B&S Encyclopédie

Diffus par CashTrafic

L’art de la Grèce classique

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

1.3. La Grèce continentale : conquête des espaces intérieurs

Le temple de Zeus à Olympie
Le Parthénon
La salle du Télestérion d’Eleusis
Le temple d’Apollon de Bassae-Phygalie
Le temple d’Héphaistos à Athènes
Le temple d’Asclépios à Epidaure
Le temple d’Athéna Alea à Tégée
Le temple de Zeus à Némée
Conclusion

1.3.1. Le temple de Zeus à Olympie

Les débuts du classicisme en Grèce continentale sont marqués par une oeuvre majeure : le temple de Zeus à Olympie, érigé par Libon. Comparable au temple de Héra II de Paestum, il possède les mêmes proportions un peu lourdes d'une puissante solidité. Mais la polychromie et les valeurs décoratives aèrent et allègent la recherche des volumes.

Sur un talus artificiel de 3 mètres se dresse la krépis à trois assises avec un stylobate plus haut que les deux premiers degrés (0,56 contre 0,48m). La colonnade est de 6 x 13 colonnes qui présentent de légères variantes (2,25m de diamètre en façade et 2,23m sud côtés). Les colonnes latérales sont inclinées de 6cm ver l'intérieur, celles de façades sont verticales (sauf les deux d'angle): ce sont de subtils rapports que l'on retrouve dans le rythme de la colonnade et de l'entablement, réalisés pour la satisfaction d'un oeil exercé au jeu des lignes...

Dans la Cella, l'espace est divisé par deux colonnades à deux registres comme à Paestum. Mais l'étroitesse de la nef centrale jure avec l'énormité de la statue chryséléphantine de Zeus de Phidias, réduisant les nefs latérales au rôle de couloirs. Aussi l'harmonie extérieure contraste avec la faiblesse de la composition intérieure: le chemin est tracé pour les architectes futurs afin de parer à cet inconvénient.

Le temple de Zeus Olympien parte la marque de l'esthétique dorienne : masses et volumes puissamment structurés, respect des lignes équilibrées et développées en des ensembles géométriquement organisés, association de l'architecture et de la sculpture dans un même rythme. En même temps, il porte aussi les marques de ses limites: manque d'espaces plus libres et plus dégagés, peu de valeur décorative des éléments architectoniques, édifices trop peu intégrés dans une composition plus largement organisée.

 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant


Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)