B&S Encyclopédie

Diffus par CashTrafic

Histoire de Strasbourg : quand Strasbourg était Argentorate

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

2. Histoire

Les premières installations humaines
La création du « Castrum »
D’Auguste aux Flaviens : 9-96
Le second siècle : 97-193
Des Sévère à Constantin : 193-337
Les derniers feux de Rome : 340-451

2.6. Les derniers feux de Rome : 340-451

A Rome l’usurpation de Magnence (349-353) et de son frère Décence (350-353) provoque la guerre civile et le départ pour l’Italie de nombreuses troupes du front rhénan. Une coalition de Francs et d’Alamans aux ordres de Chnodonar en profite pour passer le Rhin et écrase les troupes de Décence à Bingen en 352. La région entre Rhin et Moselle est envahie, les coalisés s’installent et déportent en masse les populations gallo-romaines pour cultiver les terres à leur place. Les villes sont démantelées et pillées et laissées à l’abandon. De cette époque datent les trésors de Villing (Lorraine), Mackwiller, Strasbourg-Saint Etienne, et le fabuleux trésor d'argenterie de Kaisers Augst. Beaucoup d’habitants fuient et se réfugient dans les montagnes. En 355, Cologne tombe. Constantin II appelle son cousin Julien (dit « Julien l’Apostat ») pour redresser une situation qui paraît sans espoir.

Statue de Julien l’Apostat. Vers 362-363. Paris, musée du Louvre
Statue de Julien l’Apostat. Vers 362-363. Paris, musée du Louvre

En 356, une première expédition permet à Julien de battre les Alamans au sud de Brumath. Prudent, il se replie sur Saverne qu’il fortifie. L’année suivante, deux armées romaines, l’une venant d’Augst commandée par Barbation, l’autre venant de Lorraine avec Julien, tentent de prendre la Alamans en tenaille. Barbation est mis en déroute près de Bâle. Tout repose sur Julien. En août, il marche sur Argentorate. Les deux armées se rencontrent entre Mundolsheim et Hausbergen. Longtemps indécise, la bataille tourne à l’avantage des Romains et de leurs auxiliaires Gaulois. Chnodonar est pris en envoyé à Rome où il meurt en prison.

La victoire de Julien redonne espoir aux Gallo-romains, d’autant qu’une série d’incursions en Germanie ramène nombre de déportés. Des Germains vaincus sont fixés sur le Rhin et deviennent soldats-paysans (Villages en « Heim » du Kochersberg ?). Julien et ses successeurs réorganisent la défense du pays. Le castrum d’Argentorate est reconstruit et fortifié par une double enceinte. Dans le Haut Rhin, près de Colmar, est érigé l’important fort d’Argentovaria-Horbourg. En 377, Gratien repousse une invasion alamane du côté d’Argentovaria, passe le Rhin et mène la dernière campagne romaine en Germanie.

Argentorate : essai de reconstitution du camp romain et de l’occupation de l’ellipse insulaire
Argentorate : essai de reconstitution du camp romain et de l’occupation de l’ellipse insulaire

Mais à partir de 383 de nouvelles guerres civiles affaiblissent l’Empire, dégarnissant les frontières.

En 401, Stilichon, un vandale au service de l’empereur Honorius réorganise la défense du territoire : troupes d'intervention à l'arrière et troupes frontalières groupées dans les forteresses et le long des routes stratégiques avec rôle de surveillance et de renseignement. Le système permet d'engager des batailles massives dans lesquelles les Romains sont supérieurs, au lieu de disperser les forces sur toute la frontière.

Rien se sert : la masse des Barbares, elle-même poussée par les Huns, est impossible à arrêter. Le 31 décembre 406 une véritable trombe ethnique (Vandales, Suèves, Alains, Burgondes) passe le Rhin à Bingen malgré la résistance des Francs fédérés et déferle pendant deux ans sur toute la Gaule. Saint Jérôme en témoigne dans une lettre célèbre à la veuve Ageruchia : « Des nations innombrables et féroces se sont rendues maîtresses de la Gaule... Tournai, Spire, Argentoratum ont été transférés en Germanie... » Les Alamans, succédant aux Vandales de Genseric, s'installent en Alsace. Pour tenter de colmater les brèches du système défensif romain, un commandement, le « Comes Argentoratensis », est créé à Strasbourg, comportant Argentorate, Saletio et Olino. En 443 Aetius réussit à freiner le déferlement des Burgondes en Alsace, en les vainquant et les transférant en Bourgogne.

Dégagement d’une tour semi-circulaire de l’enceinte. N°2, rue du Dôme et 8/10 rue des Etudiants
Dégagement d’une tour semi-circulaire de l’enceinte. N°2, rue du Dôme et 8/10 rue des Etudiants

En 451 Attila traverse le Rhin à Strasbourg et brûle celle-ci comme en témoignent les fouilles de l'église Saint-Etienne, de la ruelle Saint Médard et de la chapelle Saint-Laurent. Il repasse à l'automne après sa défaite des Champs Catalauniques. C'est non seulement la fin de la défense de l'Alsace par les Romains, la fin de la Gaule romaine, mais aussi -malgré la survie d'une population indigène éparse dans les ruines et aux alentours-, la fin d'une civilisation dont le souvenir va persister longtemps, en tant que mythe et en tant qu'héritage, dans la mémoire collective, à travers les siècles.



Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)