B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Biographie: Heydrich Reinhard(1904-1942)

Reinhard Tristan Heydrich naît le 7 mars 1904 à Halle. Il est le fils du compositeur et chanteur d’opéra Bruno Heydrich. Doué pour la musique, il apprend le violon à 5 ans.En 1914, à cause de sa santé fragile, il pratique du sport, particulièrement l’escrime et l’équitation. En 1920, il entre dans le corps franc Märker et fréquente les nationalistesd racistes et antisémites. A la fin de ses études, il s’engage dans la Reichsmarine et en 1923 commence son service sur le voilier « Niobe ». Il sert successivement sur le croiseur école « Berlin », sur le « Braunschweig » sous les ordres de Canaris, sur le « Schleswig-Holstein ». En 1928 il est nommé Oberleutnant.

En avril 1931, il est chassé de la marine par l’amiral Raeder en raison d’un comportement déshonorant, ayant refusé d’épouser la fille d’un directeur de chantier naval qu'il avait mise enceinte. Il contacte Himmler et adhère en juin au NSDAP et entre dans la SS. Himmler le charge de créer un service de surveillance interne au parti, le futur SD ou Sicherheitsdiensts (service de sécurité). En décembre 1931 il se marie avec Lina von Osten, fascinée tout comme lui par le nazisme. Il aura 4 enfants.

En juillet 1932 il est le premier collaborateur de Himmler ; il devient chef du SD et est SS Standartenführer. En février 1933 il fait partie de la commission de désarmement à la SDN à Genève, mais est rapidement rappelé à cause de son comportement provocateur. En mars, on lui confie la direction de la police de Bavière il en fait un redoutable outil de répression, emplissant le KL Dachau d’opposants. En janvier 1934, il contrôle l’ensemble des polices des divers Länder, sauf celle du Land de Prusse. Mais en avril il devient chef de la GESTAPA de Prusse et de ce fait contrôle tout l’appareil de surveillance et de sécurité de l’Allemagne. De plus il est le patron du service d’information du Parti. Après la « Nuit des longs couteaux », il est nommé SS Gruppenführer pour sa participation active à l’élimination de la SA.

En 1936 il est le responsable de la police de sécurité et du SD pour tout le Reich. Il transforme les Gestapa en GESTAPO et unifie l’ensemble des services sous son autorité. Il use de tous les moyens, provocation, terreur, répression, poursuites pour renforcer son pouvoir. Il monte d’innombrables dossiers et tient en respect bien des membres éminents du parti, eliminant les rivaux les plus dangereux…

En 1938, après l’Anschluss, il envoie en Autriche Adolf Eichmann pour créer l’agence centrale destinée à faire émigrer les juifs. En 1939 est créé le RSHA (Reichssicherheitshauptamt) groupant tous les services de police. Heydrich en devient le chef. Le 31 août, sur son initiative, l’incident de Gleiwitz provoque l’entrée en guerre du Reich contre la Pologne. Il ordonne l’épuration en Pologne des intellectuels et y organise la création des ghettos. Il supervise ensuite la confiscation des biens des juifs allemands et leur déportation dans les ghettos du Gouvernement Général.

Le 31 juillet 1941 il est chargé de l’« Endlösung der Judenfrage », ou « solution finale de la question juive ». Il est responsable à ce titre de la planification du massacre des juifs dans l’Europe de l’Est. Le 29 septembre il remplace Konstantin Freiherr von Neurath au poste de Statthalter du Protectorat de Bohème Moravie. Il tente de briser la résistante tchèque à la fois par la terreur et les exécutions en masse, mais aussi par l’amélioration des conditions de vie. Il arrive à stabiliser quelque peu la situation, mais sans atteindre véritablement ses objectifs de pacification.

Le 20 janvier 1942 il organise la conférence de Wannsee qui programme la systématisation du massacre des juifs à l’Est. Le 27 mai 1942, alors qu’il circule à Prague sans escorte, pour démontrer que sa politique de pacification fonctionne, il est victime d’un attentat de la part de résistants du gouvernement tchèque en exil à Londres. Grièvement blessé, il meurt à Prague le 4 juin.

En représailles, les SS de Daluege anéantissent le village de Lidice le 10 juillet, exterminent les hommes de plus de 15 ans et déportent les femmes et les enfants. Certains d’entre eux seront transférés dans des établissements de « Germanisation »…

Retour biographie


Strasbourg : la ville au Moyen Age (Alsace)
Auschwitz, camp de concentration nazi
La Grèce avant la Grèce : préhistoire, Crète, Cyclades, Mycènes
Nazisme : les Einsatzgruppen (2ième guerre mondiale)
Le Seicento – Le XVIIè
Le Rhin
L’art Byzantin
Struthof, camp de concentration nazi
Ravensbrück, camp de concentration nazi
Dachau, camp de concentration nazi
L’art en France entre 1850 et 1900
L’art en France entre 1800 et 1850
L’art en France au XVIIIè siècle
Nazisme : au fil des jours (2ième guerre mondiale)
L’impressionnisme (Histoire de l’art)
La tunisie, villes, villages, sites antiques...le guide!
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)