B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Art - Le Quattrocento

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

7. Italie : la Quattrocento

Histoire
Culture
Architecture
Sculpture
La peinture
Objets d’art

7.3. Architecture

7.3.1. Caractères généraux

7.3.1.1. Les théoriciens

L’esprit gothique est abandonné au profit de la recherche de l'eurythmie de l’édifice, comparé à un microcosme, à un corps humain où « toutes les proportions sont reliées par un thème de correspondance générale et par des rythmes récurrents combinés avec l'étude des corps platoniciens ». Les grands théoriciens sont Serlio, Labacco, Vignola...

7.3.1.2. Caractères architecturaux

Murs en brique avec placages de marbre, décors de pierres appareillées, bossages... On utilise couramment berceaux et coupoles; les ordres empruntés à l'Antiquité entrent dans la composition des façades et dans le décor intérieur. Colonnes et pilastres engagés sont remis en honneur. Les façades des palais sont surmontées d'une corniche à frises; les escaliers prennent tout leur développement intérieur. Enfin, fresques ou peintures parent églises et palais, soulignées par les cadres de marbre ou de stuc.

7.3.2. Florence

Les travaux du Duomo de Florence symbolisent l'avènement du style nouveau. De grands noms y travaillent, marquant le siècle:

7.3.2.1. Filippo Brunelleschi (1377-1446)

Filippo Brunelleschi (1377-1446) : la Vieille Sacristie de San Lorenzo. 1418-1428. Florence, église san Lorenzo. (Histoire de l’art - Quattrocento
Filippo Brunelleschi (1377-1446) : la Vieille Sacristie de San Lorenzo. 1418-1428. Florence, église san Lorenzo. (Histoire de l’art - Quattrocento

Filippo di Ser Brunellesco, dit Brunelleschi, naît en 1377 à Florence, où son père est notaire. Apprenti orfèvre, il s’intéresse un temps à l’horlogerie et en 1400, réalises ses premières statuettes. En 1401 il prend part au concours de la porte du baptistère de Florence. Il le remporte, ex aequo avec Lorenzo Ghiberti. Mais il ne veut pas collaborer avec Ghiberti et abandonne le projet. Maître orfèvre en 1404 il délaisse la sculpture pour se consacrer à l’architecture, et en 1418, il présente un projet en réponse au concours lancé pour couvrir la cathédrale de Florence d’une coupole ; d’abord refusé, il construit à San Jacopo Sopr’Arno une chapelle couverte par une coupole bâtie sans cintre et finit par obtenir gain de cause. Il lance le chantier de Santa Maria del Fiore en 1420 avec Ghiberti qu’il réussit à évincer en 1425. En même temps il construit un orphelinat pour l’hôpital des Innocents où il utilise pour la première fois le jeu des couleurs des pierres (pietra serena). La coupole de santa Maria del Fiore est un des chefs d’oeuvre les plus représentatifs de la Renaissance italienne

En 1421, Brunelleschi entreprend pour l’église San Lorenzo la construction d’une chapelle nobiliaire, appelée « Vieille Sacristie » après la construction par Michel-Ange de la Nouvelle Sacristie en 1521. C’est le premier édifice de la Renaissance à plan central : un cube surmonté d’une coupole hémisphérique, dont les voûtains reposent sur des pendentifs. En 1425 il entreprend la reconstruction de l’église San Lorenzo elle-même (plan basilical à trois nefs), qui ne sera achevée qu’en 1470 (ce qui rend le projet initial difficilement lisible) ; En 1430 il construit la chapelle des Pazzi à Santa Croce et en 1436 il débute la construction de l’église San Spirito… Santa Maria degli Angeli, commencée en 1434 ne sera pas achevée car Brunelleschi meurt en 1437. Mais son plan central influencera Bramante et Michel-Ange.

Sur ses dessins, Luca Francelli et Ammanati (1511-1592) exécutent le plus grand des palais de Florence, le palais Pitti.

Filippo Brunelleschi (1377-1446) : la coupole du Dôme de Florence. 1420-1436. (Histoire de l’art - Quattrocento
Filippo Brunelleschi (1377-1446) : la coupole du Dôme de Florence. 1420-1436. (Histoire de l’art - Quattrocento
Filippo Brunelleschi (1377-1446) : l’église San Spirito. 1426ss. (Histoire de l’art - Quattrocento
Filippo Brunelleschi (1377-1446) : l’église San Spirito. 1426ss. (Histoire de l’art - Quattrocento

7.3.2.2. Michelozzi Di Bartolomeo (1396-1472)

Architecte et sculpteur italien. Elève de Ghiberti et collaborateur de Donatello, s’inspirant de Brunelleschi, Michelozzo parvient à concilier dans ses œuvres le gothique sobre florentin et les nouvelles tendances classiques, inspirées de l'Antiquité. Ses œuvres majeures sont le cloître et la bibliothèque du couvent Saint-Marc (1436-1444) et le palais Médici-Riccardi (1444-1459), type de palais florentin qui servira de modèle aux architectes tout au long du siècle. Les villas Médicis de Trebbio (1427-1433.), de Cafaggiolo (1450) et de Careggi (1435-1440) réinterprètent dans le sytl renaissance le château médiéval.

Michelozzi Di Bartolomeo (1396-1472) : le cloître du couvent saint Marc de Florence. 1430ss . (Histoire de l’art - Quattrocento
Michelozzi Di Bartolomeo (1396-1472) : le cloître du couvent saint Marc de Florence. 1430ss . (Histoire de l’art - Quattrocento
Michelozzi Di Bartolomeo (1396-1472) : palazzo Médicis Riccardi, Florence. 1444. (Histoire de l’art - Quattrocento
Michelozzi Di Bartolomeo (1396-1472) : palazzo Médicis Riccardi, Florence. 1444. (Histoire de l’art - Quattrocento

7.3.2.3. Leo Battista Alberti (1404-1477)

Leo Battista Alberti (1404-1477) : façade de l’église san Francesco à Rimini, rebaptisé « temple des Malatesta ». 1450. (Histoire de l’art - Quattrocento
Leo Battista Alberti (1404-1477) : façade de l’église san Francesco à Rimini, rebaptisé « temple des Malatesta ». 1450. (Histoire de l’art - Quattrocento

Alberti est avant tout un théoricien qui s'appuie sur Vitruve. Ses plans sont réalisés par B. Rossalino (1409-1482) au palais Rucellai (1446-1451), par Matteo De'Pasti au temple des Malatesta à Rimini et par Agostino di Duccio (1418-1481) dans la façade de l'Oratoire de San Bernardino à Pérouse.

7.3.2.4. Gamberelli da Settignamo, dit Rosselino

Bernardo di Matteo Gamberelli Settignano (Bernardo Rossellino, 14091464) : le palazzo Venezia de Rome. (Histoire de l’art - Quattrocento
Bernardo di Matteo Gamberelli Settignano (Bernardo Rossellino, 14091464) : le palazzo Venezia de Rome. (Histoire de l’art - Quattrocento

C’est l'architecte du Palazzo Venezia à Rome (1455) et de la Plazza de Pienza.

7.3.2.5. Les frères Benedetto et Giuliano da Maiano

Ils travaillent à Naples (Porta Capuana) et à la collégiale de San Gimignano. Benedetto réalise avec Cronaca le célèbre Palais de Strozzi à Florence (1489ss).

Benedetto et Giuliano da Maiano : le palais Strozzi de Florence. 1489ss. (Histoire de l’art - Quattrocento
Benedetto et Giuliano da Maiano : le palais Strozzi de Florence. 1489ss. (Histoire de l’art - Quattrocento
Benedetto et Giuliano da Maiano : le palais Strozzi de Florence : la cour intérieure. 1489ss. (Histoire de l’art - Quattrocento
Benedetto et Giuliano da Maiano : le palais Strozzi de Florence : la cour intérieure. 1489ss. (Histoire de l’art - Quattrocento

7.3.2.6. Les Sangallo

Le XVè siècle florentin s’achève avec les frères Sangallo : Giuliano Giamberti (1445-1516) construit le Borgo San Sepulcro, le Poggio Imperiale, la façade de la Madona dei Carceri de Prato. Antonio (1455-1515) travaille à San Biagio de Montepulciano.

Antonio Sangallo : (1455-1534) : l’église San Biagio de Montepulciano (1516-1518) (Histoire de l’art - Quattrocento
Antonio Sangallo : (1455-1534) : l’église San Biagio de Montepulciano (1516-1518) (Histoire de l’art - Quattrocento
Giuliano Giamberti Sangallo (1445-1516) : église Santa Madona dei Carceri, Prato (20km au nord de Florence). 1485ss. (Histoire de l’art - Quattrocento
Giuliano Giamberti Sangallo (1445-1516) : église Santa Madona dei Carceri, Prato (20km au nord de Florence). 1485ss. (Histoire de l’art - Quattrocento

7.3.3. Venise

Venise garde une forte tradition gothique qu’elle teinte, grâce à une lumière et d'un espace tout à fait singuliers de son originalité propre. Aussi la renaissance n’y entre que tardivement et reste plus tributaire qu’ailleurs de la tradition gothico-vénitienne. Remarquables sont les palais, (Ca') dont des façades généralement à trois niveaux (Accueil, réception et habitation) s’ouvrent largement sur les canaux et dont les pièces à l'arrière restent plus ou moins éclairées.

7.3.3.1. La Ca' d'Oro (1421ss)

Venise : le palais de la Ca d’Oro. 1421ss. (Histoire de l’art - Quattrocento
Venise : le palais de la Ca d’Oro. 1421ss. (Histoire de l’art - Quattrocento

La Ca’ d’Oro est le palais vénitien où le gothique triomphe. Les artistes vénitiens y libèrent leur fantaisie et leur sensibilité, notamment dans les arcs des colonnades : en plein cintre au rez-de-chaussée, ils sont tréflés à l'étage de réception et simples à l'étage d'habitation. L'édifice est couronné d'une galerie de pierres sculptées.

7.3.3.2. La Ca' Foscari

Venise : le palais de la Ca Foscari. (Histoire de l’art - Quattrocento
Venise : le palais de la Ca Foscari. (Histoire de l’art - Quattrocento

Ce palais à 4 niveaux comporte une balustrade aux 2° et 3° niveaux. L’architecte et sculpteur Antonio Rizzo, né à Vérone (1430-1500), y introduit une nouvelle approche de la sculpture avec l'arc Foscari (du nom des pripriétaires)) qu'il termine en y adjoignant les deux statues en niches,Eve et Adam..

7.3.3.3. Le Palais des Doges

Venise : le palazzo ducale ou palais des Doges. (Histoire de l’art - Quattrocento
Venise : le palazzo ducale ou palais des Doges. (Histoire de l’art - Quattrocento

Doté de façades gothiques des XIVè et XVè siècles, le palais ducal a fait l’objet de plusieurs agrandissements.Antonio Rizzo, y réalise avec Pietro Lombardo (1450-1515). L’imposant grand escalier, l’"escalier des géants", (à son sommet, de part et d'autre, deux statues de géants). Au palais ducal travaillent encore Bartolomeo ( 1464) et Giovanni ( 1442) Bon.

7.3.3.4. Autres oeuvres

Aidé de ses fils Antonio et Tullio, Pietro Lombardo créé à Santa Maria dei Miracoli des placages de marbre.

Il y a aussi les Palais de Dorio, Vendramin, les façade de San Zaccaria (1483), de Santa Maria Formosa, de la Scuola di San Marco (ParMauro Coducci ; 1485ss).

Venise : le palazzo Vendramin. (Histoire de l’art - Quattrocento
Venise : le palazzo Vendramin. (Histoire de l’art - Quattrocento
Pietro Lombardo : placages de marbre de Santa Maria dei Miracoli à Venise. (Histoire de l’art - Quattrocento
Pietro Lombardo : placages de marbre de Santa Maria dei Miracoli à Venise. (Histoire de l’art - Quattrocento

7.3.4. Autres centres

7.3.4.1. Urbin

Luciano Laurana (1420-1479) : le palais ducal du duc Frédérico de Montefeltre à Urbino. 1468ss. (Histoire de l’art - Quattrocento
Luciano Laurana (1420-1479) : le palais ducal du duc Frédérico de Montefeltre à Urbino. 1468ss. (Histoire de l’art - Quattrocento

Au célèbre palais ducal d’Urbin travaille Luciano Laurana (1420-1479). Giaccomo Cozzarelli (1455-1515) dessine la coupole de l'Observance à Sienne.

7.3.4.2. Milan

Donato Bramante (1444-1514) ; église Santa Maria delle Grazie, Milan. 1492ss. (Histoire de l’art - Quattrocento
Donato Bramante (1444-1514) ; église Santa Maria delle Grazie, Milan. 1492ss. (Histoire de l’art - Quattrocento

Le gothique y persiste (Duomo), mais les idées nouvelles percent avec Antonio Averlino, dit Filarete, Donato Bramante (1444-1514) qui créé Santa Maria de San Satiro et Santa Maria delle Grazie ainsi que Giovanni Battagio qui créé l'église de l'Incoronata de Lodi.

7.3.4.3. Bologne et Ferrare

A Bologne, le Palais de Bevilacqua et à Ferrare, les palais de Schifanoia (1391ss) et des Diamants comptent parmi les plus beaux de la Renaissance.

Bologne : le palais Bevilacqua. (Histoire de l’art - Quattrocento
Bologne : le palais Bevilacqua. (Histoire de l’art - Quattrocento
Ferrare : vue extérieure du palais des Diamants. (Histoire de l’art - Quattrocento
Ferrare : vue extérieure du palais des Diamants. (Histoire de l’art - Quattrocento
Ferrare : le palais des Diamants. (Histoire de l’art - Quattrocento
Ferrare : le palais des Diamants. (Histoire de l’art - Quattrocento

7.3.4.4. Naples et Sicile

Matteo Carnelivari (1449-1506) : l’église Santa Maria della Catena de Palerme. (Histoire de l’art - Quattrocento
Matteo Carnelivari (1449-1506) : l’église Santa Maria della Catena de Palerme. (Histoire de l’art - Quattrocento

L'influence gothique et arabe (Palais du duc Saint Etienne, Taormina) côtoie en Sicile l’architecture classique avec Matteo Carnelivari (1449-1506) qui réalisa son chef d’œuvre à Palerme, Santa Maria della Catena et travaille au palazzo Abatelli de la même ville..

7.3.4.5. Vérone

Fra Giocondo (1435-1515) est un des plus grands architectes du siècle : il créé à Vérone le Palais du Conseil.

Fra Giovanni Giocondo (1445-1525) : la loggia du conseil (loggia del Consiglio), Vérone (1475-1488). (Histoire de l’art - Quattrocento
Fra Giovanni Giocondo (1445-1525) : la loggia du conseil (loggia del Consiglio), Vérone (1475-1488). (Histoire de l’art - Quattrocento
Vérone : le Palazzo del Consiglio. (Histoire de l’art - Quattrocento
Vérone : le Palazzo del Consiglio. (Histoire de l’art - Quattrocento


Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scène internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues à vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)