B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

La concentration en Pologne – Les ghettos

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

3. Mise en route de la concentration

Le 19 septembre 1939, Reinhard Heydrich, chef du RSHA rencontre Wagner, représentant l'OKW (Oberkommando der Wehrmacht). Il conviennent qu'il faut « Une fois pour toutes nettoyer la Pologne des Juifs, de l'Intelligentsia, du clergé et de la noblesse » (Journal de Halder, 10/9/39). Le 21, le même Heydrich adresse des instructions aux chefs des Einsatzgruppen en Pologne occupée :

« Les mesures prévues exigent la préparation la plus complète d’un point de vue technique aussi bien qu'économique (Die geplanten Maßnahmen erfordern gründlichste Vorbereitung sowohl in technischer als auch in wirtschaftlicher Hinsicht).[...]

« Comme première mesure pour le réalisation des objectifs entre d'abord en vigueur la concentration des juifs du pays dans les plus grandes villes. Elle est à mettre en oeuvre avec rapidité. (Als erste Vorausnahme für das Endziel gilt zunächst die Konzentrierung der Juden vom Lande in die größeren Städte. Sie ist mit Beschleunigung durchzuführen.) [...]

« Il faut considérer que de seules doivent être prises en considération les villes „points de concentration“, qui sont des noeuds ferroviaires, ou qui se trouvent près de lignes de chemin de fer. (Dabei ist zu beachten, daß nur solche Städte als Konzentrierungspunkte bestimmt werden, die entweder Eisenbahnknotenpunkte sind oder zum mindesten an Eisenbahnstrecken liegen.) [...]

« Dans chaque municipalité juive il faut créer un Conseil d’Anciens, constitué dans la mesure du possible de personnalités et de rabbins qui sont restés. (In jeder jüdischen Gemeinde ist ein jüdischer Ältestenrat aufzustellen, der, soweit möglich, aus den zurückgebliebenen maßgebenden Persönlichkeiten und Rabbinern zu bilden ist.) [...]

« Ce conseil est dans le sens plein du terme totalement responsable de la mise en oeuvre de toutes les instructions passées et actuelles. (Er ist im Sinne des Wortes vollverantwortlich zu machen für die exakte und termingemäße Durchführung aller ergangenen oder noch ergehenden Weisungen.) [...]

« Les conseils de juif procèderont au recensement des Juifs, si possible d’après le sexe [...] et d’après les principales professions dans leurs secteurs et en communiqueront les résultats dans les plus brefs délais. (Die Judenräte haben eine behelfsmäßige Zählung der Juden - möglichst gegliedert nach Geschlecht [...] und nach den hauptsächlichsten Berufsschichten - in ihren örtlichen Bereichen vorzunehmen und das Ergebnis in kürzester Frist zu melden.) [...]

La concentration des Juifs dans les villes sera accompagnée d’ordonnances interdisant aux Juifs certains quartiers – en tenant cependant compte des nécessités économiques -, leur interdisant de quitter le ghetto, ou leur interdisant de sortir après une certaine heure… ». (Die Konzentrierung der Juden in Städten wird wahrscheinlich aus allgemein sicherheitspolizeilichen Gründen Anordnungen in diesen Städten bedingen, daß den Juden bestimmte Stadtviertel überhaupt verboten werden, daß sie - stets jedoch unter Berücksichtigung der wirtschaftlichen Notwendigkeiten - z. B. das Ghetto nicht verlassen, zu einer bestimmten Abendstunde nicht mehr ausgehen dürfen, usw. »)

Le 21 octobre 1939 une conférence réunit les chefs du RSHA et les commandants des Einsatzgruppen à Berlin. On décide d'éliminer les Juifs des régions polonaises majoritairement germanophones (Dantzig, Prusse Occidentale, Poznan, Haute Silésie orientale), de les chasser des campagnes et de les concentrer dans des ghettos des grandes villes. Les communautés juives de moins de 500 membres seront dissoutes ; dans chaque communauté sera instauré un « Judenrat » ou « Ältestenrat » (conseil juif ou conseil des anciens), composé des « Juifs proéminents » et des rabbins. Le « Judenrat » est chargé d'organiser le recensement et l'évacuation des Juifs dans le point de concentration. La concentration est justifiée par le fait qu'on accuserait les Juifs d'avoir joué un rôle dans les attaques de francs-tireurs et les pillages.

Dans le même temps, la Pologne est scindée en deux :

  • les rĂ©gions qui forment le « Territoire incorporé », soumis directement Ă  l'administration du Reich : Dantzig et Prusse Occidentale, Territoires de Poznan, Haute SilĂ©sie Orientale : cÂ’est le « Wartheland ».
  • La Pologne centrale ou « Gouvernement gĂ©nĂ©ral » (« Generalgouvernement »).

Les Juifs des Territoires incorporés devront être chassés dans le Gouvernement Général. Dans cette zone, ils seront concentrés dans des ghettos, dans les villes importantes situées sur des carrefours ferroviaires. La Wehrmacht refuse de participer à cette tâche de concentration. Mais elle est d'accord pour abandonner rapidement ses pouvoirs et ses missions en Pologne.

 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant


Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scčne internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues ŕ vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)