B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Biographie: Barbie(1913-1991)

Barbie naît le 25 octobre 1913 à Bad Godesberg, fils illégitime d’un couple d’instituteurs. Son père décède en 1933 des suites douloureuses d’une blessure de guerre sur le front français. Son frère décède la même année, ce qui le plonge dans un grand désespoir… Il entre dans la Hitlerjugend. Il réussit son bac, mais se trouve sans emploi. Il s’engage donc volontairement en 1934 dans un camp de travail de la NSDAP dans le Schleswig-Holstein et y devient un nazi fanatique. En 1935, il rencontre Himmler et est subjugué. Le 26 septembre 1935 il entre dans la SS et devient collaborateur du service de sécurité (SD) de Berlin, spécialement chargé de la chasse aux Juifs et aux homosexuels.

Le 20 avril 1940 il est nommé SS-Untersturmführer. Le 29 mai il est nommé au SD d’Amsterdam où il traque les réfugiés politiques Allemands et le Juifs, faisant preuve d’une extrême brutalité. En 1942, il est envoyé à Gex. En novembre, après l’occupation par les Allemands de la zone libre, il est nommé chef de la Gestapo à Lyon. A cette fonction, il est responsable de la déportation et de la mort de dizaines de résistants (dont Jean Moulin, 1899-1943) et de Juifs. En août 1944 le « Boucher de Lyon » retourne en Allemagne où il travaille au SD de Dortmund. Le 9 novembre, il est nommé SS-Hauptsturmführer.

Recherché par la police française en 1945, il est condamné à mort par contumace le 16 mai 1947 par un tribunal de Lyon. De 1947 à 1951 il est agent des Américains au « Geheimdienst Counter Intelligence Corps » (CIC) en Allemagne, avant de s’établir en 1951 en Bolivie avec l’aide des Américains. Nouvelle condamnation à mort le 28 novembre 1952 à Lyon. Une troisième suivra le 25 novembre 1954. Le 7 octobre 1957, il acquiert la nationalité bolivienne sous le nom de Claus Altmann et à partir de 1964 devient conseiller du gouvernement bolivien aux affaires militaires.

En 1972, Beate Klarsfeld retrouve sa trace à La Paz. Les gouvernements français et allemand réclament en vain son extradition. En 1980 Barbie soutien le général Meza dans une tentative de putsch, mais en 1983, avec la venue au pouvoir démocratique d’Hernan Siles Suazo, Barbie est emprisonné et extradé en France. Son procès s'ouvre le 11 mai 1987, après quatre ans d'instruction à Lyon. C'est le premier procès en France pour « crimes contre l'humanité ». Le 3 Juillet 1987, le verdict tombe : coupable sans circonstances atténuantes, Barbie est condamné à la prison à vie.

Il meurt en prison d'un cancer, le 25 Septembre 1991.

Retour biographie


Strasbourg : la ville au Moyen Age (Alsace)
Auschwitz, camp de concentration nazi
La Grèce avant la Grèce : préhistoire, Crète, Cyclades, Mycènes
Nazisme : les Einsatzgruppen (2ième guerre mondiale)
Le Seicento – Le XVIIè
Le Rhin
L’art Byzantin
Struthof, camp de concentration nazi
Ravensbrück, camp de concentration nazi
Dachau, camp de concentration nazi
L’art en France entre 1850 et 1900
L’art en France entre 1800 et 1850
L’art en France au XVIIIè siècle
Nazisme : au fil des jours (2ième guerre mondiale)
L’impressionnisme (Histoire de l’art)
La tunisie, villes, villages, sites antiques...le guide!
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)