B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Biographie: Reyanud Paul(1878-1966)

Paul Reynaud naît le 15 octobre 1878 à Barcelonnette dans une famille de commerçants. Diplômé de l'école des hautes études commerciales, avocat, Reynaud se tourne assez vite vers le monde de la politique. Élu à la Chambre des Députés avec le Bloc National il siège en 1919, puis de 1928 à 1940. Membre d'un parti de droite modérée, l'Alliance Démocratique, il est plusieurs fois ministre sous la IIIè République et est en charge des Finances (2 mars – 4 décembre 1930), des Colonies (1931-1932) et et de la Justice (20 février – 10 mai 1932, 10 avril – 1 novembre 1938).

En 1938, il romp avec la ligne directrice de son parti dirigé par Pierre-Étienne Flandin (1889-1958) qui approuve la signature des accords de Munich par le radical-socialiste Edouard Daladier. Le 22 mars 1940 Paul Reynaud est nommé Président du Conseil et ministre des Affaires étrangères de la Troisième République par Albert Lebrun. Il fait son possible, avant la tempête, pour consolider l’alliance avec l’Angleterre.

9 mai 1940 : Paul Reynaud démissionne mais garde cette décision secrète. Le 18 mai, une semaine après le début du Blitzkrieg, il reprend le portefeuille de la guerre à Daladier et s'adjoint des militaires comme Pétain ou De Gaulle pour lequel il a une grande estime. Il tente vainement de convaincre Roosevelt d’entrer en guerre. Six jours après le transfert du gouvernement sur Bordeaux, le 16 juin 1940, Reynaud présente sa démission au Président de la République qui refuse son projet de continuer la lutte depuis les Colonies. Le 17 juin Pétain est nommé chef du gouvernement et décide l’armistice. Reynaud refuse un poste d’ambassadeur à Washington et s’installe à Porte Vendres afin d’y rassembler les adversaires de l’armistice et de poursuivre la lutte, éventuellement à Alger où il envisage de créer un gouvernement provisoire.

Le 8 septembre 1940 Reynaud est Interné sur ordre de Pétain au château de Chazeron, comme l'un des responsables de la défaite, avec Édouard Daladier et le général Maurice Gamelin (1872-1958). Le 15 octobre 1941 il est interné avec Daladier, Gamelin et Léon Blum au Fort du Pourtalet. En novembre 1942 il est remis aux autorités allemandes, déporté au camp d'Oranienburg-Sachsenhausen puis de Buchenwald et enfin transféré dans le château d’Itter en Autriche d’où il est libéré le 5 mai 1945 par les Américains.

De 1946 à 1962 Paul Reynaud est réélu député des républicains indépendants de tendance conservatrice. Il retrouve pour quelques temps assez courts des portefeuilles ministériels, et est député européen où il milite pour le rapprochement franco-allemand (1949-1955). Rallié aux points de vue du Général de Gaulle en 1958, il préside le comité consultatif constitutionnel. Mais il rompt avec lui en 1962 à cause du référendum au suffrage universel du président de la république et soutient Jean Lecanuet lors de l'élection présidentielle de 1965. Il décède le 21 septembre 1966 à Neuilly-sur-Seine.

Retour biographie


Strasbourg : la ville au Moyen Age (Alsace)
Auschwitz, camp de concentration nazi
La Grèce avant la Grèce : préhistoire, Crète, Cyclades, Mycènes
Nazisme : les Einsatzgruppen (2ième guerre mondiale)
Le Seicento – Le XVIIè
Le Rhin
L’art Byzantin
Struthof, camp de concentration nazi
Ravensbrück, camp de concentration nazi
Dachau, camp de concentration nazi
L’art en France entre 1850 et 1900
L’art en France entre 1800 et 1850
L’art en France au XVIIIè siècle
Nazisme : au fil des jours (2ième guerre mondiale)
L’impressionnisme (Histoire de l’art)
La tunisie, villes, villages, sites antiques...le guide!
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)