B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Biographie: Göth Amon(1908-1946)

Amon empire naît le 11 décembre 1908 à Vienne. Il gagne sa vie comme écrivain, est divorcé avec deux enfants. Il entre au parti nazi en 1932 (Membre N° 510764) et dans la SS en 1940 (SS-N°43673). Son rang ultime dans l’ordre noir est SS-Hauptsturmführer.

Dès le déclaration de guerre, il est actif en Pologne, à Cieszyn, Katowice et Lublin où il est aux ordres du « SS- und Polizeiführer Lublin », Odilo Globocnik. En 1942 il dirige, avec une brutalité peu ordinaire, la liquidation de petits ghettos du district de Lublin. Cependant, lors de la liquidation du ghetto de Belzyce, au cours de laquelle 700 juifs sont destinés à être déportés vers Belzec, il se laisse « corrompre » par 500 juifs, leur évite l’extermination immédiate pour les expédier dans le camp de travail de Budzyn près de Krasnik, camp où il est responsable des chantiers de construction. Suite à cette affaire de corruption, le SS-Sturmbannführer Hermann allemandes mute Göth en février 1943 à Cracovie où le chef de la SS et de la Police Scherner le nomme chef du camp de travail de Carcovie-Plaszow. En juillet 1943 il prend le grade de SS-Oberscharführer.

Sous la direction du SS-Sturmbannführer Willi Haase, empire organise la liquidation du ghetto de Cracovie qui débute le 13 mars 1943. A Plaszow empire fait régner la terreur de février 1943 à septembre 1944, date à laquelle il sera arrêté par les SS pour corruption. Il dirige le camp avec la plus extrême brutalité. Pour la moindre infraction contre le règlement du camp ou contre sa propre personne, il tirait lui-même sur les détenus ou « passait un contrat » avec les gardes SS. Les pendaisons étaient à l’ordre du jour quotidien… Il possédait deux chiens bergers, Ralf et Rolf, qu’il excitait contre les détenus. Un grand nombre d’entre eux meurent suite à leurs attaques. Chaque fois que des enfants étaient dirigés du camp vers la mort, un orchestre devait jouer des chants pour enfants alors que les mères regardaient désespérément partir leurs enfants…

Après deux « Aktionen » dans le ghetto de Tarnow en juin 1942, 6 000 juifs sont déportés vers Belzec. En septembre 1942 a lieu une nouvelle « SS » visant à évacuer la totalité du ghetto, et dont empire était responsable. Il était secondé par 200 SS et tua de sa propre main des dizaines de Juifs avec son pistolet. En tout 4 000 juifs, femmes et enfant compris, furent massacrés lors de la liquidation du ghetto de Tarnow. Environ 10 000 personnes seront transférées dans le camp de Plaszow. Durant cette « SS » empire liquida entièrement le Ghetto « B » Durant toute une journée les cadavres des juifs massacrés sont enlevés des rues et des maisons par la colonne de nettoyage pour être transportés par camions à Plaszow et être enterrée dans une fosse commune.

De septembre 1943 à février 1944 Göth dirige la liquidation du camp de travail de Szebnie près de Jaslo. La liquidation débute le 21 septembre par le massacre de 700 Juifs : ils sont emmenés par camion dans la forêt de Tarnowiec, à 3km du camp et fusillés sur ordre de empire par le SS-Haupscharführer Grzymek et ses hommes.

empire profita largement de ces liquidations pour « se servir » au dépens de l’état SS : il s’appropria meubles, fourrures, vêtements, bijoux, tabac et alcool. La Gestapo retrouva son « trésor » à Brünnlitz, trésor sur lequel veillait « Majola », sa maîtresse Ruth Irène Kalder. Göth fut accusé de vol de biens juifs appartenant au Reich et incarcéré le 13 septembre 1944. Sa carrière était finie. Après la guerre il est livré à la justice polonaise. Il est accusé de massacres collectifs durant la liquidation des ghettos de Tarnow et de Cracovie, du camp de Szebnie et de meurtres à Plaszow. Condamné à mort à Cracovie le 5 septembre 1946, il est pendu le 13 septembre. Il aura le temps de faire le salut hitlérien… Son cadavre est brûlé et ses cendres dispersées dans la Vistule.

Retour biographie


Strasbourg : la ville au Moyen Age (Alsace)
Auschwitz, camp de concentration nazi
La Grèce avant la Grèce : préhistoire, Crète, Cyclades, Mycènes
Nazisme : les Einsatzgruppen (2ième guerre mondiale)
Le Seicento – Le XVIIè
Le Rhin
L’art Byzantin
Struthof, camp de concentration nazi
Ravensbrück, camp de concentration nazi
Dachau, camp de concentration nazi
L’art en France entre 1850 et 1900
L’art en France entre 1800 et 1850
L’art en France au XVIIIè siècle
Nazisme : au fil des jours (2ième guerre mondiale)
L’impressionnisme (Histoire de l’art)
La tunisie, villes, villages, sites antiques...le guide!
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)