B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Biographie: Bousquet René(1909-1993)

Fils d'un notaire de Montauban, né en 1909, René Bousquet connaît une ascension fulgurante au sein du Parti radical : il est préfet de la Marne à 31 ans, puis préfet régional de Champagne en avril 1941 et n'a que 33 ans quand il est nommé secrétaire général à la police par Laval en avril 1942.

Apparemment éloigné de l'idéologie antisémite, il n'en est pas moins un serviteur zélé de l'Etat français. Le 2 juillet 1942, il négocie avec les responsables de la police allemande un accord sur l'arrestation et la déportation de 10 000 juifs en zone libre et de 20 000 juifs en zone occupée (accords Oberg-Bousquet) qui se concrétise par les grandes rafles de l'été 1942 (Vél' d'Hiv) et la livraison des juifs des deux zones aux nazis. Il est limogé en décembre 1943, suite à ses initiatives dans l'enquête sur l'assassinat de Maurice Sarraut, directeur de La Dépêche. Il est remplacé par Joseph Darnand qui porte le nouveau titre de Secrétaire général au maintien de l'ordre.

Lors de son procès pour atteinte à la sûreté de l'Etat devant la Haute Cour de justice en 1949, il est condamné à cinq ans d'indignité nationale, sanction immédiatement levée. En octobre 1954, devant le tribunal militaire de Paris, il est cité comme témoin au procès du général Oberg, commandant supérieur des SS et de la police allemande en France. Dans les années cinquante, il devient un des principaux dirigeants de la Banque d'Indochine. Le Conseil d'Etat annule en février 1957 le décret l'excluant de la Légion d'honneur. Il se présente aux élections législatives de novembre 1958 dans la troisième circonscription de la Marne mais échoue. Les liens noués avec le quotidien régional « La Dépêche du Midi » dans les années trente se resserrent, il devient conseiller de son propriétaire, Jean Baylet.

Suite à la plainte déposée contre lui par Serge Klarsfeld en 1989, il est inculpé à Paris en mars 1989 pour deux faits : la réunion du 2 juillet 1942 au cours de laquelle il donne son accord aux chefs SS pour que la police française participe à la rafle du Vél' d'Hiv (12 884 Juifs arrêtés) et l'annulation, par un télégramme daté du 18 août 1942, de plusieurs dispositions réglementaires mettant à l'abri des rafles certaines catégories d'enfants juifs. Il est également inculpé pour crimes contre l'humanité dans le cadre du dossier Papon en avril 1992. A la veille de son procès, il est assassiné le 8 juin 1993 par un déséquilibré, Christian Didier.

Son amitié avec François Mitterrand a suscité de nombreuses controverses.

Retour biographie


Strasbourg : la ville au Moyen Age (Alsace)
Auschwitz, camp de concentration nazi
La Grèce avant la Grèce : préhistoire, Crète, Cyclades, Mycènes
Nazisme : les Einsatzgruppen (2ième guerre mondiale)
Le Seicento – Le XVIIè
Le Rhin
L’art Byzantin
Struthof, camp de concentration nazi
Ravensbrück, camp de concentration nazi
Dachau, camp de concentration nazi
L’art en France entre 1850 et 1900
L’art en France entre 1800 et 1850
L’art en France au XVIIIè siècle
Nazisme : au fil des jours (2ième guerre mondiale)
L’impressionnisme (Histoire de l’art)
La tunisie, villes, villages, sites antiques...le guide!
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)