B&S Encyclopédie

Diffusé par CashTrafic

Le ghetto de Minsk

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

6. Les massacres de 1942

Pour les vivants, l'hiver de 1941 - 1942 est terrible. Faim, froid, maladie, conditions de travail extrêmes et exécutions aveugles prélèvent un nombre considérable de victimes. Et les Juifs ne sont pas les seules victimes : dans la nuit du 21 décembre, les corps de plusieurs milliers de prisonniers de guerre Soviétiques jonchent le sol le long d’une route de 6 km menant à Minsk. Ils ont été délibérément exposés au froid terrible. Une autre « Aktion » à grande échelle a lieu le 2 mars 1942, faisant au moins 5 000 victimes. Elle coïncide avec la fête juive des Pourim, racontée dans le livre d'Esther. Parmi les victimes, un groupe d'enfants de l'orphelinat de la rue Shpalerna. Ils ont été emmenés rue Ratomskaya et jetés vivants dans un puits profond. Kube est arrivé et a jeté des poignées de bonbons aux enfants terrifiés. Puis tous ont été tués. Lorsqu’en soirée les « juifs du travail » rentrent au ghetto, ils ont ordre de s’asseoir dans la neige. Suit une sélection : les uns sont emmenés au puits de la rue de Ratomskaya, d'autres dans la forêt de Dzerzhinsk (Koidanovo). Tous les « sélectionnés » sont exécutés. D'autres plus petites « actions » continuent à se produire tout au long du mois d'avril 1942, d’autres petites « Aktionen » ont lieu.

Début 1942, Karl Gebl et Erich Gnewuch livrent deux fourgons à gaz à Minsk. Par la suite il y aura quatre véhicules fonctionnant dans la région. Chaque Einsatzkommando, le 7b, le 8, et le 9 possède son propre fourgon et le quatrième fonctionne dans la ville même. La mise à mort des juifs dans les fourgons de gaz débute. Le 7 mai 1942 un camp est établi à Maly Trostinec, à 12 kilomètres à l'est de Minsk, à fin unique d'extermination. Myshkin, le président du Judenrat, qui avait coopéré avec la résistance, est trahi en février 1942, arrêté et pendu.

Himmler écrit à Gottlob Berger, chef du bureau principal des SS le 28 juillet 1942 : « Les territoires occupés à l’est doivent être vidés de leurs juifs ». Ce même jour, une importante « Aktion » débute à Minsk : en quatre jours, 30.000 juifs sont abattus. Le nouveau Président de Judenrat, Moshe Yaffe, a ordre de s'adresser aux juifs rassemblés sur la place Yubileiny afin d'apaiser leurs soupçons. Il commence à calmer la foule effrénée, mais lorsque les fourgons de gaz arrivent sur la place, il hurle : « juifs, les meurtriers sanglants vous trompent ! Sauvez vos vies ! ». Aussitôt c’est une immense panique… Yaffe et le chef de police de ghetto sont parmi les victimes de cet « Aktion », de même que 48 médecins, les principaux spécialistes de Biélorussie. Le Judenrat cesse d'exister. Le dernier jour de l'Aktion, un convoi d'environ 1.000 juifs de Terezin arrive Minsk d’où il est détourné sur Baranovichi : là, deux fourgons de gaz attendent les déportés. Au 1 août 1942 il y a officiellement 8.794 personnes encore vivantes dans le ghetto… Selon des statistiques nazies, entre le début de l’occupation allemande et le 1 février 1943, 86.632 juifs ont été assassinés à Minsk.

 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant


Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scène internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues à vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)