B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Biographie: Scheidemann Philip(1865-1939)

(Kassel, 26 juillet 1865 - Copenhague, 29 novembre 1939). D’une famille d’imprimeurs, écrivain, longtemps député au Reichstag (1912 et 1918, premier vice-président du Reichstag) et à partir de 1911, après son départ de sa ville natale pour s’installer à Berlin, membre du comité exécutif du parti social-démocrate, Scheidemann compte pendant la Première Guerre mondiale parmi les portes-parole des sociaux-démocrates modérés et est nommé en octobre 1918 au cabinet du prince Max de Bade comme secrétaire d’Etat sans portefeuille.

Le 9 novembre 1918, Scheidemann proclame la République à Berlin depuis la ballustrade du Reichstag. Cet événement, qui marque la fin de l’Empire et prévient également contre la proclamation d’une dictature des Conseils sur le modèle bolchévique, se produit à l’insu et contre la volonté du chancelier Ebert. Il a pour conséquence la formation du Conseil des délégués du peuple, comme organe de gouvernement dans lequel Ebert, Scheidemann et Landsberg représentent les socialistes de la tendance majoritaire au côté de trois indépendants.

En février 1919, Ebert le nomme chancelier et l’installe à la tête du premier cabinet parlementaire de la République de Weimar. Cependant, quatre mois plus tard, en juin, il démissionne après avoir violemment attaqué le traité de Versailles au cours d’une réunion de l’Assemblée nationale et l’avoir qualifié d’inacceptable.

Après sa démission, il occupe de 1920 à 1925 les fonctions de bourgmestre de Kassel et de membre du Reichstag où il se distingue par sa lutte contre l’influence de l’extrême droite (c’est lui qui a prononcé les mots « l’ennemi est à droite », repris plus tard par Wirth) ainsi que par ses attaques contre la direction de l’armée du Reich ; en 1920, de nouveau contre la volonté d’Ebert et d’une partie de son groupe, il provoque la chute de Noske. Après la prise du pouvoir par Hitler, il émigre à l’étranger.

Retour biographie


Strasbourg : la ville au Moyen Age (Alsace)
Auschwitz, camp de concentration nazi
La Grèce avant la Grèce : préhistoire, Crète, Cyclades, Mycènes
Nazisme : les Einsatzgruppen (2ième guerre mondiale)
Le Seicento – Le XVIIè
Le Rhin
L’art Byzantin
Struthof, camp de concentration nazi
Ravensbrück, camp de concentration nazi
Dachau, camp de concentration nazi
L’art en France entre 1850 et 1900
L’art en France entre 1800 et 1850
L’art en France au XVIIIè siècle
Nazisme : au fil des jours (2ième guerre mondiale)
L’impressionnisme (Histoire de l’art)
La tunisie, villes, villages, sites antiques...le guide!
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)