B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Biographie: Juin Alphonse Pierre(1888-1967)

Fils de gendarme, Alphonse Juin naît le 16 décembre 1888, à Bône, en Algérie. Après des études à Constantine et Alger, il est reçu à Saint-Cyr en 1909. Major de promotion, la même que Charles de Gaulle en 1912, il opte pour les Tirailleurs algériens. Affecté au Maroc fin 1912, il prend part aux opérations de pacification du pays.

En septembre 1914, il participe aux combats de la Marne. Grièvement blessé sur le front de Champagne en mars 1915, il perd en partie l'usage du bras droit. Capitaine en 1916, il rejoint le 5è bataillon de tirailleurs marocains au Chemin des Dames. En février 1918, il suit les cours d'état-major à Melun avant d'être détaché en octobre à la mission militaire française auprès de l'armée américaine.

Après la guerre, il enseigne à l’École de guerre avant de regagner l’Afrique, où il se bat dans le Rif. Il revient vers 1930 à l’École de guerre pour y dispenser un cours de tactique générale, il gravit tous les échelons de la hiérarchie militaire, est promu chef d’état-major des forces armées de l’Afrique du Nord, puis, à la fin de l’année 1938, général de l’armée d’Afrique. En 1939, il est nommé commandant de la 15è division d’infanterie motorisée. Il couvre la retraite de Dunkerque en mai 1940 et est fait prisonnier le 19 mai. Libéré à la demande de Vichy en juin 1941, il succède à Weygand comme commandant en chef des forces d’Afrique du Nord. Il se rallie aux Américains en novembre 1942, prend la tête du contingent français qui arrête la force de l’Axe en Tunisie et contribue à l’anéantissement de l’Afrikacorps. Appelé par de Gaulle à la tête du corps expéditionnaire français en Italie, il impose aux Alliés son plan d’offensive et perce en mai 1944 le front allemand sur le Garigliano, ouvrant la route de Rome et de Sienne.
Son corps est ensuite affecté au débarquement de Provence. Il remonte la vallée du Rhône et entre en Alsace en octobre 1944.

Chef d’état-major général de la Défense nationale de 1945 à 1947, il est résident général au Maroc de 1947 à 1951. Nommé ensuite inspecteur général des forces armées, il exerce dans le même temps (1951-1956) le commandement interallié des forces terrestres du secteur Centre-Europe de l’OTAN. Élevé à la dignité de Maréchal de France en 1952, Juin se montre hostile à la politique algérienne du général de Gaulle, mais refuse néanmoins de soutenir le putsch des généraux.

Membre de l’Académie des Sciences coloniales, il est élu à l’Académie française le 20 novembre 1952, par 25 voix — une véritable élection de maréchal —, au fauteuil de Jean Tharaud. C’est Maurice Genevoix qui le reçut le 25 juin 1953. Il reçut lui-même Henri Troyat. Il décède le 27 janvier 1967. Il est inhumé aux Invalides

Retour biographie


Strasbourg : la ville au Moyen Age (Alsace)
Auschwitz, camp de concentration nazi
La Grèce avant la Grèce : préhistoire, Crète, Cyclades, Mycènes
Nazisme : les Einsatzgruppen (2ième guerre mondiale)
Le Seicento – Le XVIIè
Le Rhin
L’art Byzantin
Struthof, camp de concentration nazi
Ravensbrück, camp de concentration nazi
Dachau, camp de concentration nazi
L’art en France entre 1850 et 1900
L’art en France entre 1800 et 1850
L’art en France au XVIIIè siècle
Nazisme : au fil des jours (2ième guerre mondiale)
L’impressionnisme (Histoire de l’art)
La tunisie, villes, villages, sites antiques...le guide!
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)