B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Biographie: Jaspers Karl(1883-1969)

Karl Jaspers naît à Oldenbourg le 29 février1883. En 1901 il entreprend des études de droit à Fribourg et Munich où il apprend qu'il souffre d'une maladie incurable touchant à la fois les poumons et le coeur. Cette maladie le condamnera à passer la majeure partie de sa vie couché. Puis il entreprend des études de médecine à Berlin, Göttingen et Heidelberg. En 1909 il entre dans l'équipe de la Clinique psychiatrique de Heidelberg et se lie d’amitié avec le sociologue Max Weber, qui l'influence fortement. En 1913 il publie sa thèse d'agrégation, sous le titre de « Allgemeine Psychopathologie » et dans « Psychologie der Weltanshauungen » (Psychologie des visions du monde), il décrit la démission de la philosophie face aux sciences (1919).

Il se lie avec Heidegger et en 1922 est nommé professeur de Philosophie à Heidelberg. Il sera le professeur de Hannah Arendt. En 1931 Il publie « Die Geistige Situation unserer Zeit ». Cet ouvrage, dans lequel il soutient que la scientificité n'est pas la source de la vérité, est l'objet d'une large diffusion. En 1932, dans son ouvrage capital, en trois volumes, « Philosophie », il explique les principes de sa philosophie de l'existence.

En 1933, suite à l'arrivée au pouvoir des Nazis, Jaspers perd son poste par décision des autorités universitaires. En 1937, contraint à l'inactivité, il se retire de la vie publique avec sa femme juive, et en 1943 est interdit de publication.

Après la guerre, Jaspers se consacre à la reconstruction de l'université de Heidelberg. Avec quelques autres, il fonde la revue « Die Wandlung », pour en faire un forum sur le renouveau moral et spirituel. Après s'être montré critique à l'égard de la conduite de l'Allemagne pendant le régime national-socialiste, il est lui-même attaqué. Il accepte alors un poste à l'Université de Bâle et prend la nationalité suisse. En tant que philosophe il s'estime tenu de prendre position sur les problèmes politiques et affirme l'interdépendance de la philosophie et de la politique en regard de la liberté. Conformément à ces principes, il publie jusqu'à sa mort des articles politiques, en particulier un ouvrage sur la culpabilité allemande et sur la politique et la science dans la République fédérale. En 1958 Jaspers reçoit le Prix de la paix des éditeurs allemands. Il meurt à Bâle le 26 février 1969.

Retour biographie


Strasbourg : la ville au Moyen Age (Alsace)
Auschwitz, camp de concentration nazi
La Grèce avant la Grèce : préhistoire, Crète, Cyclades, Mycènes
Nazisme : les Einsatzgruppen (2ième guerre mondiale)
Le Seicento – Le XVIIè
Le Rhin
L’art Byzantin
Struthof, camp de concentration nazi
Ravensbrück, camp de concentration nazi
Dachau, camp de concentration nazi
L’art en France entre 1850 et 1900
L’art en France entre 1800 et 1850
L’art en France au XVIIIè siècle
Nazisme : au fil des jours (2ième guerre mondiale)
L’impressionnisme (Histoire de l’art)
La tunisie, villes, villages, sites antiques...le guide!
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)