B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Biographie: SteinEdith(1891-1942)

Edith Stein naît le 12 octobre 1891 à Breslau dans une famille juive profondément religieuse et attachée aux traditions. Intelligente, vive, elle s’inscrit en 1910 à l’Université de Bergzabern, seule femme à suivre, cette année-là, les cours de philosophie. Elle découvre la pensée d’Edmund Husserl, professeur à l’université de Göttingen. Elle s’enthousiasme pour l’auteur, initiateur de la phénoménologie, qui lui apparaît comme « le philosophe » de son temps. Elle s’établit à l’Université de Göttingen. Elle rencontre un autre phénoménologue, Max Scheler, récent converti au catholicisme, qui réussit à éveiller en elle, qui se déclare athée, le besoin religieux.

En 1914, elle est infirmière volontaire de la Croix Rouge dans un hôpital militaire en Moravie pour maladies infectieuses. Malgré ses réserves sur la pensée philosophique de Husserl, elle reste près de lui, et en 1916, elle le suit comme maître assistant à l’Université de Fribourg, où elle passe sa maîtrise. A cause de ses études elle passe de longues périodes d’été à Bergzabern, dans le Palatinat, chez les Conrad-Martius. En 1921, suite à la lecture de la « Vie de sainte Thérèse d’Avila », elle se convertit et reçoit le baptême à Bergzabern le 1er janvier 1922. Elle abandonne son travail d’assistante de Husserl et choisit de se vouer à l’enseignement auprès de l’Institut des Dominicaines de Spire. En 1929 elle publie « La phénoménologie de Husserl et la philosophie de saint Thomas » et commençe ses cycles de conférences culturelles pour la promotion de la femme.

En 1932, elle quitte Spire pour se consacrer complètement à ses études philosophiques et entre comme professeur à l’Académie pédagogique de Munster. Mais en 1933 elle doit abandonner l’enseignement, car elle est une demi-juive…. Le 30 avril 1933 elle décide d’entrer au Carmel et le 15 octobre 1933, à 42 ans, elle entre au Carmel de Cologne. Le 1er mai 1938 elle fait sa profession de foi religieuse. L’année suivante, le dimanche 15 avril 1934, s’accomplit la cérémonie de vêture religieuse et c’est ainsi qu’elle est novice sous le nom de Soeur Thérèse Benoîte de la Croix. Entre temps le provincial des Carmes fait en sorte qu’elle puisse se consacrer à l’accomplissement de son oeuvre « Etre fini et Etre éternel », commencée avant d’entrer au Carmel. En 1938 se poursuit sa formation carmélite.

Mais le 31 décembre 1938, pour échapper aux lois raciales contre les Juifs, elle quitte le Carmel de Cologne et se réfugie en Hollande, au Carmel d’Echt. En 1941, elle commence et poursuit, tant qu’elle le peut, une nouvelle oeuvre, cette fois sur la théologie mystique de saint Jean de la Croix. Elle l’intitule « Scientia Crucis ». L’oeuvre restera inachevée car les SS la déportent au camp de concentration d’Amersfort d’où elle est « transférée » à Auschwitz. Edith Stein, Soeur Thérèse Benoîte de la Croix, meurt dans les chambres à gaz d’Auschwitz le 9 août 1942. Elle est béatifiée par Jean Paul II à Cologne le 1er mai 1987. Elle est proclamée Sainte par le même pape, à Rome, place Saint Pierre, le 11 octobre 1998.

Retour biographie


Strasbourg : la ville au Moyen Age (Alsace)
Auschwitz, camp de concentration nazi
La Grèce avant la Grèce : préhistoire, Crète, Cyclades, Mycènes
Nazisme : les Einsatzgruppen (2ième guerre mondiale)
Le Seicento – Le XVIIè
Le Rhin
L’art Byzantin
Struthof, camp de concentration nazi
Ravensbrück, camp de concentration nazi
Dachau, camp de concentration nazi
L’art en France entre 1850 et 1900
L’art en France entre 1800 et 1850
L’art en France au XVIIIè siècle
Nazisme : au fil des jours (2ième guerre mondiale)
L’impressionnisme (Histoire de l’art)
La tunisie, villes, villages, sites antiques...le guide!
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)