B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Biographie: Udet Ernst(1896-1941)

Ersnt Udet naît le 26 avril 1896 à Francfort-sur-le-Main, fils de l’ingénieur Adolf Udet. La famille part pour Munich où en 1904, enthousiasmé par un meeting aérien, Udet fonde l’Aéroclub Munich où il construit des modèles réduits.

En août 1914, il se porte volontaire, mais est d’abord refusé car « trop petit ». Mais comme il possède une moto, il peut se faire engager sur le front ouest comme estafette. Il réussit peu après à se faire sur ses propres deniers accepter comme élève pilote dans une école d’aviation de Munich. En 1915 il s’engage comme pilote. En mars 1916 il obtient sa première victoire. En avril 1918, Von Richthofen le fait entrer dans son escadrille. Il reçoit l’ordre « Pour le Merite » pour ses victoires. A la mort du « Baron Rouge » il prend le commandement de l’escadrille, mais en est rapidement évincé par Hermann Göring.

En 1919, il quitte l’armée. Avec 62 victoires, il est le plus capé des pilotes allemands qui aient survécu à la guerre. Il est pour les allemands un véritable héros. Il gagne sa vie comme pilote de meetings, mais doit bientôt cesser cette activité à cause des clauses du traité de Versailles. En 1922, malgré l’interdiction, il fonde la firme « Udet-Flugzeugbau » (Aéronautique Udet), qui développe des machines avec l’appui secret de la Reichswehr. En 1925 il emporte son premier succès commercial avec le U12 Flamingo. Il quitte la firme et reprend ses meetings aériens : il y gagne une fortune et devient une des personnalités les plus en vue de la république de Weimar. mais il dilapide ses gains et défraie souvent la chronique par ses excès de tous ordres et une vie privée orageuse…

Entre 1929 et 1923 il tourne plusieurs films, dont quelques-uns sous la direction de Leni Riefenstahl, films qui lui assurent gloire et fortune. Lui-même tourne en 1930-31 de superbes vues aériennes en Tanzanie. L’arrivée au pouvoir de Hitler le laisse indifférent. Mais les nazis ont besoin de lui, et il se laisse convaincre, ou plutôt acheter. Le 1 mai il adhère au parti, et Göring veille personnellement à lui fournir deux « Curtiss Hawk », avions de meeting acrobatiques américains dont il rêvait depuis des années… Il devient avec ses machines un bon propagandiste. En 1935, il tourne son dernier film.

Le 1 juin 1935, il s’engage comme officier supérieur dans la Luftwaffe et publie ses mémoires. Il devient inspecteur des avions de chasse et des bombardiers en piqué en 1936. Puis Göring le nomme responsable du service technique de la Luftwaffe. Mais il ne se sent pas capable d’assumer cette charge, ayant peu de connaissances techniques.

En 1938 il bat un nouveau record du monde de vitesse sur un Heinkel 100. En 1939 – 1940, les campagnes de Pologne et de France lui valent la « croix de chevalier » (« Ritterkreuz »), car il avait appuyé à fond les projets de construction et de développement du célèbre JU-87 « Stuka ». Mais Hitler et Göring le tiennent pour responsable de l’échec de la Bataille d’Angleterre, car il négligé la production de bombardiers à long rayon d’action. Ne se sentant pas à la heuteur de sa tâche, il fuit dans les excès alcooliques qui atteignent son mental… En novembre 1941, il sert encore le bouc émissaire à l’échec de Barbarossa. Le 17 novembre 1941, après une violente dispute avec Göring, Udet se suicide. Le régime maquille sa mort en accident d’avion.

En 1946, Carl Zuckmayer (Auteur du très célèbre « Der Hauptmann von Köpenick ») créé et fait jouer le drame « Des Teufels General », « Le général du Diable », pièce qui remportera un énorme succès : elle met en scène Udet-Harras, qui par passion pour le vol, vendra son âme au nazisme et finira par se suicider…

Retour biographie


Strasbourg : la ville au Moyen Age (Alsace)
Auschwitz, camp de concentration nazi
La Grèce avant la Grèce : préhistoire, Crète, Cyclades, Mycènes
Nazisme : les Einsatzgruppen (2ième guerre mondiale)
Le Seicento – Le XVIIè
Le Rhin
L’art Byzantin
Struthof, camp de concentration nazi
Ravensbrück, camp de concentration nazi
Dachau, camp de concentration nazi
L’art en France entre 1850 et 1900
L’art en France entre 1800 et 1850
L’art en France au XVIIIè siècle
Nazisme : au fil des jours (2ième guerre mondiale)
L’impressionnisme (Histoire de l’art)
La tunisie, villes, villages, sites antiques...le guide!
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)