B&S Encyclopédie

Diffus par CashTrafic

Nazisme : au fil des jours (2ième guerre mondiale)

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

14. 1926

06/01/1926
Création de la compagnie aérienne « Deustche Luft Hansa AG », issue de la fusion des compagnies « Deutscher Aero Lloyd » et « Junkers Luftverkehr ». Erhard Milch est membre du conseil d’administration.
17/01/1926
Début de la campagne de la gauche pour imposer un référendum sur l'expropriation de la noblesse. La droite et le président Hindenburg se mobilisent en faveur de la restitution des biens.
20/01/1926
Second gouvernement Luther, démissionnaire en décembre 1925. Gouvernement d’union avec la « Deutsche Demokratische Partei » (DDP), le « Zentrum » et la « Deutsche Volkspartei » (DVP). Stresemann reste aux Affaires étrangères.
Le second cabinet Luther, constitué en janvier 1926
Le second cabinet Luther, constitué en janvier 1926
31/01/1926
Les dernières troupes françaises et belges évacuent la zone de Cologne.
Le gouvernement italien et Benito Mussolini ont le droit d’édicter des décrets ayant force de loi.
01/02/1926
Festivités à Cologne, Bonn et dans d’autres grandes villes pour le retrait des troupes belges et britanniques.
08/02/1926
L’Allemagne demande son adhésion à la Société des Nations.
10/02/1926
A la Société des Nations, la Pologne et la France s'opposent à l'admission de l'Allemagne.
11/02/1926
Début du conflit entre Stresemann et le chef d'Etat italien Mussolini à propos du Sud-Tyrol.
14/02/1926
Hitler convoque un conseil des dirigeants nazis à Bamberg, de manière à ce que les dirigeants du Nord y soient minoritaires. De ces derniers, seuls Strasser et Goebbels sont présents : durant cinq heures, il expose son point de vue, insistant sur le caractère intangible du programme de 1920. Il obtient la dissolution du « Kampfbund du Nord » de Gregor Strasser et de son programme socialisant. Le NSDAP se transforme véritablement en un parti du Führer. Hitler réussit à s'acquérir la fidélité de Goebbels qui abandonne Strasser et devient un inconditionnel de Hitler en avril 1926. La SA est reconnue officiellement. La SS reste à l'arrière plan.
<a class=Hitler au milieu de sa garde SS en 1926. A gauche, Josef Berchtold, patron de la SS en 126-27'>
Hitler au milieu de sa garde SS en 1926. A gauche, Josef Berchtold, patron de la SS en 126-27
15/02/1926
Le nombre de chômeurs en Allemagne atteint le chiffre de 2,4 millions, chiffre inégalé depuis mars 1924.
18/02/1926
Le gouvernement turc abolit la polygamie et le système des harems et prend comme modèle de code civil le droit suisse.
21/02/1926
Le mouvement républicain « Reichsbanner Schwarz-Rot-Gold » réunit à Hambourg 130 000 participants.
09/03/1926
Ouverture à Genève des négociations sur l’admission de l’Allemagne à la SDN.
17/03/1926
A Genève, le Brésil et l'Espagne s'opposent à l'entrée de l'Allemagne à la SDN et au fait qu’elle puisse dispose d’un siège au Conseil permanent. Les délégués n’arrivent pas à s’entendre sur la répartition des sièges au conseil permanent.
21/03/1926
Le retrait des forces d’occupation de la Ruhr est solennellement fêté en Rhénanie avec la participation de Hindenburg et de Konrad Adenauer, maire de Cologne.
23/03/1926
Le président de la Reichsbank, Hjalmar Schacht, se prononce pour une nouvelle politique coloniale de l’Allemagne, qui ne pourrait lui apporter que des avantages, particulièrement en ressources de matières premières.
24/03/1926
Le film de Sergei M. Eisenstein (1898-1948) « Cuirassier Potemkine » est refusé par la commission de censure de Berlin pour « atteinte à l’intégrité de l’Etat ».
26/03/1926
L'ancien chancelier (1920-1921) Constantin Fehrenbach, 74 ans, meurt à Groß-Flottbeck près de Hambourg.
01/04/1926
Au cours de la fête anniversaire du prince Otto Von Bismarck, à Berlin, le ministre des Affaires étrangères Gustav Stresemann déclare que l’Allemagne devrait peu à peu retrouver sa position de grande puissance.
03/04/1926
En Italie les grèves sont interdites. Ouvriers et patrons sont embrigadés dans des corporations uniques pour être mieux contrôlés par l’Etat.
04/04/1926
L’industriel nationaliste August Thyssen (1842-1926) meurt dans son château de Landsberg, en Westphalie.
09/04/1926
Premier grand discours de Goebbels à Munich. Hitler est très satisfait de cette démonstration.
Josef <a class=Goebbels lors d’un meeting'>
Josef Goebbels lors d’un meeting
10/04/1926
D’après un communiqué de presse, la maison Hohenzollern doit sept millions de marks d’impôts au Reich allemand.
16/04/1926
Les chômeurs allemands recevront une allocation d’aide sociale pendant 39 semaines.
21/04/1926
En Pologne, démission du gouvernement de centre gauche du président du conseil, le comte Alexander Skrzynsky (1842-1926) à cause de violents affrontements au parlement au sujet de la situation économique catastrophique du pays.
24/04/1926
Traité d'amitié germano-soviétique de 5 ans, signé par Stresemann et Krestinski. Il assure la neutralité entre les deux pays en cas d'agression d'un tiers contre l'un d'eux. Une coopération militaire est prévue entre les deux pays.
25/04/1926
A Téhéran Resa Pahlawi (1878-1944) est couronné Shah d’Iran.
04/05/1926
Le KPD et le SPD lancent une collecte de signatures pour la création d'une loi visant à déposséder les princes de leurs biens au profit de catégories lésées.
05/05/1926
Poussé par Hindenburg, le chancelier Luther ordonne que les missions allemandes à l'étranger hissent le drapeau commercial noir-blanc-rouge et non le drapeau de la République : une satisfaction symbolique est donné aux monarchistes.
Le film soviétique « le Cuirassé Potemkine » d’Eisenstein, grandement « épuré », est projeté pour la première fois en Allemagne.
06/05/1926
Le Parlement repousse le projet communiste de répartition des biens de la noblesse sous séquestre entre les défavorisés.
07/05/1926
Hindenburg désire que le drapeau impérial soit présent à côté du drapeau républicain : Vaste campagne de protestation.
12/05/1926
Luther se retire à la suite d'un vote de défiance au Reichstag sur la question du drapeau. Même le DDP s'est joint aux opposants.
12/05/1926
Le maréchal Józef Klemens Pilsudski prend le pouvoir par coup d’état en Pologne. Le système parlementaire se transforme rapidement en régime autocratique.
13 /05/1926
Konrad Adenauer, le maire « Zentrum » de Cologne, est pressenti pour diriger le gouvernement, mais il ne parvient pas en former un.
Konrad Adenauer (1876-1967)
Konrad Adenauer (1876-1967)
16/05/1926
Mort du dernier Sultan ottoman Mehmed VI. (1861-1926) à San Remo.
17/05/1926
Le Dr Wilhelm Marx, du Zentrum, redevient chancelier et forme un nouveau gouvernement minoritaire à la tête d'une coalition bourgeoise, identique à la précédente. Il maintient Stresemann aux Affaires étrangères.
18/05/1926
Fin de la campagne de signatures des socialistes et des communistes sur la confiscation des biens des princes : 12,5 millions d'Allemands ont signé, soit trois fois le nombre requis pour rendre le référendum obligatoire.
La police berlinoise, dirigée par le préfet Grzesinski (SPD) perquisitionne chez le président de la Ligue pangermaniste Heinrich Class et chez les industriels Vögler et Kirdorf : saisie de documents établissant la préparation d'un complot pour renverser la République et restaurer la monarchie. Le président Hindenburg fait classer l'affaire, mais abandonne son projet de réintroduction du drapeau impérial.
22/05/1926
A Munich, Adolf Hitler obtient le contrôle total du parti nazi et le pouvoir de désigner seul les responsables du NSDAP. Il crée un tribunal chargé de maintenir la discipline au sein du parti.
31/05/1926
En Pologne le Parlement élit Pilsudski président de la République.
15/06/1926
En France, le gouvernement ne s’entendant pas sur les mesures à prendre face à la crise financière, le président du conseil Briand démissionne.
20/06/1926
Référendum sur l'expropriation des princes. Echec : au lieu des vingt millions de votes positifs nécessaires, il n'y en a que quinze (soit tout de même quatre millions de plus que les voix du KPD et du SPD réunis). L'indemnisation est acquise en vertu de l'article 76 de la Constitution. Le KPD en sort malgré tout renforcé, ma le SPD est fragilisé par la montée de son remuant allié. Indemnisation discrète de la noblesse : Guillaume II obtient 97.000 hectares, le château de Blomberg et quinze millions de marks.
21/06/1926
Congrès national du parti nazi à Weimar : défilé de 6.000 SA.
23/06/1926
Briand forme en France un nouveau gouvernement de coalition (gauches et démocrates).
04/07/1926
Fin du congrès de refondation du NSDAP de Hitler, à Weimar, la Thuringe n’ayant pas interdit Hitler de parole. Inauguration de la cérémonie de prestation du serment de fidélité (à la manière des fascistes italiens) par le toucher du « drapeau du sang », taché du sang des militants tués lors du putsch de Munich et dont Hitler confie solennellement la garde à la SS.
Pour autant Mussolini condamne sans aucune équivoque l’antisémitisme et le racisme des nazis, et craint un retour du pangermanisme.
La cérémonie de la « Blutfahne », du « drapeau du sang ». Au premier plan, Streicher
La cérémonie de la « Blutfahne », du « drapeau du sang ». Au premier plan, Streicher
07/07/1926
La « confédération des jeunes travailleurs allemands » (Future « Hitlerjugend ») est créée comme organisation de jeunesse des troupes de combats des nationaux-socialistes.
17/07/1926
A Paris, le cabinet Briand chute à nouveau à cause de la crise financière..
19/07/1926
Les troupes du gouvernement chinois de Chiang Kai-shek (1887-1975) commencent leur campagne dans le nord pour unifier le pays.
Édouard Herriot (1872-1957) forme un nouveau gouvernement en France.
21/07/1926
Herriot se retire, n’ayant pas réussi à gagner la confiance du Parlement.
23/07/1926
L’ancien président de la République française Raymond Poincaré forme un nouveau gouvernement. Son programme prévoit l’augmentation des impôts indirects et obtient le vote des deux chambres.
05/08/1926
Traité de commerce entre France et Allemagne.
06/08/1926
La Société des Nations vote à l’unanimité l’octroi d’un siège permanent à l’Allemagne.
07/08/1926
Mussolini conclut avec le dictateur espagnol Miguel Primo de Rivera (1903-1936) un traité d’alliance et d’amitié.
24/08/1926
La France s'oppose à ce que la Belgique restitue à l'Allemagne les villes irrédentes d'Eupen et de Malmédy.
29/08/1926
Grande réunion à Nuremberg du NSDAP.
Hitler écrit au fisc : « Je n’ai pas en ce moment les moyens de payer mes impôts ; je dois lever un emprunt pour pouvoir vivre… »
08/09/1926
L'Allemagne entre à la SDN à Genève à l’unanimité des voix. Gustav Stresemann a réclamé pour son pays l’égalité des droits, c.est-à-dire la levée des clauses restrictives de Versailles en matière militaire. Il a obtenu ainsi la suppression du contrôle militaire.
Un conseil de la Société des Nations : second à partir de la gauche, Aristide Brian
Un conseil de la Société des Nations : second à partir de la gauche, Aristide Brian
10/09/1926
A Genève, célèbres discours pacifistes de Stresemann et de Briand : inauguration de « l'ère Briand-Stresemann ».
11/09/1926
L’Espagne se retire de la Société des Nations.
16/09/1926
Le SPD abandonnant la position de tolérance vis-à-vis du gouvernement, Scheidemann dénonce le rôle des sociétés allemandes camouflées en sociétés commerciales dans l'armement clandestin en URSS ; malgré cela le traité d'amitié d'avril reste en vigueur car la droite allemande souhaite une politique de bascule par rapport à l'ouest.
17/09/1926
Conférence de Thoiry (Ain, France) : entrevue entre Briand et Stresemann sur les possibilités d'un rapprochement franco-allemand. Stresemann cherche à obtenir la fin de l'occupation et du contrôle militaire ainsi que le retour de la Sarre. En contrepartie, il se dit prêt à fournir une aide financière à la France à la hauteur de 1,5 de RM. Les deux hommes discutent aussi d'une éventuelle coopération économique avec la Russie.
01/10/1926
Thyssen et les représentants de l'industrie lourde prennent position contre le régime républicain de Weimar.
02/10/1926
La commission cinématographique allemande permet la sortie du film « le Cuirassier Potemkine », mais dans une version très courte. En Bavière, le film reste interdit.
En Pologne, Pilsudski est nommé chef du gouvernement.
03/10/1926
La nouvelle se répand que Guillaume de Hohenzollern, fils aîné du Kronprinz, a été autorisé à assister à des manoeuvres de l'armée sans consultation préalable du Parlement : violente protestation de la gauche, limogeage de Hans Von Seeckt, chef d'état-major depuis 1920 et nomination du général Wilhelm Heye (1869-1946). Le général Von Seeckt est mis à la retraite.
07/10/1926
Le parti fasciste italien devient le seul représentant de l’Etat. Les autres partis sont exclus du pouvoir.
15 /10/1926
Poussé par sa seconde épouse, la médecin et philosophe Mathilde Von Kemnitz, le général Erich Von Ludendorff crée le « Tannenbergbund » (« Ligue de Tannenberg »), qui est à la fois une « communauté religieuse germano-allemande » et une association combattant les « forces supra étatiques », à savoir les Jésuites, francs-maçons, Juifs et marxistes.
Le médecin et philosophe Mathilde Von Kemnitz et le général Ludendorff, son second époux
Le médecin et philosophe Mathilde Von Kemnitz et le général Ludendorff, son second époux
15/10/1926
Grâce à un programme très volontariste, le gouvernement allemand réussit à faire passer le nombre de chômeurs de 2,4 millions à 1,24 millions.
23/10/1926
Le révolutionnaire Léon Trotski est exclu du parti communiste soviétique à cause de son opposition à Joseph Staline.
01/11/1926
Josef Goebbels est nommé Gauleiter de Berlin « la rouge » avec mission de conquérir la capitale au nazisme. Röhm est remplacé à la tête de la SA par Franz Pfeffer Von Salomon.
Adolf <a class=Hitler et Joseph Goebbels avec le parti nazi local de Hattingen en 1926'>
Adolf Hitler et Joseph Goebbels avec le parti nazi local de Hattingen en 1926
07/11/1926
Goebbels quitte Elberfeld pour Berlin. Il se retrouve à la tête d’un groupuscule comptant à peine 300 membres. Le parti nazi ne dispose d’aucun mandat politique à Berlin.
22/11/1926
La maison d’édition « Kurt Wolff Verlag » de Munich publie le Roman « Le château » de Franz Kafka.
26/11/1926
Hitler et Goebbels visitent le groupe local national-socialiste à Hattingen, dans la Ruhr. Ils sont accueillis par Victor Lütze, chef de district de la Ruhr.
28/11/1926
Incidents entre les nazis et les sociaux-démocrates de la « Reichsbanner Schwarz-Rot-Gold » à Berlin lors d’une manifestation organisée par ces derniers.
30/11/1926
Vers une entente économique européenne : le « Cartel international de l’Acier », fondé entre la Belgique, la France, le Luxembourg et l’Allemagne, décide d’augmenter le chiffre total maximum de sa production pour le trimestre en cours, le portant de 27.827.000 tonnes à 29.287.000 ; chacun des quatre pays voit naturellement s’accroître le contingent qui lui avait été primitivement attribué. Les socialistes allemands voient dans ce cartel « un danger pour la classe ouvrière et, en tout premier lieu, un danger de monopole des prix ». En France, à la Chambre des députés, le débat sur la politique étrangère d’Aristide Briand est houleux. Edouard Soulier, député de la Seine, affirme « qu’en Allemagne, on fabrique des gaz toxiques, des avions métalliques et toutes sortes d’armements significatifs ». Aristide Briand prophétise : « Il n.y aura pas de paix durable si entre la France et l’Allemagne, il n.y a pas de rapprochement ».
03/12/1926
Le « Manchester Guardian » fait paraître une série d’articles au sujet des manoeuvres communes entre l’Armée Rouge et la Reichswehr. Il révèle que la production d’avions de guerre, interdite en Allemagne, est réalisée en Union Soviétique.
05/12/1926
Pour la première fois, l’Allemagne expose au Salon international de l’automobile, à Bruxelles.
09/12/1926
Le prix Nobel de la paix est attribué conjointement à Aristide Briand et à Gustav Stresemann.
10/12/1926
Parution du deuxième volume de « Mein Kampf », d’Adolf Hitler.
16/12/1926
Scheidemann s.élève contre la politique militariste du gouvernement et demande la démission de Gessler de la Reichswehr, à cause de la fabrication d'armes en URSS, dénonçant par là même la collaboration militaire et technique germano-soviétique. Il critique la grande industrie et sa collusion avec les groupes armés d’extrême droite.
17/12/1926
Le gouvernement allemand est mis en minorité grâce aux voix du DNVP qui veut revenir au pouvoir. Le chancelier Marx présente la démission de son gouvernement.
Coup d’état militaire en Lituanie. Le parlement est occupé par les troupes et les membres du Präsidium arrêtés. Le couvre feu est imposé. Les militaires motivent la prise du pouvoir par la politique prosoviétique du gouvernement.
25/12/1926
Mort de l’empereur du Japon Joschihito (1879-1926). Son fils Hirohito (1901-1989) lui succède.
L’empereur Hiro Hito (1901-1923-1989
L’empereur Hiro Hito (1901-1923-1989
29/12/1926
Signature d’un traité d’arbitrage entre l’Allemagne et l’Italie.
29/12/1926
Mort du poète Rainer Maria Rilke à Val-Mont près de Montreux (Suisse).
30/12/1926
Le Parti nazi crée les Jeunesses hitlériennes (Hitlerjugend). Le parti comprend 49.000 membres.
 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant

Icone texte Articles connexes
Actualités automobiles, essais, comparatifs, nouveautés...
Pour en savoir plus...

Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)