B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Biographie: Vlassov Andreï Andreïevitch(1900-?)

(Lomakino, province de Nijni-Novgorod, 1900 ou 1901 - Moscou, août 1946)
Fils de paysan, Vlassov s’engage dans l’Armée rouge en 1918 et participe à la guerre civile. Il devient membre du Parti en 1930, est elevé au grade de général de division lorsqu’en août 1942 il se trouve à la tête de la deuxième armée de choc soviétique que les Allemands capturent à Volkhov.

Il passe alors au service de l’occupant nazi et entreprend son « combat (patriotique) contre Staline, pour la paix et une nouvelle Russie », auquel il ne réussit cependant pas à agréger tous les milieux russes anti-soviétiques ; par ailleurs, dès le début, l’absence de cohérence dans la politique allemande en Russie complique ses tentatives. Le Comité de libération russe de Smolensk de mars 1943 demeure ainsi une pure fiction et l’Armée de libération russe (ROA) ne possédera jamais une puissance militaire suffisante.

Ce n’est qu’en novembre 1944 que les résistances du côté allemand sont surmontées lorsque, sous la direction de Vlassov, est fondé à Prague le Comité de libération des peuples de Russie (KONR). Mais il ne débouche sur aucun résultat politique, de même que l’intervention des formations militaires du KONR en mars 1945, lorsque à la fin de la guerre Vlassov, se trouve prisonnier des Américains en Tchécoslovaquie (en mai 1945, il aida la résistance tchèque à venir à bout des Allemands).

Il est livré à l’Union soviétique avec d’autres officiers, jugé secrètement, condamné à mort et pendu à Moscou. L’échec de Vlassov, homme intelligent, mais qui manquait d’expérience politique, cache certainement une tragédie personnelle ; mais il témoigne également de la totale incapacité de la politique allemande en Russie au cours de la Seconde Guerre mondiale à utiliser judicieusement tant sur le plan politique que sur le plan militaire une personnalité comme Vlassov, dont les troupes ont laissé derrière elles, partout en Europe, et notamment en France, un lourd cortège d’exactions et d’atrocités.

Retour biographie


Strasbourg : la ville au Moyen Age (Alsace)
Auschwitz, camp de concentration nazi
La Grèce avant la Grèce : préhistoire, Crète, Cyclades, Mycènes
Nazisme : les Einsatzgruppen (2ième guerre mondiale)
Le Seicento – Le XVIIè
Le Rhin
L’art Byzantin
Struthof, camp de concentration nazi
Ravensbrück, camp de concentration nazi
Dachau, camp de concentration nazi
L’art en France entre 1850 et 1900
L’art en France entre 1800 et 1850
L’art en France au XVIIIè siècle
Nazisme : au fil des jours (2ième guerre mondiale)
L’impressionnisme (Histoire de l’art)
La tunisie, villes, villages, sites antiques...le guide!
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)