du Fogg Art Museum de Cambridge, Massachusetts.

L'attribution exacte du triptyque est difficile. Le panneau central, en particulier, est d'une qualité digne de Duccio lui-même. De même les scènes inférieures de chaque volet sont du Maître dans leur conception, même si l'exécution révèle les mains d'assistants (fond or du panneau de droite). Les incohérences apparentes dans l'architecture de l'Annonciation (en haut à gauche) ou de la conception des deux trônes prêchent pour un travail d’assistant, bien qu’elles soient présentes dans l’œuvre même du maître, comme dans la Maestà de 1308-1311 (Sienne, Museo dell'Opera del Duomo) avec laquelle ce triptyque sst comparable.

L'iconographie des panneaux est également significative. Paradoxalement, la cohérence religieuse découle de la combinaison inhabituelle de scènes, en particulier le jumelage des personnages intronisés des sections inférieures des volets. L'intronisation de la Vierge à deux reprises (à gauche et à droite), par exemple, suggère une séquence temporelle, avant et après la mort du Christ, telle qu'elle est représentée dans le panneau central. L'Annonciation (en haut à gauche) est comparable à la scène (aujourd'hui à la National Gallery, Londres) de la Maestà, alors que le Saint François recevant les stigmates (en haut à droite) et le Christ et la Vierge trônant (en bas à droite) rappellent fresques de l’église supérieure saint François à Assise. Ces indications et le traitement non narratif des séquences penchent pour une œuvre de piété typiquement franciscaine.

Avant qu'il ne parvienne à Windsor, le triptyque a probablement été démonté et reconstitué dans un cadre gothique qui a été retiré quand en 1930 et remplacé par un cadre plus simple.


Pour en savoir plus...

Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scène internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues à vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)