B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Biographie: Stangl Franz(1908-1971)

Franz Stangl naît à Altmunster en Autriche le 26 mars 1908. Dès son plus jeune âge, il est confronté à la violence et à la brutalité de son père, ancien soldat de la cavalerie impériale. Il suit une scolarité cahotique et finit par suivre un apprentissage professionnel. Il devient tisserand. En 1931, il décide de s'engager dans les rangs de la police autrichienne. Sérieux dans son travail et doué d'un sens remarquable de l'organisation, il grimpe assez vite les échelons et devient inspecteur dans la police criminelle. Il est affecté à la police politique, où il est chargé de suivre de près les actions subversives des opposants d'extrême droite (dont les nazis), comme d'extrême gauche.

Avec l'Anschluss en 1938, il prend du galon. En novembre 1940, il participe à l'Aktion T-4 comme membre de l'équipe de surveillance du centre de mise à mort de Hartheim. Fort de l'expérience acquise, il part ensuite pour la Pologne où il sert sous les ordres d'Odilo Globocnik. En mars 1942, il est affecté à Sobibor comme commandant de camp. La région, faiblement peuplée avait été désignée par l'administration SS pour y construire un camp d'extermination. Avant de prendre son commandant, Franz Stangl est envoyé à Belzec par Globocnik afin de profiter de l'expérience de son camarade SS Christian Wirth, dit « Christian le sauvage », un autre ancien de T-4. Les premiers gazages de juifs sont réalisés en avril 1942 à l'aide de monoxyde de carbone. Stangl peut compter sur une vingtaine de SS (dont de nombreux anciens de T-4) et environ une centaine de gardes ukrainiens pour faire fonctionner le camp.

En septembre 1942, promu au rang de SS-Obersturmführer, il prend la tête du camp de Treblinka où il remplace le SS-Obersturmführer Imfried Eberl. Il y est épaulé par un adjoint cruel et terrifiant, le SS Kurt Franz (autre ancien de T-4). Dés son arrivée, et conformément aux directives de Himmler visant à accélérer le « traitement » des juifs du Gouvernement Général (ordre du 19 juillet 1942), il ordonne la construction d'une nouvelle chambre à gaz. Construite en 6 semaines, la nouvelle installation permet de traiter 4 000 détenus (les anciennes 600)... Pour accroître le rendement de son camp, il décide de faire fonctionner toutes les chambres à gaz, les anciennes comme les nouvelles. A l'automne 1943, après la révolte des prisonniers de Treblinka, Franz Stangl et une partie de son staff quittent la Pologne et rejoignent la région de Trieste.

Stangl est assigné au terrible camp de San Sabba. Toujours sous les ordres de Globocnik, devenu chef suprême de la SS et de la police en Istrie, il est ensuite chargé d'organiser la lutte contre les partisans qui se battent le long de la côte adriatique. Il est basé dans la région de Fiume, où il mène une traque sans pitié aussi bien contre les résistants que contre les Juifs locaux.

En 1945, à la fin de la guerre, Stangl quitte le Nord de l'Italie pour rentrer en Autriche. Il est arrêté par les troupes américaines du général Patton. Transféré à la prison civile de Linz, attendant d'y être jugé, il parvient en mai 1948 à s'échapper et à rejoindre la capitale italienne. Là, avec l'aide de l'évêque Hudal du Vatican, il s'enfuit à Damas en 1948, puis Brésil de 1951 à 1967. Découvert en 1967 dans une usine Volkswagen à Sao Paulo, il est extradé et condamné à la prison à perpétuité à Düsseldorf en 1970. Il meurt d'une crise cardiaque en détention, le 28 juin 1971.

Retour biographie


Strasbourg : la ville au Moyen Age (Alsace)
Auschwitz, camp de concentration nazi
La Grèce avant la Grèce : préhistoire, Crète, Cyclades, Mycènes
Nazisme : les Einsatzgruppen (2ième guerre mondiale)
Le Seicento – Le XVIIè
Le Rhin
L’art Byzantin
Struthof, camp de concentration nazi
Ravensbrück, camp de concentration nazi
Dachau, camp de concentration nazi
L’art en France entre 1850 et 1900
L’art en France entre 1800 et 1850
L’art en France au XVIIIè siècle
Nazisme : au fil des jours (2ième guerre mondiale)
L’impressionnisme (Histoire de l’art)
La tunisie, villes, villages, sites antiques...le guide!
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)