B&S Encyclopédie

Index de l'article Index de l'article
1. Fondements idéologiques et législation
1.1. Fondements idéologiques
1.2. La législation

2. L’opération T4
2.1. Préparation
2.2. Mise en œuvre
2.3. La fin de T4

3. L’action « Sonderbehandlung 14f13 »
3.1. L’euthanasie sauvage
3.2. La première phase : avril 1941 – avril 1943
3.3. La seconde phase : 11 avril 1944 – mai 1945
3.4. Bilan de 14f3

4. Les procédés techniques
4.1. Les chambres à gaz
4.2. Les camions à gaz

5. Les centres de T4 et de 14f3
5.1. Bernburg
5.2. Brandenburg
5.3. Grafeneck
5.4. Hadamar
5.5. Hartheim
5.6. Sonnenstein

6. L’euthanasie en Pologne et Prusse orientale
6.1. Koscian
6.2. Owinska
6.3. Kobierzyn
6.4. Les autres actions en Pologne

7. Documents
7.1. Récit du Docteur August Becker, chimiste à lŽInstitut Technique Criminel (KTI)
7.2. Lettre-type de « condoléances » adressée au père d'une victime
7.3. Lettre du Docteur Hölzel au professeur Pfannenmüller
7.4. Action 14f13 : Lettre du docteur Fritz Mennecke à son épouse lors d’une « sélection » au KL Buchenwald

8. Quelques médecins participant à l’action T4

9. Nombre de victimes de T4 en 1940 et 1941

10. Le personnel de l’opération T4 et de l’Aktion Reinhard

11. Prélude

12. Prémisses : de l’eugénisme à l'euthanasie étatique : l’hygiène raciale
12.1. L’eugénisme (Eugenik) ou « hygiène raciale » (Rassenhygiene)
12.2. Une autre problématique : l'euthanasie
12.3. Eugénisme et euthanasie des nouveau-nés infirmes
12.4. La psychiatrie au service du projet hitlérien
12.5. L’engagement des psychiatres, biologistes et médecins au coté du pouvoir

13. Fondements idéologiques et législation nazie
13.1. Fondements idéologiques
13.2. La législation

14. L’euthanasie des enfants

15. L’opération T4
15.1. Préparation
15.2. Mise en œuvre
15.3. La fin de T4

16. La résurrection de T4
16.1. L’euthanasie sauvage
16.2. L’action « Sonderbehandlung 14f13 »
16.3. La première phase : avril 1941 – avril 1943
16.4. La seconde phase : 11 avril 1944 – mai 1945
16.5. Bilan de 14f3

17. Les procédés techniques
17.1. Les chambres à gaz
17.2. Les camions à gaz

18. Les centres de T4 et de 14f3
18.1. Bernburg
18.2. Brandeburg
18.3. Grafeneck
18.4. Hadamar
18.5. Hartheim
18.6. Sonnenstein

19. L’euthanasie en Pologne et Prusse orientale
19.1. Koscian
19.2. Owinska
19.3. Kobierzyn
19.4. Les autres actions en Pologne

20. Documents
20.1. Récit du Docteur August Becker, chimiste à lŽInstitut Technique Criminel (KTI)
20.2. Lettre-type de « condoléances » adressée au père d'une victime
20.3. Lettre du Docteur Hölzel au professeur Pfannmüller
20.4. Action 14f13 : Lettre du docteur Fritz Mennecke à son épouse lors d’une « sélection » au KL Buchenwald

21. Quelques médecins participant à l’action T4

22. Nombre de victimes de T4 en 1940 et 1941

23. Le personnel de l’opération T4 et de l’Aktion Reinhard
Bas de boite

Diffus par CashTrafic

Nazisme : les opérations « T4 » et « 14F3 » (2ième guerre mondiale 1939-1945)

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

7. Documents

Récit du Docteur August Becker, chimiste à lŽInstitut Technique Criminel (KTI)
Lettre-type de « condoléances » adressée au père d'une victime
Lettre du Docteur Hölzel au professeur Pfannenmüller
Action 14f13 : Lettre du docteur Fritz Mennecke à son épouse lors d’une « sélection » au KL Buchenwald

3. Lettre du Docteur Hölzel au professeur Pfannenmüller

Schartzsee, Kitzbühl, le 20/8/1940.

« Mon cher directeur

« Je vous suis très reconnaissant pour l'amabilité que vous avez eue de me donner le temps de réfléchir. Les nouvelles mesures sont si convaincantes, que je pensais pouvoir jeter par-dessus bord toutes considérations personnelles. Mais une chose est d'approuver avec conviction les mesures de l'Etat, et une autre chose est de les appliquer soi-même jusqu'aux dernières conséquences. Je pense à la différence entre le juge et l'exécuteur. C'est pourquoi, malgré toute la compréhension intellectuelle et la bonne volonté de ma part, je ne puis éviter la constatation que ma nature personnelle ne convient pas à ce travail. Aussi vif que soit souvent mon désir de porter remède au cours naturel des événements, aussi répugnant est-il pour moi de le faire systématiquement, après délibération de sang-froid et conformément aux principes objectifs de la science, sans être animé de sentiments médicaux envers le patient. Ce qui m'a rendu cher le travail dans la maison d'enfants n'était pas l'intérêt scientifique, mais le désir du médecin d'aider et d'apporter quelque amélioration... Je me sens émotivement lié aux enfants, en qualité de leur gardien médical, et je pense que ce contact affectif n'est pas nécessairement une faiblesse du point de vue d'un médecin national-socialiste. Il m'empêche cependant d'adjoindre cette nouvelle tâche à celle que j'ai accomplie à ce jour !

Si ceci vous conduisait à placer la maison d'enfants entre d'autres mains, cela serait certainement une perte pénible pour moi. Cependant, il est préférable que je voie et reconnaisse que je suis trop doux pour ce travail, plutôt que de vous décevoir par la suite. Je sais que votre offre est un signe de confiance spéciale, et ne puis mieux honorer celle-ci que par une honnêteté et une franchise absolues.

Heil Hitler !
Votre dévoué, F. Hölzel »
 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant

Icone texte Articles connexes
Actualités automobiles, essais, comparatifs, nouveautés...
Pour en savoir plus...

Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)