B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Biographie: Hugenberg Alfred(1895-1951)

Hugenberg (Hanovre, 19 juin 1865 - Kükenbruch, près de Rinteln, 12 mars 1951) est le quatrième dirigeant du parti nationaliste, qui a contribué à placer Hitler sur les allées du pouvoir ; il compte parmi les personnes les plus influentes de la République de Weimar.

Cofondateur de la Ligue pangermaniste et membre de la commission pour la colonisation de Poznan à la fin du XIXè siècle, Hugenberg s’oriente vers l’industrie et devient directeur du conseil d’administration et responsable des finances de la firme Krupp pendant la Première Guerre mondiale. A partir de 1916, il exerce une influence considérable sur la vie publique et devient l’un des personnages importants de l’économie en constituant la société Hugenberg et en dominant le monde de la presse et du cinéma (réunion des quotidiens nationalistes aux éditions Scherl, et contrôle de l’union des télégraphes et de la société de cinéma UFA). Il se tourne vers la politique après la révolution de novembre 1918 et dirige l’aile pangermaniste du parti nationaliste, mais son influence reste d’abord de second plan.

C’est seulement après la défaite de son parti aux élections de 1928 qu’il en prend la tête et se retrouve au centre de la scène politique. Sa présidence marque un tournant décisif dans la radicalisation des partis de droite et conduit à la scission des modérés qui se divisent en parti conservateur, parti nationaliste chrétien et parti du peuple. La politique nationaliste musclée qu’il prône en fait un adversaire inconditionnel du parlementarisme démocratique. Sa bataille contre le plan Young avec un plébiscite du front nationaliste en octobre 1929 le rapproche de Hitler et ramène ce dernier sur le devant de la scène politique.

Hugenberg souhaite utiliser « le malheureux peintre autrichien » à ses propres fins, tout en gardant fermement les rênes en mains. Dans ce but, il l’introduit dans les salons, lui procure le soutien d’industriels d’extrême droite (en particulier du magnat de l’acier Fritz Thyssen, qui paiera ensuite son soutien par de longues années de détention dans un camp de concentration) et constitue en 1931, lors d’une rencontre à Bad Harzburg avec des nationaux-socialistes et d’autres groupes de droite, le « front de Harzburg », « opposition nationale » à la République de Weimar. Mais déjà surgissent les premiers désaccords : ils s’expriment lors du choix d’un candidat à la présidence du Reich (Dürsterberg), les élections ayant lieu quelques mois plus tard.

La défaite spectaculaire de Dürsterberg (il n’obtient que 6,8 % des voix) porte un coup fatal au prestige de Hugenberg face au NSDAP. Surpris par les succès électoraux des nationaux-socialistes, il refuse d’abord fermement de confier le gouvernement à Hitler et soutient les cabinets von Papen et Schleicher, puis il prend finalement position en janvier 1933, avec von Papen et Hindenburg, pour un cabinet Hitler.

Ministre de l’Economie et de l’Agriculture, il s’imagine une fois de plus que la présence protectrice de Hindenburg et la participation de von Papen et de Seldte au gouvernement lui permettront de contrôler Hitler. Ses illusions sont rapidement déçues et il abandonne ses fonctions dès le mois de juin 1933. La parole d’honneur que Hitler lui avait donnée le 30 janvier n’empêche pas la dissolution de son parti ; Hugenberg se retire alors entièrement de la vie politique. Interné à la fin de la guerre, il est relâché en 1947 et finit sa vie en 1951.

Retour biographie


Strasbourg : la ville au Moyen Age (Alsace)
Auschwitz, camp de concentration nazi
La Grèce avant la Grèce : préhistoire, Crète, Cyclades, Mycènes
Nazisme : les Einsatzgruppen (2ième guerre mondiale)
Le Seicento – Le XVIIè
Le Rhin
L’art Byzantin
Struthof, camp de concentration nazi
Ravensbrück, camp de concentration nazi
Dachau, camp de concentration nazi
L’art en France entre 1850 et 1900
L’art en France entre 1800 et 1850
L’art en France au XVIIIè siècle
Nazisme : au fil des jours (2ième guerre mondiale)
L’impressionnisme (Histoire de l’art)
La tunisie, villes, villages, sites antiques...le guide!
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)