B&S Encyclopédie

Diffus par CashTrafic

Les « Primitifs » italiens (Histoire de l'art)

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

8. L’école de Padoue

Guariento d’Arpo
Niccolo Semitecolo
Giusto di’Menabuoi
Altichiero da Zevio

8.3. Giusto di’Menabuoi

Giusto ou Padovano Giusto Fiorentino, nommé aussi Giusto di Giovanni de’Menabuoi (vers 1320-1391) est un peintre italien de l’école de Padoue, originaire de Florence. Bien que toscan d’origine, il a essentiellement travaillé dans le nord de l'Italie. Sans doute formé dans l’atelier de Bernardo Daddi ou dans celui de Maso di Banco, il quitte Florence pour travailler pendant une vingtaine d'années en Lombardie avec des artistes giottesques.

En collaboration avec les peintres Altichiero de Vérone et de Guariento de Padoue, Giusto fait de Padoue un important centre de développement de l’art pictural à la fin du XIVè siècle. Son travail illustre l'élargissement du fossé stylistique séparant, dans les années suivant la peste Noire de 1348, les peintres travaillant à Florence et ceux qui, tout en étant influencés par l’art florentin ou Florentins eux-mêmes, travaillent dans le nord de l’Italie, encore très influencés par Giotto.

Sa carrière peut se diviser en deux phases : la première se passe en Lombardie dans les années 1350 – 1360. La seconde se déroule à Padoue à partir de 1370, où il travaille sous la protection de la cour des Carrara. A Padoue il exécute de nombreuses fresques dont de nombreuses sont d’ailleurs attribuées à ses élèves Giovanni et Antonio da Padova.

Parmi ses principales œuvres :

  • les fresques du Jugement dernier et des scènes de la vie d'Isaac et de Jacob à l’abbaye de Viboldone ;
  • le polyptyque Terzaghi de 1363 (dispersé dans diverses collections particulières) ;
  • les fresques (1370) de la chapelle de Saint Augustin dans l'église des Eremitani de Padoue (restes de fragments représentant les Vertus et des Saints) ;
  • les fresques du baptistère de Padoue (Episodes de l'Ancien et du Nouveau Testament, remarquables par leur sobriété narrative et leur solennité liturgique) ;
  • les fresques de la chapelle du bienheureux Luca Belludi dans la basilique Saint Antoine, où se manifeste l'influence d'Altichiero da Zevio…
  • la Madone du lait de la chapelle des Scrovegnide Padoue ;
  • le Couronnement de la Vierge à la Basilique saint Antoine
  • l'Annonciation à la Basilique saint Antoine.
Giusto de’Menabuoi : Les noces de Cana. 1376-1378. Fresque. Padoue, baptistère
Giusto de’Menabuoi : Les noces de Cana. 1376-1378. Fresque. Padoue, baptistère

Le chef-d'œuvre de Giusto de’Menabuoi est la fresque de la décoration du baptistère de Padoue. Au centre de l’œuvre il peint une « Majestas Domini » et sur les parois latérales des scènes de l'Ancien et du Nouveau Testament. Les Noces de Cana sont l'une de ces scènes.

Giusto de’Menabuoi : Le Paradis. 1375-1376 Fresque. Padoue, baptistère
Giusto de’Menabuoi : Le Paradis. 1375-1376 Fresque. Padoue, baptistère

Le Baptistère de Padoue est un bâtiment de plan central avec coupole sur pendentifs. Giusto et ses assistants ont couvert chaque face de la paroi du baptistère de fresques. Un des principaux thèmes du programme pictural est l’Apocalypse, le jour du jugement dernier, avec le Christ accueillant les élus dans son royaume. Giustio dispose autour du Christ en majesté les élus et les anges en cercles concentriques et donne de la hauteur à la scène centrale par la diminution progressive de la taille des personnages vers le cente. Placée directement en dessous du Juge suprême sur l'axe de la porte d'entrée du baptistère, se trouve la Vierge de gloire dans une mandorle d’or rougeoyant.

Giusto de’Menabuoi : Le Paradis, détail. 1375-1376. Fresque. Padoue, baptistère
Giusto de’Menabuoi : Le Paradis, détail. 1375-1376. Fresque. Padoue, baptistère
Giusto de’Menabuoi : l’Annonciation. 1375-1376. Fresque. Padoue, baptistère
Giusto de’Menabuoi : l’Annonciation. 1375-1376. Fresque. Padoue, baptistère
Giusto de’Menabuoi : Adam et Eve, détail). 1376-1378. Fresque. Padoue, baptistère
Giusto de’Menabuoi : Adam et Eve, détail). 1376-1378. Fresque. Padoue, baptistère
Giusto de’Menabuoi : la ville de Padoue. Détail de la fresque de la crucifixion de saint Philippe. Fresque. Padoue, basilique saint Antoine, chapelle saint Luc
Giusto de’Menabuoi : la ville de Padoue. Détail de la fresque de la crucifixion de saint Philippe. Fresque. Padoue, basilique saint Antoine, chapelle saint Luc


Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)