B&S Encyclopédie

Diffus par CashTrafic

Ravensbrück, camp de concentration nazi

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

7.14. Les nouveaux nés

« D'après les témoignages les plus anciens, il y eut des femmes enceintes dès le début de la constitution du camp. Aucun adoucissement de régime ne fut prévu pour elles. Elles travaillaient et faisaient l'appel jusqu'au dernier jour. Lorsqu'elles étaient à terme, elles accouchaient à l'hôpital de Tremplin, puis revenaient au camp. Cette situation dura pendant la période où le but du camp était la soi-disant rééducation. Elle n'intéresse pas encore les Françaises. »

« En 1942, la conception du camp changea. Le but de la rééducation fut remplacé par celui du rendement du travail. Un médecin, le docteur Rosenthal, est alors nommé au camp ; il fait avorter les femmes enceintes de moins de huit mois (plus particulièrement les Allemandes enceintes de prisonniers étrangers). Le fœtus est brûlé directement dans la chaudière, parfois vivant... »

« En 1943, le docteur Treite succède au docteur Rosenthal. Il semble avoir abandonné les avortements et laissé la grossesse se dérouler jusqu'à son terme. Lors de l'accouchement, les femmes admises au Revier sont assistées par une sage-femme autrichienne prisonnière. L'enfant est étranglé ou noyé devant la mère. Cette sage-femme assistait à leur agonie, parfois fort longue, étant donné la résistance très grande du nouveau-né à l'asphyxie par l'eau (vingt à trente minutes parfois, a-t-elle témoigné). »

« À la fin de la même année, une nouvelle décision permit de laisser les nouveau-nés en vie, mais rien n'était prévu pour les accueillir. Les mères étaient censées les nourrir au sein, alors qu'elles n'avaient généralement pas de lait, ou un lait trop pauvre pour nourrir un bébé plus de quelques jours. C'est seulement en septembre 1944 que fut créée une chambre spéciale pour les enfants. Plus d'une centaine de nouveau-nés, venus au monde avant cette date, moururent donc de faim. La Kinderzimmer (chambre d'enfants) fut installée dans une très petite pièce d'un Block de malades. Jusqu'à dix nouveau-nés étaient couchés en travers de chaque lit. La pièce logea jusqu'à près de cinquante bébés. Un peu de lait en poudre mélangé à une sorte de gruau était distribué chaque jour. Deux flacons servaient de biberons. Les enfants naissaient généralement assez beaux, puis prenaient rapidement l'aspect de petits vieux. Tous mouraient avant trois mois, de faim, de diarrhée, de pneumonie, etc., »

Amicale de Ravensbrück et ADIR : Les Françaises à Ravensbrück, Gallimard, 1965.


Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)