B&S Encyclopédie

Diffus par CashTrafic

L’Alsace du Haut Moyen Age : 406-1024

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

3. L’Alsace carolingienne : 768-912

L’œuvre de Charlemagne
Les déchirements du IXè siècle

3.1. L’œuvre de Charlemagne

La nouvelle dynastie, sous l’impulsion de son illustre empereur Charlemagne (768-814) inaugure une ère de paix et de prospérité dont profite l’Alsace, partagée en deux « Pagi », le Nordgau et le Sundgau, le Landgraben faisant frontière. Les deux évêchés sont reconstitués, sans doute déjà sous Pépin le Bref : l’évêché de Bâle, suffragant de l’archevêché de Besançon, étend sa juridiction non seulement sur la Suisse du Nord-ouest, mais sur tout le Haut Rhin et sur l’actuel Territoire de Belfort. Celui de Strasbourg, dépendant de l’archevêché de Mayence, comprend la Basse Alsace moins la région de Wissembourg-Lauterbourg, intégrée au diocèse de Spire, mais déborde sur une partie de la rive droite du Rhin, l’Ortenau. Cette organisation se maintient pendant près de 1 000 ans, jusqu’en 1801.

Charlemagne ordonne de constituer des écoles et des centres d’études dans les monastères. Des bibliothèques se constituent par copiage. Murbach est au coeur de cette renaissance. Le monastère possède une Bible et plus de 300 manuscrits comprenant des oeuvres des pères de l’Eglise et des écrivains romains. C’est énorme pour l’époque. Les autres abbayes font des progrès considérables, devenant de véritables foyers de développement religieux, culturel et économique. Elles obtiennent l’immunité (justice indépendante de celles des comtes) et des avantages financiers importants (exemption des taxes sur les routes)

L’Alsace est une terre prospère et l’agriculture s’y développe à merveille : le vin de Sigolsheim est réputé dans tout l’empire et le commerce est important. Strasbourg possède un port et un atelier de monnaie. La ville compte 3 000 âmes, créé deux nouvelles paroisses, saint Thomas et sainte Aurélie et est placée sous l’autorité de l’évêque qui se charge aussi de l’activité économique, ayant notamment le monopole de l’intense activité portuaire de la cité...

Charlemagne vient à Brumath en 772 et à Sélestat en 775. Il possède dans la région plusieurs « palais » comme Illzach, Kirchheim-Marlenheim ou Koenigshoffen… Certains Alsaciens jouissent de la confiance de l’empereur : l’abbé de saint Denis Fuldrad (mort en 784) est conseiller de Pépin le Bref puis de Charlemagne et fonde l’abbaye de Lièpvre ; Eric de Strasbourg est comte de Frioul ; Hugues, comte de Tours est ambassadeur à Byzance en 811, chef d’expédition contre les Bretons et les Sarrasins. Il donne sa fille Ermengarde en mariage à l’empereur Lothaire I ; Le fils de Hugues, Liutfried, est légat auprès du pape ; un autre de ses fils, Hugues, est comte de Basse Alsace ; Girard de Vienne, est comte de Paris et de Vienne, héros d’une des premières chansons de geste de l’époque médiévale... Il est probable qu’il y eut des liens entre la descendance d’Adalric et les plus grandes familles d’Europe, Capétiens, Saxons, Hohenstaufen, Habsbourg...

Le renouveau spirituel et intellectuel voulu par Charlemagne est marqué par de belles personnalités : à côté des moines anonymes de Murbach qui compulsent et copient aussi bien les œuvres de Cyprien, Augustin, Hilaire de Poitiers, Grégoire le Grand que celles de Cicéron, Tite-Live, Lucain ou Lucrèce, apparaît vers 780 le premier « homme de lettres » alsacien, un certain « Adam », abbé de Masevaux, qui offre à Charlemagne une copie de trois livres de la grammaire latine de Diomède. C’est aussi l’évêque Bernold qui sous Louis le Pieux fait traduire des passages bibliques pour ses ouailles… C’est l’exilé d’Aquitaine, Ermold le Noir, qui, pour rentrer en grâce, compose vers 826 à Strasbourg un poème à la louange de Louis le Pieux où il décrit une Alsace florissante et heureuse… Mais le grand homme des lettres est le moine de Wissembourg, Ottfried, disciple de Raban Maur venu de Fulda, qui compose et offre en 868 à Louis le Germanique une adaptation en allemand de l’histoire sainte, le « Krist », destiné à être compris par le peuple franc.

 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant


Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)