B&S Encyclopédie

Index de l'article Index de l'article
1. Fondements idéologiques et législation
1.1. Fondements idéologiques
1.2. La législation

2. L’opération T4
2.1. Préparation
2.2. Mise en œuvre
2.3. La fin de T4

3. L’action « Sonderbehandlung 14f13 »
3.1. L’euthanasie sauvage
3.2. La première phase : avril 1941 – avril 1943
3.3. La seconde phase : 11 avril 1944 – mai 1945
3.4. Bilan de 14f3

4. Les procédés techniques
4.1. Les chambres à gaz
4.2. Les camions à gaz

5. Les centres de T4 et de 14f3
5.1. Bernburg
5.2. Brandenburg
5.3. Grafeneck
5.4. Hadamar
5.5. Hartheim
5.6. Sonnenstein

6. L’euthanasie en Pologne et Prusse orientale
6.1. Koscian
6.2. Owinska
6.3. Kobierzyn
6.4. Les autres actions en Pologne

7. Documents
7.1. Récit du Docteur August Becker, chimiste à lŽInstitut Technique Criminel (KTI)
7.2. Lettre-type de « condoléances » adressée au père d'une victime
7.3. Lettre du Docteur Hölzel au professeur Pfannenmüller
7.4. Action 14f13 : Lettre du docteur Fritz Mennecke à son épouse lors d’une « sélection » au KL Buchenwald

8. Quelques médecins participant à l’action T4

9. Nombre de victimes de T4 en 1940 et 1941

10. Le personnel de l’opération T4 et de l’Aktion Reinhard

11. Prélude

12. Prémisses : de l’eugénisme à l'euthanasie étatique : l’hygiène raciale
12.1. L’eugénisme (Eugenik) ou « hygiène raciale » (Rassenhygiene)
12.2. Une autre problématique : l'euthanasie
12.3. Eugénisme et euthanasie des nouveau-nés infirmes
12.4. La psychiatrie au service du projet hitlérien
12.5. L’engagement des psychiatres, biologistes et médecins au coté du pouvoir

13. Fondements idéologiques et législation nazie
13.1. Fondements idéologiques
13.2. La législation

14. L’euthanasie des enfants

15. L’opération T4
15.1. Préparation
15.2. Mise en œuvre
15.3. La fin de T4

16. La résurrection de T4
16.1. L’euthanasie sauvage
16.2. L’action « Sonderbehandlung 14f13 »
16.3. La première phase : avril 1941 – avril 1943
16.4. La seconde phase : 11 avril 1944 – mai 1945
16.5. Bilan de 14f3

17. Les procédés techniques
17.1. Les chambres à gaz
17.2. Les camions à gaz

18. Les centres de T4 et de 14f3
18.1. Bernburg
18.2. Brandeburg
18.3. Grafeneck
18.4. Hadamar
18.5. Hartheim
18.6. Sonnenstein

19. L’euthanasie en Pologne et Prusse orientale
19.1. Koscian
19.2. Owinska
19.3. Kobierzyn
19.4. Les autres actions en Pologne

20. Documents
20.1. Récit du Docteur August Becker, chimiste à lŽInstitut Technique Criminel (KTI)
20.2. Lettre-type de « condoléances » adressée au père d'une victime
20.3. Lettre du Docteur Hölzel au professeur Pfannmüller
20.4. Action 14f13 : Lettre du docteur Fritz Mennecke à son épouse lors d’une « sélection » au KL Buchenwald

21. Quelques médecins participant à l’action T4

22. Nombre de victimes de T4 en 1940 et 1941

23. Le personnel de l’opération T4 et de l’Aktion Reinhard
Bas de boite

Diffus par CashTrafic

Nazisme : les opérations « T4 » et « 14F3 » (2ième guerre mondiale 1939-1945)

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

1. Fondements idéologiques et législation

Fondements idéologiques
La législation

2. La législation

  • La première loi qui paraît date du 14 juillet 1933 : « Gesetz zur Verhütung erbkranken Nachwuchses », loi empêchant la régénération des maladies héréditaires. Cette loi prévoit entre autres la stérilisation forcée de personnes susceptibles de transmettre des maladies héréditaires : en conséquences, plus de 400.000 hommes et femmes seront stérilisés de forces : 6.000 mourront suite çà ces stérilisations…
  • Suit le 26 juin 1935 une seconde loi modifiant la première : elle légalise l’avortement thérapeutique et forcé en cas de diagnostic de maladie héréditaire.
  • Suit le 15 septembre 1935 la célèbre loi « zum Schutz des deutschen Blutes und der deutschen Ehre », « protection du sang allemand et du mariage allemand » interdisant tous mariage avec une personne « impure » ;
  • Avec le loi « Gesetz zum Schutze der Erbgesundheit des deutschen Volkes », « protection de la santé du peuple allemand » du 18 octobre sont interdites toutes les unions de personnes « normales » avec des personnes souffrant de maladies héréditaires ou susceptible d’en souffrir.

En juillet 1939 a lieu une réunion entre le chef de la Santé du Reich, le docteur Leonardo Conti, le chef de la chancellerie du Reich Hans Heinrich Lammers et le chef du Parteikanzlei, Martin Bormann. L'objet des discussions est la poursuite des mesures de « destruction des vies sans valeur » et l'intégration des malades psychiques dans le programme.

Dès 1er septembre 1939, par lettre, le Führer ordonne la mise en route de l’opération.

« Adolf Hitler, Berlin - le 1er septembre 1939 –

« Le Reichsleiter Bouhler et le docteur en médecine Brandt sont chargés, sous leur responsabilité, d'étendre les attributions de certains médecins à désigner nominativement ceux-ci pourront accorder une mort miséricordieuse aux malades qui auront été jugés incurables selon une appréciation aussi rigoureuse que possible.
Adolf Hitler. »
(In Eugen Kogon/Hermann Langbein/Adalbert Rückerl, « Les chambres à gaz, secret d'Etat » - Seuil, 1987, p. 28)

La Chancellerie met immédiatement et discrètement en place le programme de l’Aktion T4. Officiellement, T4 consiste à accorder une « mort miséricordieuse » à des patients incurables, mais à la demande des familles et uniquement avec l'accord de quatre médecins… Sont nommés responsables de l'Aktion T4 :

  • Phillip Boulher, Reichslteir de la Chancellerie du Führer et SS Grüppenfuhrer, responsable général auprès du Führer de l'aktion T4 pour tout Grand Reich Allemand.
  • Karl Brandt, Professeur en médecine, médecin personnel d'Adolf Hitler, Gruppenführer SS, Generalleutnant de la Waffen SS , Haut-Commissaire du Reich à la santé (« Reichskommissar für Sanitäts und Gesundheitswesen ») et membre du conseil de recherche du Reich (« Reichsforschungsrat »). Il est de fait responsable en chef de l'Aktion T4.
  • Werner Heyde, professeur en médecine : responsable de l'organisation et de la mise en oeuvre de l'Aktion T4.
  • Richard Von Hegener, responsable de la société « Gekrat » et co-responsable du programme « enfants » de l'Aktion T4.
  • August Becker, professeur en médecine et Obersturmbannführer Der SS : Responsable du gazage.
  • Leonardo Conti, professeur en médecine et secrétaire d'état à la santé au Ministère de l'interieur du Reich.
  • Viktor Brack, Oberführer de la SS, Sturmbannführer de la Waffen SS, officier et responsable administratif à la Chancellerie du Führer du NSDAP : Responsable des services de T4.
  • Werner Blankenburger, Oberführer de la SA.
 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant

Icone texte Articles connexes
La tunisie, villes, villages, sites antiques...le guide!
Pour en savoir plus...

Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)