B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Biographie: Flandin Pierre Etienne(1889-1958)

Issu d’une famille de dignitaires politiques français de l’Yonne, Pierre Étienne Flandin cumule dans l’entre-deux-guerres les ministères techniques (Aéronautique et Transport aériens, Commerce et Industrie, Finances, Travaux publics…). À la suite de la démission de Gaston Doumergue, en novembre 1934, le président Albert Lebrun le nomme président du Conseil, à la tête duquel il reste quelques mois, jusqu’en mai 1935. Il est ministre des Affaires étrangères dans le cabinet Sarraut (1936).

Président de l’Alliance démocratique, pacifiste, munichois, il apparaît en juillet 1940 comme un possible rival de Laval, auquel il rêve de succéder. En décembre 1940, il arrive à Vichy, est nommé le 13 ministre des Affaires étrangères, mais sa nomination à la vice-présidence du Conseil est bloquée par les Allemands. C’est Darlan qui est finalement nommé et Flandin est éliminé du gouvernement. Il quitte Vichy le 8 février 1941. En novembre 1942, il rejoint l’Algérie, où il essaie sans succès de jouer un rôle politique. Il est traduit devant la Haute Cour de justice, après la guerre, est condamné à 5 années d’indignité nationale, et en est aussitôt relevé pour faits de résistance.

Retour biographie


Strasbourg : la ville au Moyen Age (Alsace)
Auschwitz, camp de concentration nazi
La Grèce avant la Grèce : préhistoire, Crète, Cyclades, Mycènes
Nazisme : les Einsatzgruppen (2ième guerre mondiale)
Le Seicento – Le XVIIè
Le Rhin
L’art Byzantin
Struthof, camp de concentration nazi
Ravensbrück, camp de concentration nazi
Dachau, camp de concentration nazi
L’art en France entre 1850 et 1900
L’art en France entre 1800 et 1850
L’art en France au XVIIIè siècle
Nazisme : au fil des jours (2ième guerre mondiale)
L’impressionnisme (Histoire de l’art)
La tunisie, villes, villages, sites antiques...le guide!
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)