B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Le ghetto de Bochnia

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

6. La reconstitution du ghetto

La grande « Aktion » d'août 1942 laisse dans le ghetto de Bochnia environ 1.000 personnes « légales », mais il y en à environ 400 en plus, des Juifs parvenus à se cacher des Allemands. Comme circule la rumeur que l'« Aktion » va s’étendre aux environs de Bochnia, des milliers de juifs des environs viennent se réfugier dans le ghetto et le repeuplent. L'officier en chef de la Gestapo de Bochnia, Schomburg, leur permet de vivre dans le ghetto. Tous les ateliers sont rouverts, mais passent sous le contrôle de quelques officiers SS. Le nombre de juifs résidant à Bochnia s’élève rapidement à 8.000 personnes et celui des Juifs employés dans les ateliers à 3.000 ouvriers. À partir de décembre 1942, chaque ouvrier juif devient la propriété des SS qui le « louent » aux patrons des entreprises 5 zlotys par personne et par jour. Le ghetto est transformé en « camp de travail » dirigé par le SS-Oberstrumfuhrer Müller. Ce changement rend l'existence des enfants dans les limites du ghetto illégale. Les parents doivent donc les cacher…

Le 24 septembre 1942 les Allemands mènent une nouvelle « Aktion » avec l’aide le la police juive. Toutes les personnes arrêtées sans permis de travail sont envoyées à Belzec, hormis une centaine que l’on enferme dans les locaux du Judenrat. Le lendemains, ils sont emmenés en camions dans le camp de travail de Rakowitz près de Cracovie. C'est une base militaire de la Luftwaffe fortement gardée et entourée de barbelés. Tout le travail forcé est exécuté par des prisonniers Juifs des ghettos voisins, surveillés par la police polonaise du camp : construction de bâtiments, d’une piste, d’un système d'égouts… Les travaux sont très durs et les Juifs soumis aux pires brutalités. Périodiquement, en raison du manque d'équipements sanitaires, les détenus sont amenés au ghetto de Cracovie pour un bain. Les travailleurs souffrent de la faim. Le camp est dissout en hiver 1942 et tous ses prisonniers juifs sont envoyés à Auschwitz pour y être exterminés.

Le règlement nazi forçant des juifs à résider à l'intérieur du ghetto s'applique à tous les Juifs de citoyenneté polonaise, mais pas à ceux de citoyenneté étrangère. Ces Juifs, sur certification de Schomburg, peuvent se déplacer hors du ghetto ou résider dans la partie « Aryenne » de Bochnia. Ces « Ausländers » (étrangers) ont un meilleur niveau de vie car ils peuvent acheter nourriture et autres articles sans restrictions. Ils jouissent de conditions de logement bien meilleures que leurs amis à l'intérieur du ghetto. Schömburg est très peu regardant quant à l'authenticité des documents qui lui sont soumis par les « Ausländer »… en effet, chacune de ses signatures et chaque « timbre » officiel de la Gestapo sur ces documents lui rapporte entre 50 et 100 Euros… Beaucoup de gens entendent parler de son laxisme et tirent profit de la situation… La communauté des « Ausländers » sert de lien maintien entre les résidents de ghetto et le monde extérieur ou d'autres ghettos. Elle fournit refuge à de jeunes enfants du ghetto pendant les « Aktionen » d'extermination (les enfants sont les premiers à entrer dans n'importe quelle sélection) et organise plus tard des réseaux d’évasion en Tchécoslovaquie et en Hongrie… Mais, « gonflée », la communauté des « Ausländer » à Bochnia devient rapidement assez apparente pour créer quelques remous au siège de la SS à Cracovie. Averti, Schömburg cesse ses pratiques douteuses. Beaucoup d'« Ausländer » sont arrêtés et interrogés par le Gestapo de Cracovie. La majorité sera exécutée.

 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant


Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scène internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues à vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)