B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Biographie: Brandt Willy(1913-1992)

Herbert Ernst Karl Frahm naît le 18 décembre 1913 à Lübeck où sa mère est commerçante. Il ne connaîtra jamais son père, John Möller. Elevé par un grand père membre du parti socialiste, il milite très jeune dans le mouvement socialiste à Lübeck. Il est admis dans le SPD sur parrainage de Julius Leber en 1930 et en 1931 devient président du « parti socialiste ouvrier », une branche gauchiste qui s’est détachée du SPD.

En 1933 il fuit l’Allemagne nazie pour la Norvège où il prend le pseudonyme de Willy Brandt. Il étudie l’histoire à Oslo et écrit des articles dans des journaux socialistes en exil. Il retourne à Berlin en 1936 sous passeport norvégien pour réorganiser des groupuscules socialistes d’opposition. En 1937 il est journaliste en Espagne du côté des Républicains. En 1938 il est déchu de la nationalité allemande, et en 1940 lorsque la Wehrmacht entre en Norvège il est interné ; mais non reconnu, il est libéré et peut partir pour Stockholm où il réintègre la SPD.

En 1946-1947 il assiste en tant qu’attaché de presse au procès de Nuremberg. Il recouvre la nationalité allemande en 1948 et devient en 1949 député au Bundestag. En 1957 il est maire de Berlin et président du Bundesrat. La crise de Berlin révèle à l’Europe un homme politique de premier plan, et en 1961 il est candidat du SPD à la chancellerie contre Konrad Adenauer. Il échoue mais prend la présidence du parti ; il se représente en 1965 à la chancellerie contre Ludwig Erhard.

Il travaille au rapprochement est-ouest et gagne un grand prestige après la répression du printemps de Prague en 1968 par sa volonté de trouver des solutions pacifiques par la négociation et le dialogue entre les états. En 1969 la coalition SPD et FDP emporte les élections et Brandt devient chancelier, Walter Scheel devenant vice-chancelier. Il normalise les relations est-ouest, particulièrement avec la DDR. Le 10 décembre il reçoit le prix Nobel de la Paix pour son travail de rapprochement avec l’Est.

Le 7 juin 1973 il est le premier chancelier allemand à effectuer un voyage officiel en Israël. Mais le 6 mai 1974 il est contrant à la démission suite à une sombre affaire d’espionnage, l’affaire Guillaume. De 1976 à 1992 il est président de l’internationale socialiste et en 1979 membre du parlement européen.

Il décède le 8 octobre 1992 à Unkel am Rhein

Retour biographie


Strasbourg : la ville au Moyen Age (Alsace)
Auschwitz, camp de concentration nazi
La Grèce avant la Grèce : préhistoire, Crète, Cyclades, Mycènes
Nazisme : les Einsatzgruppen (2ième guerre mondiale)
Le Seicento – Le XVIIè
Le Rhin
L’art Byzantin
Struthof, camp de concentration nazi
Ravensbrück, camp de concentration nazi
Dachau, camp de concentration nazi
L’art en France entre 1850 et 1900
L’art en France entre 1800 et 1850
L’art en France au XVIIIè siècle
Nazisme : au fil des jours (2ième guerre mondiale)
L’impressionnisme (Histoire de l’art)
La tunisie, villes, villages, sites antiques...le guide!
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)