B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Biographie: Spengler Oswald(1880-1936)

Oswald Arnold Gottfried Spengler naîlt le 29 mai 1880 à Blankenbourg (Harz). Entre 1899 et 1903 il étudie les mathématiques et les sciences naturelles à Munich et Berlin. En 1904 il commence à Halle sa thèse sur la philosophie d’Héraclite puis enseigne de 1908 à 1911 au lycée de Hambourg. En 1911 il s’installe à Munich où il écrit pour divers journaux et devient écrivain indépendant. Il publie à partir de 1914 plusieurs écrits dans lesquels il développe un programme résolument monarchiste et antiparlementaire. Il considère l’entrée en guerre deu Reich comme le « plus grand jour de l’histoire du monde »…

Entre 1918 et 1922 paraissent les deux tomes de son œuvre principale, « Der Untergang des Abendlandes », (« le déclin de l’Occident ») dans lequel son pessimisme est nourri par l’issue de la guerre. Refusant les idées de progrès et d’évolution, il imagine l’histoire du monde comme le déroulement de huit civilisations d’un niveau élevé (Egypte, Inde, Babylone, Chine, Antiquité, Arabie, Occident, Mexique) dont chacune, indépendante des autres, forme un tout organique avec sa propre spiritualité et son évolution obéissant à des lois prévisibles qui le fait passer par les phases de développement, d’épanouissement et de déclin. Aussi considère-t-il que l’Occident, actuellement au stade de la civilisation, est voué au déclin.

En 1919 il refuse un poste à l’université de Göttingen en en décembre 1920 publie « Preußentum und Sozialismus » où il dit son écoeurement face à la plus « bête et stupide Révolution de l’histoire du monde… » Il rencontre Arthur Moeller van den Bruck, le théoricien de la revolution conservatrice avec lequel il se lie d’amitié. Il s’élève contre le suffrage universel, la liberté de la presse, le système démocratique et s’élève contre la « dégénérescence de la libre responsabilité »… Mais il se refuse à collaborer avec le nazisme, car il rejete comme « primitive et primaire » la solution de l’antisémitisme. Il réitère son refus le 18 mars 1933 lorsque Goebbels l’invite à faire un discours lors de la « Journée de Potsdam ».

Il rencontre Hitler le 25 juillet 1933 à Bayreuth, mais prend de plus en plus de distances vis-à-vis de l’ordre brun. Il meurt le 8 mai 1936 à Munich.

Retour biographie


Strasbourg : la ville au Moyen Age (Alsace)
Auschwitz, camp de concentration nazi
La Grèce avant la Grèce : préhistoire, Crète, Cyclades, Mycènes
Nazisme : les Einsatzgruppen (2ième guerre mondiale)
Le Seicento – Le XVIIè
Le Rhin
L’art Byzantin
Struthof, camp de concentration nazi
Ravensbrück, camp de concentration nazi
Dachau, camp de concentration nazi
L’art en France entre 1850 et 1900
L’art en France entre 1800 et 1850
L’art en France au XVIIIè siècle
Nazisme : au fil des jours (2ième guerre mondiale)
L’impressionnisme (Histoire de l’art)
La tunisie, villes, villages, sites antiques...le guide!
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)