B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Biographie: Jünger Ernst(1895-1998)

Ernst Jünger naît à Heidelberg le 29 mars 1895. En 1911 il fait partie de la « Wandervogel-bewegung », mouvement de « plein air » de la jeunesse à idéologie nationaliste. En 1913 il s’engage dans la légion étrangère française, mais est libéré sur intervention de son père. Il passe son bac en 1914 et s’engage volontairement. Il se bat héroïquement et obtient l’ordre « Pour le Merite » et la croix de fer 1ère classe. Il reste dans la Reichswehr et publie en 1920 « In Stahlgewittern », « Orages d’acier » qui obtient un énorme succès.

En 1923 il quitte l’armé et étudie la zoologie et la philosophie à Leipzig et Naples, sans terminer son cursus. A partir de 1926, il s’installe comme écrivain à Berlin. Il fait partie de plusieurs cercles de révolutionnaires conservateurs, se montre très réticent par rapport à la république de Weimar, mais refuse une proposition de mandat électoral que lui fait le parti nazi. Il a cependant des contacts avec Otto Strasser et Goebbels. En 1931 puis en 1933 il refuse encore des propositions de Goebbels. Il est exclu en 1933 d l’académie des poètes et sa maison est perquisitionnée par la Gestapo. Il décide de se retirer à Goslar, puis déménage à Überlingen en 36 et trois ans plus tard à Kirchhorst. Il s’attaque au régime dans un roman très hermétique, « Auf den Marmorklippen ». (« Les falaises de Marbre »).

En 1940, il sert comme officier à l’Etat major du commandement militaire en France, puis est envoyé en 1942-1943 dans le Caucase pour « sonder » le moral des troupes. En février 1944 son fils est arrêté pour propagande contre le parti. Il s’en sent responsable mais réussit à lui éviter le pire. Il est exclu de l’armée après l’attentat du 20 juillet.

En 1945, il refuse de se soumettre aux tracasseries des Alliés. Il est interdit de publication jusqu’en 1949. Il sera peu à peu rehabilité. En 1978 il reçoit la médaille de la paix de la ville de Verdun, et en 1982 le prixd Goethe de la ville de Frankfort/Main. Il participe en 1984 aux commémorations de la grande Guerre aux côtés de François Mitterand et d’Helmut Kohl et obtient le grand prix du jury à la Biennale de Venise en 1993.

« Il décède à Wilflingen le 17 février 1998, plus que centenaire.

Retour biographie


Strasbourg : la ville au Moyen Age (Alsace)
Auschwitz, camp de concentration nazi
La Grèce avant la Grèce : préhistoire, Crète, Cyclades, Mycènes
Nazisme : les Einsatzgruppen (2ième guerre mondiale)
Le Seicento – Le XVIIè
Le Rhin
L’art Byzantin
Struthof, camp de concentration nazi
Ravensbrück, camp de concentration nazi
Dachau, camp de concentration nazi
L’art en France entre 1850 et 1900
L’art en France entre 1800 et 1850
L’art en France au XVIIIè siècle
Nazisme : au fil des jours (2ième guerre mondiale)
L’impressionnisme (Histoire de l’art)
La tunisie, villes, villages, sites antiques...le guide!
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)