B&S Encyclopédie

Diffus par CashTrafic

Alsace, le temps du Reich : 1870-1918

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

8.3. Les opérations militaires

La bataille de la Tête des Faux
La bataille du Linge
Le Hartmannswillerkopf, « Vieil Armand »

Le front en Alsace entre 1914 et 1918
Le front en Alsace entre 1914 et 1918
Le lieutenant Camille Mayer, enfant d’Illfurth, le premier tué de la premiÚre guerre, à Joncherey, le 2 août 1914.
Le lieutenant Camille Mayer, enfant d’Illfurth, le premier tué de la premiÚre guerre, à Joncherey, le 2 août 1914.

Les deux premiers tués du conflit, coté allemand et coté français, l’on été sur la frontiÚre, du cÃŽté de Belfort, à Joncherey : le sous-lieutenant Camille Mayer, un alsacien né à Illfurth tué le 2 août 1914 en même temps que le caporal français André Peugeot, originaire d’Etupes, dans le territoire de Belfort.

Le 3 août, l’Allemagne déclare la guerre à la France. DÚs le 5 août, déboulant par la vallée de la Thur, l’armée Française de Bonneau se rue sur Mulhouse, prise le 8 août, malgré un semi échec sur Altkirch où l’artillerie allemande arrête une division de cavalerie progressant vers Huningue. Les Allemands de Diemling contre-attaquent, reprennent Mulhouse le 10 août, obligeant Bonneau à se retirer sur Thann.

Le 14 août, le général Pau lance simultanément deux offensives sur l’Alsace: la premiÚre par la trouée de Belfort, la seconde par les principales vallées Vosgiennes: Thann, Guebwiller, Munster, Ste Marie, UrbÚs, Steige, Schirmeck. DÚs le 14, les Allemands sont défaits à St Blaise et évacuent la vallée de Schirmeck. Le 19 les combats font rage à Altkirch où tombe Plessier, le premier général français tué au combat, à Dornach, Flaxlanden, Luemschwiller. Les Allemands reculent et Pau entre à Mulhouse puis à Colmar.

Mais la bataille de Sarrebourg est perdue par le Général Castelnau. Pau fait évacuer la Haute Alsace le 24 août alors que la « Kaiser Wilhelm Feste » de Mutzig empêche toute avancée française dans la vallée de la Bruche. Les Allemands reviennent sur leurs positions antérieures, et seules la région de Dannemarie et les vallées de Masevaux et de Saint-Amarin restent aux Français. Thann est déclarée capitale provisoire de l’Alsace française.

L'année 1915 voit de terribles et inutiles combats sur les sommets vosgiens, à la Tête-des-Faux, au Linge et au Hartmannswillerkopf (Vieil-Armand). Puis le front connaît un calme relatif jusqu'en 1918.

Le caporal Jules André Peugeot, tué le 2 août 1914 à Joncherey
Le caporal Jules André Peugeot, tué le 2 août 1914 à Joncherey
La bataille d’Altkirch, 7 août 1914
 vue par les Français. Carte postale de l’époque
La bataille d’Altkirch, 7 août 1914
 vue par les Français. Carte postale de l’époque
Faubourgs de Mulhouse bombardés par les Allemands, août 1914
Faubourgs de Mulhouse bombardés par les Allemands, août 1914
La bataille de Mulhouse en août 1914, vue cÎté allemand
La bataille de Mulhouse en août 1914, vue cÎté allemand
La mairie de Steinbach, totalement dévastée par les combats
La mairie de Steinbach, totalement dévastée par les combats
Le Pont d’Aspach en août 1914 aprÚs la premiÚre offensive française sur Mulhouse
Le Pont d’Aspach en août 1914 aprÚs la premiÚre offensive française sur Mulhouse

8.3.1. La bataille de la Tête des Faux

Tranchée à la Tête des Faux en 1915. Dessin de Herbert Ward
Tranchée à la Tête des Faux en 1915. Dessin de Herbert Ward

Dominant le village du Bonhomme et son col au sud-ouest, la Tête des Faux (1220m) fait l’objet de l’attention du haut Etat Major Français... et de l’artillerie allemande. Il permet en effet de descendre vers Colmar par la vallée de la Weiss. Les Allemands le savent bien qui installent sur le sommet de la Tête des Faux, à deux Km à vol d’oiseau du col, un poste d’observation et d’artillerie.

Le 8 septembre 1914, leur artillerie pulvérise l’état major du général Bataille. Les français décident alors de la prise de la Tête. Le 2 décembre 1914 un bataillon d’infanterie et de chasseurs prennent le sommet et s’y retranchent. Les Allemands contre-attaquent dans la nuit du 24 décembre, prennent la premiÚre ligne, mais sont repoussés. Second assaut le 21 février 1915, mais sans succÚs. Les positions ne varieront plus malgré de nombreuses escarmouches.

Quelque part dans les Vosges, combats à la grenade dans les tranchées
Quelque part dans les Vosges, combats à la grenade dans les tranchées
La tête des Faux aprÚs les combats
La tête des Faux aprÚs les combats
Le cimetiÚre DuchÚne, mémorial de la bataille de la Tête des Faux
Le cimetiÚre DuchÚne, mémorial de la bataille de la Tête des Faux


Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)