B&S Encyclopédie

Diffus par CashTrafic

La Grèce Mycénienne

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

7.1. Villes et palais

Les villes mycéniennes, situées sur des acropoles (Athènes, Tirynthe), adossées à une grande colline (Mycènes), ou sur le front de mer (Gla, Pylos), sont toutes fortifiées. De loin en loin, des forteresses isolées servent au contrôle militaire des territoires, comme Orchomène, Gla, Iolcos, Vaphio... Les murailles mycéniennes sont souvent de type « cyclopéen », constituées de grands blocs pouvant avoir jusqu'à huit mètres d'épaisseur, empilés les uns sur les autres sans argile pour les souder, ou de grandes pierres encastrées les unes dans les autres. Elle sons commandées par divers types de portes : porte monumentale (Mycènes), rampe d'accès, portes dérobées ou galeries voûtées (Tyrinthe)... En général, le site choisi dispose d'une citerne ou d'un puits.

Les palais mycéniens, tel ceux de Mycènes, Tirynthe ou Pylos sont les centres de l'administration des états achéens. Ce sont les héritiers des palais minoens et d'autres résidences continentales de l'Helladique Moyen. Le complexe palatial occupe toujours une position prééminente par rapport au site qui l'entoure. Ses dimensions sont nettement supérieures à celles des autres bâtiments ;son mode de construction est élaboré : il s’organise autour d'un ensemble de cours ouvrant sur plusieurs salles de différentes dimensions, dont des magasins, et des ateliers, en plus des zones de réception et de résidence ; la décoration des murs et des sols est très sophistiquée : murs et sols de certaines pièces portent une décoration peinte de motifs géométriques ou de représentations figurées (poulpes, dauphins, lions, griffons, guerriers, défilés de femmes…) ; enfin et surtout, on remarque la présence d'un noyau architectural stéréotypé, le mégaron : c’est un ensemble architectural d’environ 23m de long composé d’un hall d’entrée avec deux colonnes, d’un vestibule peu profond et d’une grande salle, presque carrée (environ 150m²) pourvue d’un foyer central circulaire entouré de quatre colonnes, faisant souvent office de salle du trône.

A Pylos, l'édifice palatial comporte un secteur réservé à l'archivage des tablettes inscrites en linéaire B, des pièces spécialisées dans le stockage de denrées consommables, d'autres dans l'entreposage de vases, ainsi qu'une pièce réservée à la toilette. Le travail des textiles et de l'ivoire est attesté à l'étage. On ne trouve dans cet édifice aucune trace tangible d'activité religieuse, aucun espace consacré au repos, ni aux activités culinaires. À Mycènes, le travail de l'ivoire semble également associé aux traces laissées par l'administration palatiale. Le site de Thèbes en Béotie a sans aucun doute comporté un palais à l'époque mycénienne, mais ce que l'on en connaît ne ressemble pas aux édifices de Pylos ou Mycènes.

 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant


Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)