B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Biographie: Dönitz Karl(1891-1980)

Karl Dönitz naît le 16 septembre 1891 à Grünau près de Berlin. Il est fils d’ingénieur. Il entre dans la marine en 1910 et y sert 10 années comme cadet. Lieutenant en 1913, il combat sur le « Breslau » en Mer Noire sous commandement turc, jusqu’en 1916 où il est appelé à servir dans un U-Boot. Il commande un sous marin à la fin de la guerre et est prisonniers chez les Anglais jusqu’en 1920.

En 1923 il entre dans l’amirauté pour se former. Il commande en Mer du nord et en 1930 devient premier officier de l’état-major de l’amirauté en Mer du Nord. Il commande le cuirassier « Emden » en 1934. En 1935, il devient responsable de la construction d’une flotte de sous-marins, veille à la formation des officiers sous-mariniers et met au point la « Rudeltaktik », tactique d’attaque groupée. Nommé contre amiral en 1939, il reçoit le commandement de toute la flotte sous-marine. De 1939 à 1945, les sous-marins allemands coulent plus de 2 800 navires… faisant des milliers de victimes. En 1942 il est nommé amiral, puis grand amiral en 1943. Hitlérien convaincu, il remplace le grand amiral Raeder et se voit conférer la plus grade distinction du parti.

Le 1 mai 1945, par testament de Hitler, il devient successeur du Führer en qualité de Président du Reich, chef du gouvernement et commandant suprême de la Wehrmacht. Le 2 mai, il affecte le comte Schwerin von Krosigk, ministre des Finances du Reich, au poste des ministre des Affaires extérieures et le charge de constituer le gouvernement, qui, à l’encontre des instructions de Hitler, ne comptera ni Goebbels, ni Bormann. Le gouvernement Dönitz, qui siège d’abord à Plön, puis du 3 au 23 mai dans l’école de la marine de Mürwik, s’emploie à coordonner une capitulation générale, à éviter d’autres pertes inutiles et souhaite ne pas livrer aux Alliés un chaos ingouvernable.

Dönitz ordonne la poursuite de la guerre. Il tente de négocier une capitulation par étapes, pour permettre aux populations de l’Est de l’Allemagne de fuir les territoires sous domination de l’armée rouge. Le 8 mai, il capitule sans conditions. Interné à Flensburg le 23 mai, il comparaît au procès de Nuremberg et y est condamné à 10 ans de réclusion. Interné à Spadau, il est libéré en 1956. Dans ses mémoires, publiées en 1968 il trace de lui l’image fausse d’un militaire très distant vis-à-vis du régime nazi…

Il meurt le 24 décembre 1980 à Aumühle (Schleswig-Holstein).

Retour biographie


Strasbourg : la ville au Moyen Age (Alsace)
Auschwitz, camp de concentration nazi
La Grèce avant la Grèce : préhistoire, Crète, Cyclades, Mycènes
Nazisme : les Einsatzgruppen (2ième guerre mondiale)
Le Seicento – Le XVIIè
Le Rhin
L’art Byzantin
Struthof, camp de concentration nazi
Ravensbrück, camp de concentration nazi
Dachau, camp de concentration nazi
L’art en France entre 1850 et 1900
L’art en France entre 1800 et 1850
L’art en France au XVIIIè siècle
Nazisme : au fil des jours (2ième guerre mondiale)
L’impressionnisme (Histoire de l’art)
La tunisie, villes, villages, sites antiques...le guide!
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)