B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Biographie: Seeckt Hans von(1866-1936)

(Schleswig, 1866 - Berlin, 1936). Entré en 1885 dans l’armée prussienne, Seeckt fait partie des officiers qui, au cours de la Première Guerre mondiale, ont acquis une grande influence au sein de l’état-major allemand. Il participe à la guerre sur le front de l’Est.

Lorsqu’en mars 1920 il est nommé chef de la direction de l’armée (Reichswehr) et succède au général Reinhardt, il a la réputation de posséder d’immenses capacités militaires. Son silence froid et hautain allié à une intelligence aiguë et à une morgue aristocratique rend distants ses rapports avec ses proches collaborateurs et ses subordonnés ; il réussit cependant à acquérir une autorité qui en fait bientôt un substitut du monarque ainsi que le chef politique du corps des officiers. Au cours de ses six années de fonction, il façonne la nouvelle Reichswehr. Il n’en fait pas seulement une troupe homogène et soumise, mais lui donne également pour règle de se tenir à l’écart de tous les évènements politiques et l’isole comme un « Etat dans l’Etat » des forces républicaines.

Au moment du putsch de Kapp (1920), de même que lors des émeutes de 1923, il défend la « neutralité » de la Reichswehr et refuse d’intervenir. Sur le plan personnel, Seeckt reste à l’arrière-plan de la scène politique. Il n’exploite donc pas les pleins pouvoirs dictatoriaux qui lui sont accordés en novembre 1923 par transfert du pouvoir exécutif, mais s’en défait de son plein gré fin février 1924. Il s’attend à une future passe d’armes, notamment avec la Pologne et la France, et s’appuie pour cela sur la Russie soviétique qu’il considère comme le partenaire de fait de l’Allemagne.

Il met en œuvre le réarmement de son propre chef, en contournant les dispositions du traité de Versailles. Sa chute, après les manœuvres de l'été 1926 auxquelles il avait de son propre chef laissé participer un prince Hohenzollern, marque la fin de sa carrière politique. La politique conduite par Seeckt présente des tendances dangereuses qui se révélèrent surtout rétrospectivement ; il a préparé la voie à des dirigeants qui se servirent du renforcement et de l’indépendance de l’armée allemande comme d’un instrument docile au service de leurs objectifs. Hans von Seekt séjourne en Chine en 1934-1935 comme conseiller militaire de Chiang Kai-shek.

Retour biographie


Strasbourg : la ville au Moyen Age (Alsace)
Auschwitz, camp de concentration nazi
La Grèce avant la Grèce : préhistoire, Crète, Cyclades, Mycènes
Nazisme : les Einsatzgruppen (2ième guerre mondiale)
Le Seicento – Le XVIIè
Le Rhin
L’art Byzantin
Struthof, camp de concentration nazi
Ravensbrück, camp de concentration nazi
Dachau, camp de concentration nazi
L’art en France entre 1850 et 1900
L’art en France entre 1800 et 1850
L’art en France au XVIIIè siècle
Nazisme : au fil des jours (2ième guerre mondiale)
L’impressionnisme (Histoire de l’art)
La tunisie, villes, villages, sites antiques...le guide!
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)