B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Biographie: Röhm Ernst(1887-1934)

Ernst Röhm naît le 28 novembre 1887. Il est le fils d’un cadre des chemins de fer. Après son bac, il entre en 1906 dans le régiment bavarois « Prinz Ludwig ». Il fait l’école militaire de Munich et est nommé lieutenant. En 1914 il est mobilisé sur le front ouest. Trois fois blessé, il est décoré et finit la guerre capitaine. En 1919 il dirige le commandement militaire de Munich avec des missions de sécurité. Pour participer à la destruction de la « République des Conseils de Munich », il s’engage dans le corps franc « Franz Ritter von Epp ». Il est ensuite nommé à un poste de désarmement des diverses factions : il peut ainsi fournir en armes diverses organisations d’extrême droite… Il devient membre de la DAP et rencontre Hitler.

En 1921 il est appelé à l’Etat Major de la Reichwehr à Munich. Il travaille à l’organisatiion de groupes paramilitaires, dont la NSDAP. Lui-même créé sa propre organisation, la « Reichskriegsflagge », avec laquelle il participe au putsch de 1923. En avril 1924 il est condamné à 15 mois de prison avec sursis. Le 4 mai il est élu au perlement. Puis il est chargé par Hitler de la réorganisation de la Sturmabteilung ou SA, et créé une « organisation couverture », le « Frontbann ». En avril 1925 surgit le premier différend entre Hitler et Röhm : Hitler ne veut plus utiliser des groupes paramilitaires pour une prise de pouvoir qu’il veut légale. Röhm se retire en signe de protestation de la direction de la SA. Il part en Bolivie où il devient instructeur militaire.

De retour en 1930, il adhère au NSDAP. Sur demande de Hitler, il réorganise totalement la SA et en fait une organisation de masse (300 000 hommes), rassemblant d’anciens prolétaires des corps francs et des chômeurs qui livrent de terribles combats contre leurs adversaires politiques, au point que certains cadres de la SA critiquent ouvertement la volonté de Hitler de prendre le pouvoir par la légalité.

1933 : après la prise de pouvoir de Hitler, Röhm devient ministre sans portefeuille et ministre d’état de Bavière. A la différence d’Hitler, qu’il tutoie, il envisage une « seconde révolution » dont le but serait de fusionner les SS et l’armée du Reich qui, formant le fondement de la puissance nationale-socialiste, donneraient une nouvelle armée nationale au nouvel Etat. Hitler juge sans doute que les efforts de celui qui est son plus grand rival menacent sa propre position et se prononce pour le maintien de l’armée du Reich telle qu’elle existe. Les intrigues que mènent les adversaires de Röhm aux sommets les plus élevés du parti (Goering, Himmler, Heydrich ainsi que Reichenau, en qualité de chef des forces armées) réussisent à accréditer à tort l’idée qu’un putsch des SA est imminent, ce qui met l’armée du Reich en état d’alerte et conduit Hitler à engager une action surprise contre les chefs SA.

Le 30 juin 1934 (« la Nuit des longs couteaux »), Hitler arrête personnellement Röhm à Bad Wiesse et déclenche une série d’exécutions. Même si les détails ne sont pas clairs, il semble qu’en sacrifiant Röhm, Hitler achetait le consentement de l’armée à son accession à la présidence du Reich qui devait suivre peu après. Les actes de violence de ces journées, motivés également par la « dépravation morale » de Röhm (homosexualité) et qualifiés solennellement devant le Reichstag de « légaux » mettent fin à la position de force des SA, facilitent l’essor des SS d’Himmler et confortent le Führer.

Retour biographie


Strasbourg : la ville au Moyen Age (Alsace)
Auschwitz, camp de concentration nazi
La Grèce avant la Grèce : préhistoire, Crète, Cyclades, Mycènes
Nazisme : les Einsatzgruppen (2ième guerre mondiale)
Le Seicento – Le XVIIè
Le Rhin
L’art Byzantin
Struthof, camp de concentration nazi
Ravensbrück, camp de concentration nazi
Dachau, camp de concentration nazi
L’art en France entre 1850 et 1900
L’art en France entre 1800 et 1850
L’art en France au XVIIIè siècle
Nazisme : au fil des jours (2ième guerre mondiale)
L’impressionnisme (Histoire de l’art)
La tunisie, villes, villages, sites antiques...le guide!
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)