B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Biographie: Tixier-Vignancour Jean-Louis(1907-1989)

Avocat et député, Il vote pour Pétain le 10 juillet 1940. Est Chargé pour quelques semaines des services de la Radiodiffusion et du Cinéma et après le 13 décembre l’ensemble de l’Information. En janvier 1941 il passe ses pouvoirs au professeur Georges Portmann, mais il s’occupe jusqu’en mai des Comités de propagande du Maréchal. Lorsqu’il en démissionne, la radio de Londres publie le texte de sa lettre à l’amiral Darlan ; cinq jours plus tard il est interné à Vals-les-Bains pour six semaines. Fin 1941 il gagne la Tunisie où les Allemands l’emprisonnent en 1942. Libéré par les Alliés et mobilisé en mai 1943 il est arrêté à nouveau par les autorités gaullistes. À la prison d’Alger il a Pierre Pucheu comme compagnon pour onze mois.

Il est réélu député en 1956 et siège à l'Assemblée nationale pendant les deux dernières années de la IVe République. Il n'est inscrit à aucun groupe parlementaire et se présente comme candidat sur une « liste républicaine d'action sociale et paysanne ». Il défend, en 1962, bon nombre de responsables de l'Organisation armée secrète (OAS), parmi lesquels le général Raoul Salan, auquel il évite la condamnation à la peine capitale au terme d'une plaidoirie reconnue comme un grand moment de l'éloquence judiciaire.
En 1965, il est candidat de l'extrême droite à l'élection présidentielle face au général de Gaulle ; son directeur de campagne est Jean-Marie Le Pen. Reprochant vivement à de Gaulle l'« abandon » de l'Algérie, il appelle au second tour à voter pour François Mitterrand. Il essuie un échec sévère aux élections législatives de mars 1967 à Toulon.

Suite aux évènements de mai 1968, il se rallie au général de Gaulle puis appelle à voter pour Georges Pompidou aux élections présidentielles de 1969 et encourage ses partisans à adhérer à l'UDR pour « droitiser la droite ». Il se veut pendant quelques années le représentant de la partie la plus à droite de la majorité. En juin 1979, il prend la tête de la liste Eurodroite, constituée par le Parti des forces nouvelles (PFN), aux premières élections européennes au suffrage universel.

Retour biographie


Strasbourg : la ville au Moyen Age (Alsace)
Auschwitz, camp de concentration nazi
La Grèce avant la Grèce : préhistoire, Crète, Cyclades, Mycènes
Nazisme : les Einsatzgruppen (2ième guerre mondiale)
Le Seicento – Le XVIIè
Le Rhin
L’art Byzantin
Struthof, camp de concentration nazi
Ravensbrück, camp de concentration nazi
Dachau, camp de concentration nazi
L’art en France entre 1850 et 1900
L’art en France entre 1800 et 1850
L’art en France au XVIIIè siècle
Nazisme : au fil des jours (2ième guerre mondiale)
L’impressionnisme (Histoire de l’art)
La tunisie, villes, villages, sites antiques...le guide!
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)