B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Biographie: Kaltenbrunner Ernst(1903-1945)

Ernst Kaltenbrunner naît le 4 octobre 1903 à Ried en Autriche, dans une famille de juristes où dominent le pangermanisme et l’antichristianisme. En 1918 il est en pension à Linz où il rencontre Eichmann. En 1921 il débute un cursus supérieur dans la chimie à Graz, où il adhère à confrérie étudiante « Arminia ». Il y gagne une solide réputation de meneur et de bagarreur. En 1923 il fait du droit et gagne sa vie comme livreur de charbon. Orateur convaincu dans Arminia, il participe aux manifestations anticommuinistes et anticléricales.

Il trouve un emploi en 1928 dans un cabinet d’avocat de Linz et milite dans des groupuscules nationalistes. Il adhère le 18 octobre 1930 au NSDAP autrichien, attiré par le programme d’Anschluss de ce dernier. Le 8 août 1931 il adhère à la SS autrichienne, indépendante du NSDAP de Vienne. En 1932 il reprend l’affaire de son père et défend gratuitement les membres du parti. En 1935, après le putsch manqué des nazis autrichiens, il est condamné pour haute trahison à 6 mois de prison et au retrait de sa licence de juriste. Libéré en 1936, il travaille alors pour les SS d’Autriche, dont Himmler le nomme patron en 1937.

En 1938, le 12 mars, il devient secrétaire d’état à la sécurité publique dans le gouvernement Seyss Inquart et membre du Reichstag. Il participe aux poursuites contre les Juifs et à la construction du KL Mauthausen. Il reste le chef de la police autrichienne jusqu’en 1943. Le 30 janvier 1943, suite à la mort de Heydrich, il devient le chef du SD et du RSHA pour l’ensemble du Reich. Il est le supérieur d’Eichmann et responsable des déportations des Juifs et des opposants. Le 21 juin il est nommé « SS-Obergruppenführer und General der Polizei ». En février 1943 il remplace l’amiral Canaris à la tête de l’Abwehr. Il a ainsi la haute main sur les services d’information de l’armée, qu’il utilise abondamment après l’attentat du 20 juillet 1944.

Début 1945 il tente de contacter les Alliés à l’ouest pour négocier une paix séparée. Il transfère son quartier général en Styrie, où il est emprisonné par les Américains. En novembre 1945 il est traduit devant le tribual de Nuremberg. Il plaide non coupable. Le 1 octobre 1946 il est condamné à mort pour crime de geurre et crimes contre l’humanité. Le 15 octobre il est pendu et incinéré. Ses cendres sont dispersées par l’US Air Force.

Retour biographie


Strasbourg : la ville au Moyen Age (Alsace)
Auschwitz, camp de concentration nazi
La Grèce avant la Grèce : préhistoire, Crète, Cyclades, Mycènes
Nazisme : les Einsatzgruppen (2ième guerre mondiale)
Le Seicento – Le XVIIè
Le Rhin
L’art Byzantin
Struthof, camp de concentration nazi
Ravensbrück, camp de concentration nazi
Dachau, camp de concentration nazi
L’art en France entre 1850 et 1900
L’art en France entre 1800 et 1850
L’art en France au XVIIIè siècle
Nazisme : au fil des jours (2ième guerre mondiale)
L’impressionnisme (Histoire de l’art)
La tunisie, villes, villages, sites antiques...le guide!
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)