B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

La concentration en Pologne – Les ghettos

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

8. Subsistance du ghetto

Une stratégie de la survie
Les confiscations
L'exploitation du travail

8.1. Une stratégie de la survie

Soudainement isolée, la cité-état qu'est le ghetto doit s'organiser pour survivre. Physiquement, les habitants sont des prisonniers n'ayant que des liens très ténus avec l'extérieur. Le grand problème est celui de la subsistance : privés de leurs emplois et de leurs entreprises, comment les prisonniers vont-ils subsister ? Comment payer nourriture, vêtements, charbon, électricité, eau, gaz ?

Dans les ghettos, la population manque de travail. Les entreprises juives (Usines, ateliers) qui y subsistent n'ont plus de débouchés, le ghetto étant isolé. Dans un premier temps, les Juifs sacrifient les biens qui leur restent dans les achats de première nécessité. Ces ressources épuisées, le ghetto dépend entièrement de la capacité de ses dirigeants à assurer la survie. Il leur faut veiller à faire rentrer de l'argent et surtout à ce que les inégalités criantes au sein du ghetto entre ceux qui ont des revenus (Riches, travailleurs...) et ceux qui n'ont rien ne se termine pas en tragédie pour ces derniers. Aussi, le Judenrat impose toute une série de taxes : impôts sur le salaire, capitation, taxe sur les rations de pain, sur les loyers, sur les enterrements, surcharges postales... On tente de pressurer les pauvres pour faire survivre les miséreux... Les Allemands, conscients des difficultés, font quelquefois des « concessions » aux Judenräte, les autorisant à emprunter sur des fonds juifs séquestrés, en concédant des ristournes à des oeuvres charitables...

Ils ont en effet besoin de l'aide du Judenrat pour contrôler la population ; ils en ont d'autant plus besoin que les mesures qu'ils prennent réduisent encore plus les habitants du ghetto à la misère. Trois de ces mesures vont plus spécialement contribuer à cette ruine : les confiscation qui vont réduire les exportations que les juifs tentent de faire « légalement » ou illégalement ; l'exploitation du travail des Juifs par des entrepreneurs extérieurs à des tarifs de misère ; les interdictions des importations alimentaires encourageant de fait le marché noir.

Le Judenrat joue donc une partie truquée, car les Allemands, qui créent les problèmes, sont aussi les maîtres des solutions. Aider les Juifs, c'est exécuter la volonté des Allemands. Il ne reste que l'espérance... « Les Juifs attendent la fin de la guerre, et pendant ce temps se tiennent tranquilles. Il ne s'est jusqu'à présent manifesté aucune velléité de résistance. » (Auerswald, Berlin, 24/11/41, Microfilm Yad Vashem JM-1112)

 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant


Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scčne internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues ŕ vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)