B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

LÂ’art Byzantin

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

2. LÂ’art byzantin

Histoire
LÂ’Ă©poque de Justinien
De Justinien aux Iconoclastes
La crise iconoclaste
Le Deutéro-byzantin
LÂ’expansion de lÂ’art byzantin

2.6. LÂ’expansion de lÂ’art byzantin

L'art byzantin survivra encore trois siècles après la chute de la ville en 1453, surtout en Turquie, Grèce, Roumanie et Russie. L'Occident lui échappera avec la Renaissance.

2.6.1. La Russie et les peuples slaves

2.6.1.1. Histoire

Les pays slaves sont convertis par les missionnaires de Byzance : dès 863 la Moravie et la Bohème par Cyrille et Méthode. En 864 le tsar Bulgare loris, et en 989 le prince Wladimir de Kiev se convertissent. La Russie joindra à l'influence byzantine celle des Balkans, du Caucase et de l'Anatolie.

2.6.1.2. Architecture

La Russie ignore la basilique en croix grecque:

  • A Kiev : Sainte Sophie de 1037, Ă  5 nefs;
  • A Novgorod : Sainte Sophie de 1052 Ă  trois nefs; saint ThĂ©odore Stratilate et la Transfiguration du XIVè. L'influence de l'architecture du bois se fait sentir.
  • A Moscou : l'influence byzantine n'est pas, au XVè, interrompue par l'afflux des Italiens. Eglise de la Dormition, CathĂ©drale saint Michel, tombeau des tsars, le Kreml. Enfin les cathĂ©drales de l'Annonciation et de l'Assomption (surtout le dĂ©cor).
    Au XVIè naît une expression nationale influencée par l'architecture du bois : silhouette pyramidante, clocher polygonal : A Diakovo, saint Jean Baptiste ; à Kolomenskoie, l'Ascension ; à Ostrov, la Transfiguration. Ces églises préparent de 1529 à 1550 le célèbre édifice moscovite de Basile le Bienheureux (1560), œuvre de Barma et Posnik.
    Cet art national sera dénaturé par l'influence de l'occident dès le XVIIè, malgré les églises de Markovo (1690) et de l'Intercession de Fili, près de Moscou (1693).
  • En Moldavie et Valachie : l'influence de Byzance survit Ă  la domination turque (XVI-XVIIIè).
Kiev : cathédrale sainte Sophie : XIè, avec remaniements du XVIè
Kiev : cathédrale sainte Sophie : XIè, avec remaniements du XVIè
Novgorod : sainte Sophie (1045-1050)
Novgorod : sainte Sophie (1045-1050)
Novgorod : l’église saints Pierre et Paul (XIVè)
Novgorod : l’église saints Pierre et Paul (XIVè)
Moscou : cathédrale de la Dormition. Construite sur le modèle de la Dormition de Vladimir entre 1472 et 1500 par Ridolfo Fioravanti de Bologne sur ordre d’Ivan III.
Moscou : cathédrale de la Dormition. Construite sur le modèle de la Dormition de Vladimir entre 1472 et 1500 par Ridolfo Fioravanti de Bologne sur ordre d’Ivan III.
Moscou : l’église de la Dormition
Moscou : l’église de la Dormition
Moscou : l’église de l’Annonciation
Moscou : l’église de l’Annonciation
Moscou : cathédrale saint Michel du Kremlin
Moscou : cathédrale saint Michel du Kremlin
Moscou : cathédrale saint Michel du Kremlin
Moscou : cathédrale saint Michel du Kremlin
Moscou : cathédrale de l’Annonciation (Influence de Sainte Sophie de Kiev). 1484-1490
Moscou : cathédrale de l’Annonciation (Influence de Sainte Sophie de Kiev). 1484-1490
Kolomenskoie : l’église de Ascension
Kolomenskoie : l’église de Ascension
Ostrov: lÂ’Ă©glise de la Transfiguratio
Ostrov: lÂ’Ă©glise de la Transfiguratio
Moscou : église du Bienheureux Basile (1554-1560) par Barma et Postnice sous le règne d’Ovan IV le Terrible en commémoration des victoires de Kazan et Astrakhan
Moscou : église du Bienheureux Basile (1554-1560) par Barma et Postnice sous le règne d’Ovan IV le Terrible en commémoration des victoires de Kazan et Astrakhan
Moscou : église du Bienheureux Basile (1554-1560) par Barma et Postnice sous le règne d’Ovan IV le Terrible en commémoration des victoires de Kazan et Astrakhan
Moscou : église du Bienheureux Basile (1554-1560) par Barma et Postnice sous le règne d’Ovan IV le Terrible en commémoration des victoires de Kazan et Astrakhan

2.6.1.3. Peinture

L'influence byzantine s'exerce d'abord en Bulgarie (à Bachkovo au XIIè, Bojana au XIIIè, Tirnovo au XIVè), puis en Russie de l'Ouest. Bientôt des écoles se forment :

  • L'Ă©cole de Novgorod

    Elle naît sous l'impulsion de deux Byzantins, Maxime le Grec (fresques de l'église de la Transfiguration, 1378) et Théophane le Grec. Cette école culmine au XVè avec les icônes aux couleurs vives et libres, et à l'arabesque nuancée.

    Ecole de Novgorod : Saint Georges et le dragon. XVè. Moscou, galerie Tretiakov
    Ecole de Novgorod : Saint Georges et le dragon. XVè. Moscou, galerie Tretiakov
    Ecole de Novgorod : Saint Michel. XIVè. Moscou, galerie Tretiakov
    Ecole de Novgorod : Saint Michel. XIVè. Moscou, galerie Tretiakov
    Ecole de Novgorod : le baptême du Christ. XVè
    Ecole de Novgorod : le baptême du Christ. XVè
  • L'Ă©cole de Psko

    Elle a réalisé les fresques du monastère Mirojvski dont le style dérive de celle de Novgorod.

    Ecole de Pskov : la Trinité de l’Ancien testament. XVè
    Ecole de Pskov : la Trinité de l’Ancien testament. XVè
    Ecole de Pskov : icône des « Saint élus ». XIVè. Moscou, galerie Tretiakov
    Ecole de Pskov : icône des « Saint élus ». XIVè. Moscou, galerie Tretiakov
  • L'Ă©cole de Moscou

    Elle dégage dès le XIIIè un style propre dont Andrei Roublev, sans doute élève de Maxime le Grec, marque l'apogée au début du XVè. Ce style est marqué par l'élégance tendre et aura une influence durable.

    Andrei Roublev : icône de la Trinité. 1410. Ecole de Novgorod
    Andrei Roublev : icône de la Trinité. 1410. Ecole de Novgorod
    Andreï Roublev : La Résurrection de Lazare. Eglise Saint-Nicolas du village de Gostinopolié
    Andreï Roublev : La Résurrection de Lazare. Eglise Saint-Nicolas du village de Gostinopolié
  • Au seuil du XVIè

    Maître Denis brille encore par ses œuvres sur la vie de la Vierge dans l'église de Théraponte près de Virilov. Mais le déclin commence : les icônes glissent vers le style lourd (union de la peinture et de l'orfèvrerie), le stéréotype et l'imagerie populaire. Seul au XVIIè Simon Ouchakov essaie un retour au passé.

    Maitre Denis : Saint jean Baptiste. Eglise de la nativité de la Vierge ; monastère de Theraponte, Moscou, 1502
    Maitre Denis : Saint jean Baptiste. Eglise de la nativité de la Vierge ; monastère de Theraponte, Moscou, 1502
    Maitre Denis : la Vierge. Eglise de la nativité de la Vierge ; monastère de Theraponte, Moscou, 1502
    Maitre Denis : la Vierge. Eglise de la nativité de la Vierge ; monastère de Theraponte, Moscou, 1502
    Simon Ouchakov : Mandylion. 136 x 82cm. 1676
    Simon Ouchakov : Mandylion. 136 x 82cm. 1676

2.6.2. LÂ’Europe

En France

L'influence est moins forte qu'en Italie. Mais on y célèbre depuis les croisades le culte de saints orientaux (Cosme, Damien, Mamas, Pantaléon). Influence dans quelques édifices, tel Germigny des Prés.

En Espagne

Influence claire les devants d'autels romans. De plus, la mosquée de Cordoue est décorée par les mosaïstes byzantins.

En Allemagne

Les foyers byzantins sont La Reichenau et Aix la Chapelle. Par elles, l'influence byzantine s'exerce jusqu'en Scandinavie.

 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre PrécédentChapitre suivant >>>


Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scčne internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues ŕ vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)