B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Biographie: Mann Thomas(1875-1955)

Thomas Mann naît le 6 juillet 1875 à Lübeck, d’un père travaillant dans l’import-export et futur sénateur. En 1894 il part pour Munich avec sa mère et ses frères et sœurs. Il travaille dans une compagnie d’assurances et publie la même année sa première nouvelle, « Gefallen » dans la revue « Die Gesellschaft ». Devant le succès remporté, il décide de cesser son travail et s’installe comme écrivain indépendant tout en suivant des cours à l’école de journalisme de Munich. Il coopère à la revue conservatrice « Das Zwanzigste Jahrhundert » éditée par son frère Heinrich. Il voyage en Italie avec ce dernier de 1896 à 1898 et publie une ensemble de nouvelles sous le titre « Der kleine Herr Friedemann ». Il collabore ensuite à la revue « Simplicissimus » et lors d’un voyage au Danemark écrit la nouvelle « Tonio Kröger ».

En 1901 paraît son ouvrage « Buddenbrooks » (Il avait prévu de l’écrire en commun avec son frère), qui remporte un vif succès auprès de la critique. Contrairement à son frère, il n’aime pas les thèmes de société mais préfère décrire les contraditions entre art et vie et brosse des tableaux d’individus qui sont autant d’archétypes sociaux… En 1905 il épouse Katia Pringsheim avec laquelle il aura six enfants, dont les écrivains Erika Mann, Klaus Mann et Golo Mann. En 1912 paraît « Tod in Venedig » (Mort à Venise).

En 1918, en réponse au livre de son frère Heinrich, « Zola », il publie les « considérations d’un a-politique » (« Betrachtungen eines Unpolitischen ») dans lesquelle il défend l’empire et la guerre ; il rompt avec son frère, démocrate convaincu. En 1922 il se réconcilie avec Heinrich et dans un discours « Von deutscher Republik » soutient la république. En 1926 il est l’un des fondateurs de la section « art poétique » de l’Académie des Beaux-arts de Prusse. En 1929 il reçoit le prix Nobel de littérature pour son roman « Buddenbrooks ».

A partir de 1930 il milite contre le nazisme dans un « Appel à la raison ». Le 11 février 1933 il part en voyage en Europe, mais ne retourne pas en Allemagne désormais nazie. Le premier tome de sa tétralogie « Joseph und seine Brüder » paraît. En 1936, dans le journal « Neuen Züricher Zeitung » il écrit un article contre le nazisme. Il est déchu de la nationalité allemande et de tous ses titres honorifiques. Il prend la nationalité tchèque et répond en 1937 aux nazis par son « Briefwechsel mit Bonn » publié partout en Europe.

En 1938 il émigre à Princeton aux Etats Unis, où il enseigne à l’université. En 1939 paraît « Lotte in Weimar » et entre 1940 et 1945 il réalise une émission mensuelle à la BBC destinée aux Allemands. En 1944 il obtient la nationalité américaine et en 1945 refuse de retourner en Allemagne. Il publie en 1947 son roman « Doktor Faustus » et revient en Allemagne en 1949. Accusé en 1952 d’être un agent à la solde du communisme, il quitte les USA et s’installe à Erlenbach près de Zurich. En 1954 il achève la première partie de son roman « Bekenntnisse des Hochstaplers Felix Krull ». Il meurt le 12 août 1955 à Zürich.

Retour biographie


Strasbourg : la ville au Moyen Age (Alsace)
Auschwitz, camp de concentration nazi
La Grèce avant la Grèce : préhistoire, Crète, Cyclades, Mycènes
Nazisme : les Einsatzgruppen (2ième guerre mondiale)
Le Seicento – Le XVIIè
Le Rhin
L’art Byzantin
Struthof, camp de concentration nazi
Ravensbrück, camp de concentration nazi
Dachau, camp de concentration nazi
L’art en France entre 1850 et 1900
L’art en France entre 1800 et 1850
L’art en France au XVIIIè siècle
Nazisme : au fil des jours (2ième guerre mondiale)
L’impressionnisme (Histoire de l’art)
La tunisie, villes, villages, sites antiques...le guide!
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)