B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Biographie: Halder Franz(1884-1972)

Franz Halder naît le 30 août 1884 à Wurzbourg d’un père officier d’artillerie. Après son bac il entre en 1902 dans l’armée bavaroise et devient lieutenant dans une unité d’artillerie commandée par son père. Entré en 1911 dans l’Académie militaire de Bavière il est officier d’Etat major entre 1914 et 1918.

Il reste dans la Reichswehr après 1918 et travaille essentiellement à l’état major. En 1930 il travaille sous les ordres de von Brauchitsch dans les services de formation de l’armée. Resté distant vis-à-vis du nazisme, il n’en est pas moins nommé en 1937 lieutenant général au ministère de la guerre et à l’Etat Major général. En 1937, lors de manoeuvres, il fait la connaissance de Hitler et s’attache à lui. Ses relations personnelles avec le Führer lui valent une rapide ascension.

Le 8 février 1938, après l’affaire Blomberg et la démission de Beck, il devient général en chef de l’Etat Major. Mais avec Von Brauchitsch il tente de dissuader Hitler à s’engager dans la guerre. Il est même prêt à participer à un complot éloignant le Führer du pouvoir, sans pour cela cautionner un attentat contre sa personne. Mais après Munich, il se rapproche de plus en plus des thèses du Führer et planifie avec lui les futures conquêtes. Pologne, France, Balkans, Barbarossa…

Mais après l’échec de la conquête de Moscou apparaissent les premières divergences avec le Führer, surtout après qu’Hitler eut pris personnellement les choses en main. Le 29 septembre 1942 Halder est démis de ses fonctions et n’obtient aucun autre poste. Il se retire mais reste en lien avec la résistance de la Wehrmacht, spécialement Beck. Après l’attentat du 20 juillet 1944, il est emprisonné dans le camp de Flossenbürg. Il est transféré à Dachau puis emmené avec les derniers détenus par les SS avant que les Américains ne le libèrent dans le Tyrol du Sud. Interné, il est libéré en été 1945.

Entre 1946 et 1961, il est responsable de la section de la recherche historique de l’armée à Karlsruhe et est un précieux collaborateur des Américains à propos de la Wehrmacht. Il influence beaucoup les recherches sur l’histoire de la Wehrmacht pendant la seconde guerre. Il publie en 1949 un livre sur « Hitler chef de Guerre » qui connaît un énorme succès. Il publie ensuite en 1964 son « Journal de guerre 1939-1942 ». Il décède à Aschau en Haute Bavière le 2 avril 1972.

Retour biographie


Strasbourg : la ville au Moyen Age (Alsace)
Auschwitz, camp de concentration nazi
La Grèce avant la Grèce : préhistoire, Crète, Cyclades, Mycènes
Nazisme : les Einsatzgruppen (2ième guerre mondiale)
Le Seicento – Le XVIIè
Le Rhin
L’art Byzantin
Struthof, camp de concentration nazi
Ravensbrück, camp de concentration nazi
Dachau, camp de concentration nazi
L’art en France entre 1850 et 1900
L’art en France entre 1800 et 1850
L’art en France au XVIIIè siècle
Nazisme : au fil des jours (2ième guerre mondiale)
L’impressionnisme (Histoire de l’art)
La tunisie, villes, villages, sites antiques...le guide!
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)