B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

L’Alsace au XVIIème siècle

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

4. Les étapes de la francisation

Destructions et reconstructions
Le repeuplement du pays
Francisation et religion
Les nouvelles hiérarchies sociales

4.3. Francisation et religion

La révolution la plus profonde que connaît l'Alsace vient en fait moins des nouvelles données politiques (« Ne point toucher aux usages de l'Alsace ») ou économiques (le pays demeure lié aux réalités Rhénanes), que spirituelles et religieuses : après 1681, avec les Français, l'Alsace entière entre dans le camp victorieux de la Contre - Réforme catholique, phénomène qui va de pair avec l'affirmation autoritaire des droits du roi : ainsi la célèbre phrase de Charles Colbert a un abbé d'Andlau : « En Alsace, le Saint Esprit est aux ordres du Roy ! ».

4.3.1. Première étape : la reconstruction catholique

Restauration matérielle par la reconstruction du temporel des abbayes et des cures, défense des droits du monarque selon la tradition gallicane face aux empiètements de l'évêque de Bâle, introduction de prêtres et religieux de France, rattachement du clergé régulier aux Provinces de France (Jésuite d'Ensisheim), obligation faite aux novices de devenir sujets du roi, telles sont les principales mesures prises par les Intendants.
Plus subtile est l'intervention royale dans l'élection des évêques de Strasbourg : en 1662 le roi agit sur le chapitre et obtient l'élection d'un « client » de la France, François Egon de Furstenberg. Il sera un allié précieux pour la France, ainsi que son frère Guillaume Egon qui lui succédera en 1682.

4.3.2. Deuxième étape : la lutte anti-protestante : 1673

Très rapidement Louis XIV développe la politique d'application restrictive des textes de Nantes (1598) et d'Alès (1629). La révocation de l'Edit de Nantes (1685) ne fut jamais appliquée en Alsace, mais un certain nombre de mesures tendent à modifier l'ancien statut et à introduire peu à peu la prééminence du catholicisme :

  • En 1671 La cathédrale de Strasbourg est restituée au culte catholique. Les protestants s'installent au Temple Neuf en 1681.

  • En 1702 l'université de Molsheim est transférée à Strasbourg.

  • Jusqu'en 1685 le « simultanéum » est prescrit : les églises sont partagées en deux, le choeur passant aux catholiques dès qu'ils sont 7 familles.

  • Après 1685 « l'alternative » ordonne que chaque charge soit remplie alternativement par un protestant et un catholique au décès des titulaires.

  • Baillis, prévôts et greffiers sont obligatoirement de foi catholique.


Peu de personnes résistent à de telles pressions, auxquelles s'ajoutent de douces « violences », de fréquentes vexations, l'installation de « Curés royaux », la délivrance ou non de « Quartiers d'hiver »... Il ne faut toutefois point négliger le considérable effort de conversion entrepris sous l'impulsion des Jésuites et de Capucins... l'Eglise apporte un soin particulier à la jeunesse : fondation de l'Université épiscopale, du Collège Royal, du couvent des Visitandines et du foyer de la Congrégation de Notre Dame...


Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scène internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues à vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)