B&S Encyclopédie

Index de l'article Index de l'article
1. Fondements idéologiques et législation
1.1. Fondements idéologiques
1.2. La législation

2. L’opération T4
2.1. Préparation
2.2. Mise en œuvre
2.3. La fin de T4

3. L’action « Sonderbehandlung 14f13 »
3.1. L’euthanasie sauvage
3.2. La première phase : avril 1941 – avril 1943
3.3. La seconde phase : 11 avril 1944 – mai 1945
3.4. Bilan de 14f3

4. Les procédés techniques
4.1. Les chambres à gaz
4.2. Les camions à gaz

5. Les centres de T4 et de 14f3
5.1. Bernburg
5.2. Brandenburg
5.3. Grafeneck
5.4. Hadamar
5.5. Hartheim
5.6. Sonnenstein

6. L’euthanasie en Pologne et Prusse orientale
6.1. Koscian
6.2. Owinska
6.3. Kobierzyn
6.4. Les autres actions en Pologne

7. Documents
7.1. Récit du Docteur August Becker, chimiste à l´Institut Technique Criminel (KTI)
7.2. Lettre-type de « condoléances » adressée au père d'une victime
7.3. Lettre du Docteur Hölzel au professeur Pfannenmüller
7.4. Action 14f13 : Lettre du docteur Fritz Mennecke à son épouse lors d’une « sélection » au KL Buchenwald

8. Quelques médecins participant à l’action T4

9. Nombre de victimes de T4 en 1940 et 1941

10. Le personnel de l’opération T4 et de l’Aktion Reinhard

11. Prélude

12. Prémisses : de l’eugénisme à l'euthanasie étatique : l’hygiène raciale
12.1. L’eugénisme (Eugenik) ou « hygiène raciale » (Rassenhygiene)
12.2. Une autre problématique : l'euthanasie
12.3. Eugénisme et euthanasie des nouveau-nés infirmes
12.4. La psychiatrie au service du projet hitlérien
12.5. L’engagement des psychiatres, biologistes et médecins au coté du pouvoir

13. Fondements idéologiques et législation nazie
13.1. Fondements idéologiques
13.2. La législation

14. L’euthanasie des enfants

15. L’opération T4
15.1. Préparation
15.2. Mise en œuvre
15.3. La fin de T4

16. La résurrection de T4
16.1. L’euthanasie sauvage
16.2. L’action « Sonderbehandlung 14f13 »
16.3. La première phase : avril 1941 – avril 1943
16.4. La seconde phase : 11 avril 1944 – mai 1945
16.5. Bilan de 14f3

17. Les procédés techniques
17.1. Les chambres à gaz
17.2. Les camions à gaz

18. Les centres de T4 et de 14f3
18.1. Bernburg
18.2. Brandeburg
18.3. Grafeneck
18.4. Hadamar
18.5. Hartheim
18.6. Sonnenstein

19. L’euthanasie en Pologne et Prusse orientale
19.1. Koscian
19.2. Owinska
19.3. Kobierzyn
19.4. Les autres actions en Pologne

20. Documents
20.1. Récit du Docteur August Becker, chimiste à l´Institut Technique Criminel (KTI)
20.2. Lettre-type de « condoléances » adressée au père d'une victime
20.3. Lettre du Docteur Hölzel au professeur Pfannmüller
20.4. Action 14f13 : Lettre du docteur Fritz Mennecke à son épouse lors d’une « sélection » au KL Buchenwald

21. Quelques médecins participant à l’action T4

22. Nombre de victimes de T4 en 1940 et 1941

23. Le personnel de l’opération T4 et de l’Aktion Reinhard
Bas de boite

Diffusé par CashTrafic

Nazisme : les opérations « T4 » et « 14F3 » (2ième guerre mondiale 1939-1945)

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

5. Les centres de T4 et de 14f3

Bernburg
Brandenburg
Grafeneck
Hadamar
Hartheim
Sonnenstein

5. Hartheim

Le château de Hartheim, près de Linz en Autriche, est construit à la fin du XVIème siècle et appartient jusqu’en 1793 aux comtes de Starhemberg. En 1898, la famille comtale fait don du bâtiment a une association sanitaire de Haute Autriche afin qu’il soit transformé en établissement pour enfant handicapés physiques et mentaux.

Dans la foulée de l’Anschluss, le bâtiment est confisqué en été 1938 et transformé début 1939 en établissement d’euthanasie avec chambre à gaz et crématoire. Sur l’aile ouest du château est greffé un bâtiment en bois destiné à recevoir les autobus d’où les « patient » peuvent être déchargés à l’abri des regards…

Les premières victimes, 95, sont gazées en janvier 1940, selon un rituel désormais immuable : deux autobus gris, totalement peints, les amènent à Hartheim où elles disparaissent dans le grand garage en bois de l’aile ouest… Après gazage, les « Incinérateurs » (Barbel, Bolender, Mertha, Nohel et Vallasta) extraient les dents en or, et après l’incinération, s’occupent de réduire les ossement restant dans un « moulin à os ». Une fois par semaine, un camion quitte Hartheim avec sa cargaison de cendres qu’il va déverser dans le Danube ou le Traun… Lorsqu’en août 1941 Hitler met fin à T4, Hartheim a englouti 18.269 personnes…

Victimes de Hartheim dans la phase “T4” :

1940
MaiJuinJuil.Août.Sept.Oct.Nov.Déc.Total
6339821.4491.7401.1231.4001.3969479.670
1941
Janv.Febr.MarsAvrilMaiJuinJuil.Août.Total
9431.1789741.1231.1061.3647351.1768.599
Total général: 18.269

La population alentour se doute bientôt de quelque chose : il y a beaucoup de circulation autour du château… chaque fois après l’arrivée d’un de ces bus gris, s’élève d’une cheminée invisible du château une drôle de fumée noire ; et les jours où le ciel est bas et gris, cette fumée s’étend sur la ville dégageant une odeur de chair et de cheveux brûlés… Trop de personnes entrent dans le château pour n’en sortir jamais… Devant les rumeurs qui s’amplifient, T4 réagit et menace : il n’est brûlé à Hartheim que de l’huile de moteur usagé, et chacun est prié de ne pas se montrer trop curieux et de cesser de répandre la rumeur…

Pour autant, l’activité de mort de Hartheim ne cesse pas avec l’arrêt de T4. Elle est reprise par la « Sonderbehandlung 14f13 », en fait le camouflage de T4, et va jusqu’en décembre 1944, faire encore au moins 12.000 victimes.Parmi elles, au moins 5.000 détenus des camps de concentration de Mauthausen, Gusen et Dachau, amenés ici sous couvert d’un « congé sanitaire » et exécutés : parmi eux, de nombreux politiques de toutes nationalités…

En 1944, Hartheim devient centre d’archive de la centrale T4, Berlin n’étant plus sûr. De décembre 1944 à janvier 1945, des détenus sont amenés de Mauthausen pour détruire les installations de mise à mort. Une grande partie des archives sont détruites.

En tout au moins 30.000 personnes ont été assassinées à Hartheim

On retrouvera de nombreux « soignants » de Hartheim dans l’« Aktion Reinhard » : Heinrich Barbl, Rudolf Beckmann, Kurt Bolender, Paul Bredow, Helmut Fischer, Kurt Franz , Anton Getzinger, Hans Girtzig, Hubert Gomerski, Karl Gringers, Ferdinand Grömer, Paul Groth, Gottlieb Hering, Fritz Hirsche, Franz Hödl, Erwin Lambert, Hermann Michel, Wenzel Rehwald, Franz Reichleitner, Karl Richter, Paul Rost, Ernst Schemmel, Franz Stangl, Karl Steubl, Friedrich Tauscher, Josef Vallasta, Gustav Franz Wagner, Arthur Walther, Christian Wirth…

 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant

Icone texte Articles connexes
Actualités automobiles, essais, comparatifs, nouveautés...
Pour en savoir plus...

Diffusé par CashTraficLe jeu de stratégie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites croître votre influence sur la scène internationale par le biais d'alliances ou de déclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues à vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour découvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)