B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Biographie: Georges Pierre-Félix« Colonel Fabien »(1919-1944)

Ouvrier métallurgiste, membre du PCF, « Frédo » est arrêté dès 1934 pour manifestations antifascistes. Il s’engage en 1936 dans les Brigades Internationales en Espagne, est blessé en 1938 et revient à Paris. En 1939 il passe en clandestinité. Membre de l’organisation spéciale (OS) à Paris en 1941, il est l’adjoint d’Albert Ouzoulias. Il tue le 21 août 1941 l’aspirant de marine allemand Moser dans le métro Barbès, prélude d’une série d’attentats de l’OS.

Le 8 mars 1942, il part en Franche-Comté et met sur pied un des premiers maquis FTP sous le nom de guerre de « colonel Fabien ». Il est grièvement blessé à la tête le 25 octobre 1942. La police française l'arrête à Paris le 30 novembre 1942 et le livre aux Allemands. Il est interrogé et torturé, passe trois mois à Fresnes, est transféré à la prison de Dijon et s'évade du fort de Romainville en mai 1943. Il participe ensuite à l'organisation de maquis dans les Vosges, en Haute-Saône et dans le Centre Nord.
A la libération de Paris en août 1944 il est à la tête d'un groupe de FFI pour prendre d'assaut le palais du Luxembourg et reçoit l'appui des chars l'avant-garde de la 2e DB. Le colonel Fabien rassemble un groupe de cinq cents hommes, principalement originaires de Suresnes, pour continuer la lutte contre l'armée allemande avec les forces françaises et alliées : la « Brigade de Paris ». Cette brigade est rattachée, dans un premier temps, à la division Patton. Puis, elle devient le 151e régiment d'infanterie dans l'Armée de De Lattre de Tassigny, et combat dans l'est de la France.

Le 27 décembre 1944, le colonel Fabien est tué par l'explosion d'une mine qu'il est en train d'examiner, à Habsheim près de Mulhouse avec son agent de liaison Gilberte Lavaire, un lieutenant-colonel, deux capitaines et un lieutenant

Retour biographie


Strasbourg : la ville au Moyen Age (Alsace)
Auschwitz, camp de concentration nazi
La Grèce avant la Grèce : préhistoire, Crète, Cyclades, Mycènes
Nazisme : les Einsatzgruppen (2ième guerre mondiale)
Le Seicento – Le XVIIè
Le Rhin
L’art Byzantin
Struthof, camp de concentration nazi
Ravensbrück, camp de concentration nazi
Dachau, camp de concentration nazi
L’art en France entre 1850 et 1900
L’art en France entre 1800 et 1850
L’art en France au XVIIIè siècle
Nazisme : au fil des jours (2ième guerre mondiale)
L’impressionnisme (Histoire de l’art)
La tunisie, villes, villages, sites antiques...le guide!
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)