B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

LÂ’art en France entre 1800 et 1850

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

2. Histoire et culture française

Histoire : 18001850
Culture
Architecture
Sculpture
Peinture
Arts de la couleur
Gravure et photographie
Objets dÂ’art
Mobilier et décor

2.9. Mobilier et décor

Dès le Directoire, l'activité artistique reprend avec une folie de luxe incroyable. Le symbolisme des attributs révolutionnaires (faisceaux, piques, compas, cocardes) dans l'ornement témoignent d'un goût nouveau de fantaisie, de même que les meubles étrusques, grecs, égyptiens : Jacob fait pour David l'ameublement antique de son atelier. L'acajou orné de bronze triomphe. Le style Directoire garde des souvenirs Louis XVI (meubles peints) avec adjonction d'emblèmes antiques, orientaux, égyptiens, italiens (Percier et Fontaine réintroduisent les rinceaux et arabesques du XVè et du XVIè siècle).

Meubles style directoire
Meubles style directoire
Lits de style directoire
Lits de style directoire
Fontainebleau : salle du trône par Percier et Fontaine
Fontainebleau : salle du trône par Percier et Fontaine
Fontainebleau : chambre de l’impératrice par Percier et Fontaines
Fontainebleau : chambre de l’impératrice par Percier et Fontaines

Sous l'Empire les meubles s'alourdissent, se surchargent de bronzes finement ciselés. Antoine André Ravrio et Pierre Philippe Thomire ornent de figurines, souvent très délicates, des meubles d'acajou qu'inventent Riesener, Lignereux et les fils du vieux Jacob, Georges Jacob et F.H. Jacob Desmalter. L'armoire à bijoux de Marie-Louise, par Jacob Desmalter (bronzes de Chaudet) à Fontainebleau, est typique de ces meubles. La table des Maréchaux, dessinée par Percier, montée par Thomire, et dont le plateau circulaire est orné par Isabey, est un chef-d'oeuvre du genre.

Pierre Philippe Thomire : Pendule reprĂ©sentant Mars et Venus, allĂ©gorie du mariage entre NapolĂ©on Ier et l’archiduchesse Marie-Louise d’Autriche. Bronze patinĂ© et dorĂ©, vers 1810. Paris, musĂ©e du Louvre
Pierre Philippe Thomire : Pendule représentant Mars et Venus, allégorie du mariage entre Napoléon Ier et l'archiduchesse Marie-Louise d'Autriche. Bronze patiné et doré, vers 1810. Paris, musée du Louvre
Pierre Philippe Thomire : console. Vers 1800-1806. Paris, musée du Louvre
Pierre Philippe Thomire : console. Vers 1800-1806. Paris, musée du Louvre
Pierre-Philippe Thomire : vase. 1819. Malachite, bronze. Hauteur avec piédestal : 279.4 cm ; hauteur du vase : 171.5 cm. New York, Metropolitan Museum
Pierre-Philippe Thomire : vase. 1819. Malachite, bronze. Hauteur avec piédestal : 279.4 cm ; hauteur du vase : 171.5 cm. New York, Metropolitan Museum
Jean Henri Riesener : commode. Versailles, Petit Trianon
Jean Henri Riesener : commode. Versailles, Petit Trianon
Jean Henri Riesener : secrétaire à cylindre. 1784. Paris, Musée du Louvre
Jean Henri Riesener : secrétaire à cylindre. 1784. Paris, Musée du Louvre
François-HonorĂ©-Georges Jacob-Desmalter : Fauteuil de la Tribune de l’ImpĂ©ratrice au Corps LĂ©gislatif. 1804-1805 Bois sculptĂ© et dorĂ©, velours rouge
François-Honoré-Georges Jacob-Desmalter : Fauteuil de la Tribune de l'Impératrice au Corps Législatif. 1804-1805 Bois sculpté et doré, velours rouge
François-Honoré-Georges Jacob-Desmalter : trône. 1805. Provient du corps législatif
François-Honoré-Georges Jacob-Desmalter : trône. 1805. Provient du corps législatif
Jacob-Desmalter, Charles Percier, Pierre-Philippe Thomire : Armoire serre-bijoux de l’impératrice Joséphine dite « grand écrin ». 1809
Jacob-Desmalter, Charles Percier, Pierre-Philippe Thomire : Armoire serre-bijoux de l’impératrice Joséphine dite « grand écrin ». 1809

Après 1816, le rôle de la duchesse de Berry dans l'évolution des arts décoratifs est important. Le bal blanc de l'« Ange de la Monarchie » ou celui de « Marie Stuart » (1829) marquent d'une note romantique les fêtes des Tuileries. Entichée d'art médiéval, elle commande à Hitorff et Lecointe la décoration gothique de Notre-Dame pour le baptême du duc de Bordeaux.

Sir Thomas Lawrence (1769-1830) : Marie Caroline de Bourbon-Sicile (1798-1870), duchesse de Berry. 1825. Huile sur toile, Versailles, châteaux de Versailles et de Triano
Sir Thomas Lawrence (1769-1830) : Marie Caroline de Bourbon-Sicile (1798-1870), duchesse de Berry. 1825. Huile sur toile, Versailles, châteaux de Versailles et de Triano

Elle aide à la propagation du goût « troubadour », qui correspond au succès de Walter Scott. Les meubles gardent des formes architecturales et massives : les bronzes reprennent des motifs Louis XVI, fleurs et feuillages, les bois sont souvent clairs (citronnier, buis). Le recueil de « la Mésangère » donne l'idée de la fantaisie des décorateurs Restauration. Les tentures, les tapis sont de couleurs vives. La tapisserie familiale triomphe et s'introduit dans les bibelots, dont l'époque fait débauche. Ces tendances s'accentuent sous Louis-Philippe. Au goût du Moyen Âge succède, à partir de 1835, celui de la Renaissance, et l'anticomanie sévit partout (Sommerard ou Balzac). Le meuble devient pastiche, comme le décor de la vie, et on n'est pas choqué par l'imitation. Le faux est une industrie. Le fer est utilisé pour faire des meubles (lits, chaises). L'ornement est incrusté en bois clair sur acajou ou palissandre, ou en nacre. Les ébénistes Bellangé, Werner, Grohé, d'origine allemande, tentent toutes les imitations, même celle du style Louis XV, ou celle d'un Orient de bazar. La mode des fleurs d'appartement participe de la tendance à la surcharge.

Semainier rectangulaire en bronze patiné néogothique de style troubadour, avec les jours de la semaine en caractère gothique dans un médaillon en bronze doré. Epoque Louis-Philippe, vers 183
Semainier rectangulaire en bronze patiné néogothique de style troubadour, avec les jours de la semaine en caractère gothique dans un médaillon en bronze doré. Epoque Louis-Philippe, vers 183
Château de Digoine en Charolais : bibliothèque de style « néogothique » ou troubadour. Epoque de Charles X, vers 1825
Château de Digoine en Charolais : bibliothèque de style « néogothique » ou troubadour. Epoque de Charles X, vers 1825
 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre PrécédentChapitre suivant >>>


Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scčne internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues ŕ vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)