B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Biographie: Churchill Winston(1874-1965)

Winston Leonard Spencer Churchill naît le 30 novembre 1874 au palais Blenheim près de Woodstock (Oxford). Il est le fils du politicien Lord Randolph Spencer Churchill et de l’américaine Jennie Jerome. De 1893 à 1995 il sert dans l’Académie Royale militaire de Sandhurst. Entre 1895 et 1899 il prend part à diverses campagnes militaires à Cuba, en Inde et au Soudan. En 1899 il est fait prisonnier lors de la guerre des Boers, mais parvient à s’échapper, ce qui lui vaut un grand renom.

En 1900 il est élu député conservateur à la Chambre Basse. En 1904 il adhère au parti libéral où il appartient à l’aile social-réformatrice. Son parti gagne les élections en 1906 (H. Asquith est premier ministre) et il devient sous-secrétaire d’Etat aux Colonies. Ministre du commerce entre 1908 et 1910, il est en 1911 ministre de l’intérieur. Il devient alors, après l’échec de négociation avec l’Allemagne sur la limitation des forces navales, Premier Lord de l’amirauté et y déploie une grande activité jusqu’en 1915. Il démissionne alors après l’échec des Dardanelles et entre dans l’armée en tant qu’officier. En 1916 il est à nouveau élu député. Rappelé au gouvernement par Lloyd George il est ministre des munitions en 1917. En 1918 il est ministre de la guerre chargé de la démobilisation puis en 1921 retrouve le portefeuille des Colonies. En 1924, suite à l’effondrement des libéraux, il redevient conservateur.

De 1924 à 1929, il est chancelier du Trésor, puis, de 1929 à 1939, sans fonction politique, il se consacre à des études et de recherches historiques. Il retrouve la scène publique en 1939 par ses positions publiques contre la politique d’apaisement et de reculade de Chamberlain et contre la montée du péril nazi.

Il est rapidement nommé Premier Lord de l’amirauté et le 10 mai 1940, après l’offensive allemande à l’Ouest, il est nommé Premier Ministre et Ministre de la défense sous la pression de l’opinion publique. Il forme un gouvernement de coalition. Il incarne l’âme de la résistance anglaise et devient le symbole de la volonté nationale. Il est le forgeron de l’alliance entre les USA, l’URSS et l’Angleterre pour résister et vaincre les puissances de l’axe. Le 14 août 1941 il signe avec Roosevelt la charte de l’Atlantique, qui crée les futures Nations Unies. Il participe à Yalta et à Potsdam, mais ne peut convaincre les Américains de s’opposer aux vues expansionnistes de Staline.

Le 2 août 1945, après la défaite des conservateurs, il démissionne de son poste de premier ministre. Le 5 mars 1946, en qualité de leader de l’opposition il fait à Fulton (Missouri, USA) un célèbre discours où il parle du « Rideau de Fer » et de la guerre froide… En 1951, les Conservateurs remportent les élections et il retrouve son poste de Premier Ministre, poste qu’il conserve jusqu’en 1955. Il obtient le prix Nobel de Littérature en 1953, de même que le titre de « Sir ».

En 1955, il se retire de la vie publique. Il meurt le 24 janvier 1965.

Retour biographie


Strasbourg : la ville au Moyen Age (Alsace)
Auschwitz, camp de concentration nazi
La Grèce avant la Grèce : préhistoire, Crète, Cyclades, Mycènes
Nazisme : les Einsatzgruppen (2ième guerre mondiale)
Le Seicento – Le XVIIè
Le Rhin
L’art Byzantin
Struthof, camp de concentration nazi
Ravensbrück, camp de concentration nazi
Dachau, camp de concentration nazi
L’art en France entre 1850 et 1900
L’art en France entre 1800 et 1850
L’art en France au XVIIIè siècle
Nazisme : au fil des jours (2ième guerre mondiale)
L’impressionnisme (Histoire de l’art)
La tunisie, villes, villages, sites antiques...le guide!
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)