B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Biographie: Beck(1880-1944)

Ludwig Beck naît à Biebrich près de Wiesbaden. Il est le fils d’un industriel qui avait dû renoncer à la tradition familiale militaire en raison d’une maladie des yeux et souhaitait pour son fils une carrière dans les armes. En 1898 il entre dans l’armée prussienne et devient lieutenant en 1899. En 1913 il entre à l’Etat Major. En 1914-18 il commande sur le front Ouest.

En 1919 il entre comme général à la Reichswehr y fait carrière ; le 1er octobre 1933 il devient chef d’état-major général de l’armée. Il considère avec beaucoup de scepticisme les plans de guerre préparés par Hitler. Passant pour être la tête la plus pleine et la mieux faite de l’armée allemande, Beck utilise sa position dirigeante pour mettre en garde le Führer contre le recours à des solutions de force, mais il ne parvient pas à empêcher l’invasion de la Tchécoslovaquie. Il échoue également à ce que les généraux entreprennent une démarche collective sous la forme d’une démission générale. Aussi demande-t-il en août 1938 à être relevé de ses fonctions. En octobre suivant, un congé définitif lui est accordé, en même temps qu’il est promu général d’armée.

Après son départ, il devient de plus en plus le centre de l’opposition à Hitler. Par l’intermédiaire de la « Société du mercredi », il est en liaison avec Goerdeler et les cercles conservateurs de la résistance (von Hassell, Popitz, Planck, Jessen, etc.). Lié à l’amiral Canaris et à Oster, il reste aussi en relation avec les milieux réfractaires de l’armée.

Il est aussi persuadé que le devoir d’obéissance militaire a ses limites face à la terreur nazie. Malgré les effets encore perceptibles d’une grave maladie subie en 1942-1943, Beck participe aux préparatifs de l’attentat du 20 juillet 1944. Cette tentative ayant échoué, Beck tente de mettre fin à ses jours le soir même. Après deux échecs, il est abattu par un soldat.

Retour biographie


Strasbourg : la ville au Moyen Age (Alsace)
Auschwitz, camp de concentration nazi
La Grèce avant la Grèce : préhistoire, Crète, Cyclades, Mycènes
Nazisme : les Einsatzgruppen (2ième guerre mondiale)
Le Seicento – Le XVIIè
Le Rhin
L’art Byzantin
Struthof, camp de concentration nazi
Ravensbrück, camp de concentration nazi
Dachau, camp de concentration nazi
L’art en France entre 1850 et 1900
L’art en France entre 1800 et 1850
L’art en France au XVIIIè siècle
Nazisme : au fil des jours (2ième guerre mondiale)
L’impressionnisme (Histoire de l’art)
La tunisie, villes, villages, sites antiques...le guide!
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)