B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Les petits ghettos

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

2. Lettonie

Bauska Lettonie
Jaujelgava, Lettonie
Jekabpils, Lettonie
Jelgava, Lettonie
Kraslava, Lettonie
Kristpils, Lettonie
Liepaja, Lettonie
Ludza, Lettonie
Rezekne, Lettonie

2.7. Liepaja, Lettonie

2.7.1. Introduction

Liepaja, (Libau en allemand) est un port de la Lettonie sur la mer Baltique. 7.379 juifs vivent en 1935 à Liepaja sur une population totale de 57.098 habitants. En août 1940 la ville est annexée par l'Union Soviétique. Le 29 juin 1941, une semaine après l'invasion de l’Union Soviétique, les Allemands occupent la ville et seuls quelques Juifs parviennent à s'échapper à temps. Plus de 7.000 sont la proie des nazis.

2.7.2. Les premiers massacres

Le 5 juillet 1941, le gouverneur militaire allemand local public un certain nombre de décrets visant les Juifs, notamment l’obligation du port de l’étoile jaune et l’astreinte au travail forcé ; les hommes âgés de 16 à 60 ans sont réquisitionnés : il doivent se rassembler sur la grande place de la ville. Certains sont choisis pour le travail, d’autres sont emprisonnés. Ceux qui n’obéissent pas aux ordres sont arrêtés dans les rues ou à leur domicile. Les 8 et 9 juillet, tous les Juifs emprisonnés sont sortis de leurs cachots, emmenés au bord de la mer et exécutés d’une balle dans la tête. Les exécutions se font d’abord près de la centrale électrique, puis à côté de la base navale, et enfin dans les dunes de Shkede, au nord de la ville. Une opération semblable à lieu la dernière semaine de juillet, mais à plus grande échelle : pour tout le mois de juillet 1941, environ 1.000 Juifs sont ainsi éliminés.

2.7.3. L’établissement du Judenrat et du ghetto

En août 1941 la vague d’arrestations et de meurtres cesse, de même que le rassemblement quotidien sur la place de la ville. La plupart des Juifs perdent leurs emplois et sont obligés de travailler, principalement pour les unités de la Wehrmacht et de la police de la ville. Un « Altestenrat » est créé par les Allemands, dirigé par un homme d'affaires du nom d'Izraelit et son adjoint, un avocat nommé Kagansky. Suit la confiscation des biens et valeurs des Juifs, et l’expulsion de leurs maisons. Le Judenrat prend en charge une maison pour personnes âgées ainsi qu’un hôpital (à Linat Tsedek) ou travaillent 4 médécins avec une équipe d’infirmières et une équipe administrative.

Le massacre des Juifs se poursuit cependant, visant principalement les « inaptes » au travail : selon le rapport de la Sicherheitspolizei, 658 juifs sont assassinés entre le 22 septembre et le 13 décembre 1941. Parmi les victimes, 454 « inaptes », hommes et femmes et les personnes âgées de l’hospice, rapidement liquidé. En novembre 1941 il y a 3.890 juifs à Liepaja. Les 15 et 16 décembre 1941, environ 3.000 Juifs, hommes, femmes et enfants sont exterminés sur la plage de Skede sur ordre d’O. Drechsler, commissaire général de Lettonie. On possède des témoignages photographiques de cette terrifiante exécution lors de laquelle les mères sont obligées de porter leurs enfants sur leurs épaules au moment de l’exécution…

En juin 1942 un ghetto est créé ; il est officiellement ouvert le 1 juillet 1942. Entre 850 et 900 Juifs survivants y sont enfermés. Ils occupent un immeuble au centre de la ville. Les conditions de vie y sont « relativement » meilleures que dans les ghettos de Riga ouo de Daugavpils : cela est du en grande partie au commandant Kershner, dont le comportement vis-à-vis des Juifs est beaucoup plus humain que celui de la plupart des autres SS.

Le ghetto est liquidé le 6 octobre 1943 : tous ses habitants restant, environ 800 personnes, sont envoyés dans le camp de Kaiserwald. Lorsque l’armée Rouge prend la ville le 9 mai 1944, il y reste environ 30 Juifs…



Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scène internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues à vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)