B&S Encyclopédie

Index de l'article Index de l'article
1. Fondements idéologiques et législation
1.1. Fondements idéologiques
1.2. La législation

2. L’opération T4
2.1. Préparation
2.2. Mise en œuvre
2.3. La fin de T4

3. L’action « Sonderbehandlung 14f13 »
3.1. L’euthanasie sauvage
3.2. La première phase : avril 1941 – avril 1943
3.3. La seconde phase : 11 avril 1944 – mai 1945
3.4. Bilan de 14f3

4. Les procédés techniques
4.1. Les chambres à gaz
4.2. Les camions à gaz

5. Les centres de T4 et de 14f3
5.1. Bernburg
5.2. Brandenburg
5.3. Grafeneck
5.4. Hadamar
5.5. Hartheim
5.6. Sonnenstein

6. L’euthanasie en Pologne et Prusse orientale
6.1. Koscian
6.2. Owinska
6.3. Kobierzyn
6.4. Les autres actions en Pologne

7. Documents
7.1. Récit du Docteur August Becker, chimiste à lŽInstitut Technique Criminel (KTI)
7.2. Lettre-type de « condoléances » adressée au père d'une victime
7.3. Lettre du Docteur Hölzel au professeur Pfannenmüller
7.4. Action 14f13 : Lettre du docteur Fritz Mennecke à son épouse lors d’une « sélection » au KL Buchenwald

8. Quelques médecins participant à l’action T4

9. Nombre de victimes de T4 en 1940 et 1941

10. Le personnel de l’opération T4 et de l’Aktion Reinhard

11. Prélude

12. Prémisses : de l’eugénisme à l'euthanasie étatique : l’hygiène raciale
12.1. L’eugénisme (Eugenik) ou « hygiène raciale » (Rassenhygiene)
12.2. Une autre problématique : l'euthanasie
12.3. Eugénisme et euthanasie des nouveau-nés infirmes
12.4. La psychiatrie au service du projet hitlérien
12.5. L’engagement des psychiatres, biologistes et médecins au coté du pouvoir

13. Fondements idéologiques et législation nazie
13.1. Fondements idéologiques
13.2. La législation

14. L’euthanasie des enfants

15. L’opération T4
15.1. Préparation
15.2. Mise en œuvre
15.3. La fin de T4

16. La résurrection de T4
16.1. L’euthanasie sauvage
16.2. L’action « Sonderbehandlung 14f13 »
16.3. La première phase : avril 1941 – avril 1943
16.4. La seconde phase : 11 avril 1944 – mai 1945
16.5. Bilan de 14f3

17. Les procédés techniques
17.1. Les chambres à gaz
17.2. Les camions à gaz

18. Les centres de T4 et de 14f3
18.1. Bernburg
18.2. Brandeburg
18.3. Grafeneck
18.4. Hadamar
18.5. Hartheim
18.6. Sonnenstein

19. L’euthanasie en Pologne et Prusse orientale
19.1. Koscian
19.2. Owinska
19.3. Kobierzyn
19.4. Les autres actions en Pologne

20. Documents
20.1. Récit du Docteur August Becker, chimiste à lŽInstitut Technique Criminel (KTI)
20.2. Lettre-type de « condoléances » adressée au père d'une victime
20.3. Lettre du Docteur Hölzel au professeur Pfannmüller
20.4. Action 14f13 : Lettre du docteur Fritz Mennecke à son épouse lors d’une « sélection » au KL Buchenwald

21. Quelques médecins participant à l’action T4

22. Nombre de victimes de T4 en 1940 et 1941

23. Le personnel de l’opération T4 et de l’Aktion Reinhard
Bas de boite

Diffus par CashTrafic

Nazisme : les opérations « T4 » et « 14F3 » (2ième guerre mondiale 1939-1945)

Partager:  partager Partager bsencyclopedie sur Twitter

12. Nombre de victimes de T4 en 1940 et 1941

1940GrafeneckBrandenburgBernburgHartheimSonnensteinHadamar
Janvier95-- - -
Février234105- - -
Mars500495- - -
Avril410477- - -
Mai1.119974633- -
Juin1.3001.43198210-
Juillet1.2621.5291.4491.116-
Août1.4111.4191.7401.221-
Septembre1.2281.3821.1231.150-
Octobre7611.1771.400801-
Novembre971-3971.396947-
Décembre548-387947698-
Total 19409.8398.9897849.6705.943-
1941GrafeneckBrandenburgBernburgHartheimSonnensteinHadamar
Janvier--788943365956
Février- - 9391 1786081.298
Mars- - 1.0049747601.056
Avril- - 1 0841.123273889
Mai- - 1 3161.1061.3302.063
Juin- - 1 4061.3641.2971.687
Juillet- - 1.4267352.5371.783
Août- - 6381.176607700
Total 1941--8.6018.5997.77710.072
Total général9.83989899.38518.26913.72010.072
Total T4: 70.724

Ainsi l'opération T4, qui s'arrêta en août 1941, fit dans les frontières du « Reich allemand » 70 200 victimes, et l'euthanasie des enfants, environ 6 000, tous exécutés par des médecins.

L'euthanasie sauvage, et l'action Brandt, (Action 14f13), du fait de leur aspect décentralisé et camouflé, sont plus difficiles à évaluer. Cependant, fin 1941, le nombre de lits « libérés » atteignait 93 500, soit plus d'un patient psychiatrique sur trois. Dans des régions comme Berlin et la province de Brandenburg, le nombre de patients encore vivants en 1945 représente 16% du niveau de 1938 (2 579 contre 15 733), soit une mortalité de 84%. En Saxe, on passe de 9 647 patients en janvier 1940 à 3 262 en janvier 1945 (66%).

Si de tels quotients sont appliqués à l'ensemble du Reich (283 000 lits psychiatriques), le nombre de victimes se situerait entre 187 000 et 235 000. Même en tenant compte des disparités régionales, de la réinsertion d'un certain nombre de malades grâce aux nouvelles approches thérapeutiques (électrochocs par exemple) et des patients renvoyés dans leurs familles pour les protéger de l'euthanasie, le chiffre total de toutes les actions d’euthanasie, soit 150 000 victimes représente un minimum. Le chiffre le plus vraisemblable tourne autour de 260 000 d’après les toutes dernières études

 chapitre précédentchapitre suivant 
Chapitre précédentChapitre suivant

Icone texte Articles connexes
Actualités automobiles, essais, comparatifs, nouveautés...
Pour en savoir plus...

Diffus par CashTraficLe jeu de stratgie par navigateur ! Combattez des milliers de joueurs et imposez votre loi ! Faites crotre votre influence sur la scne internationale par le biais d'alliances ou de dclarations de guerre ! Formez une alliance et imposez vos vues vos adversaires ! Commercez avec les autres joueurs ou espionnez-les pour dcouvrir leurs faiblesses !
Encyclopédie
©2007-2010 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)